Collectivité Territoriale de Corse

5ème Université Citoyenne de Corsica Diaspora

Vendredi 24 Juillet 2009



5ème Université Citoyenne de Corsica Diaspora
Vendredi 24 et samedi 25 juillet 2009 Corsica Diaspora et Amis de la Corse organise à Corte sa 5ème Université Citoyenne : " La Corse au cœur de l'Euro-Méditerranée ".

Corsica Diaspora a pour mission de soutenir le développement des initiatives et des projets dans l'île et à l'extérieur en créant ou sollicitant les réseaux de la diaspora et des amis de la Corse. 
 
L'Université Citoyenne de Corsica Diaspora, " La Journée Mondiale de la Corse " et " La Biennale des Cultures Euro-méditerranéennes ", sont autant d'évènements passerelles qui permettent à nos compatriotes, nos amis, ici et ailleurs de se retrouver autour de projets qu'ils portent, de réalisations concrètes communes, dans l'île et dans le monde. Le matériau de base, solide, est le lien affectif inaltérable qui enjambe les siècles, solidarise les générations et rattache les Corses de manière indissoluble à leur terre.

Depuis 2004, Corsica Diaspora organise tous les ans, fin juillet, à l'Université Pasquale Paoli, à Corte, cette rencontre importante. Le choix de la date ne doit rien au hasard ; en effet, nous connaissons tous et attendons le retour estival massif des Corses et amis de la Corse qui vivent à l'extérieur de l'île. La période est propice aux retrouvailles familiales, au renouvellement de ce bain affectif rituel, rempli d'émotion partagée, qui est un bien précieux pour celles et ceux qui, par obligation mais aussi parfois volontairement, ont leurs activités professionnelles ailleurs.

Tables rondes et débats accueillerons des invités prestigieux et des experts dans les domaines de l'environnement et du développement durable, de la société de la connaissance, de la culture et des échanges en Méditerranée, des nouvelles technologies (et leur utilisation dans le réseau), et des médias. Cette manifestation apporte des éclairages sur des thématiques importantes pour l'île que l'association développera dans le cadre de la Biennale des Cultures Euro-méditerranéennes, que Corsica Diaspora co-organise à Marseille (les 11, 12, 13 décembre 2009 - Parc Chanot).


Programme

Vendredi 24 juillet 2009

9h00 - réunions statutaires
CA de Corsica Diaspora
Assemblée générale de Corsica Diaspora

14h30 - tables rondes successives
Présentation de "Massalia : la biennale des Cultures Euro-méditerranéennes" par Edmond Simeoni (Président de Corsica Diaspora) et Sylvain Ettori (Directeur de Corsica Diaspora)

14h45 - environnement et développement durable

15h45 - société de la connaissance

16h45 - culture et échanges en Méditerranée
" La Corse au coeur de l'Euro-Méditerranée "

Le rapprochement entre la Corse et Marseille - porte d'entrée de l'Europe et ville éminente de la Méditerranée - suscite un vif intérêt.
De nombreux décideurs en Méditerranée (France, Espagne, Monténégro, Liban, Turquie, Palestine, Algérie, Lybie, Croatie, Italie, ...) ont fait connaître leur intention de participer à l'évènement élaboré par Corsica Diaspora, " La Biennale des Cultures Euro-Méditerranéennes ", qui se déroulera à Marseille en 2009, 2011 et 2013, année d'un évènement majeur : " Marseille, capitale des cultures européennes ".

L'objectif est clair : inscrire la Corse dans une perspective porteuse et ample pour permettre à l'île de bénéficier d'une plateforme internationale et de s'insérer durablement dans des échanges euro-méditerranéens fructueux. 
La coopération peut d'ores et déjà débuter comme le souhaitent de nombreux partenaires, dans de multiples secteurs et plus particulièrement dans les politiques de l'environnement et des énergies renouvelables, dans le développement universitaire international et la gestion des sociétés de la connaissance et enfin dans le secteur culturel et les possibilités d'échanges au coeur de l'Euro-Méditerranée.

Intervenants aux tables rondes du vendredi 24 juillet 2009

Marie-Anne Acquaviva (Corsica Diaspora), Anne Alessandri (Frac), Karine Bally-Acquaviva (Musée de la Corse), Patrice Bernardini (Corsica Diaspora), Jean-Baptiste Calendini (Université de Corse),
Pierre-Paul Calendini (enseignant), Cathy Campana (Corsica Cinéma), Rose-Marie Carrega (Corsica Diaspora), Tony Casalta (Corsica Diaspora), Michel Castellani (Corsica Diaspora), Paul Caux (Crepac), Mireille Chabrol (IDEETIC), Francis Conventi (Corsica Diaspora), Claude Devichi (Corsica Cinéma), Fabrice Fenouillere (Scapatta Bella), Bernard Filippi (CTC), Fabienne Franceschini (Corse Gourmande), Hélène Francioni (Muséum d'Histoire Naturelle de La Réunion), Roland Frias (IUT Corse), Jean-Valère Geronimi (U marinu), Jean Dominique Giacometti (Maison de la vie Associative Aix), Antoine-Marie Graziani (Université de Corse), Bernard Latarjet (Marseille 2013), Damien Liot (Amilton Corporate Finance), Pierre-Noel Luiggi (Oscaro), Marie-Paule Mancini Neri (CIDDE), Magali Marin (Corsica Diaspora), Isabelle Massé (Corsica Diaspora), Nanette Maupertuis (Université de Corse),
Laurent Mege (Ava Basta), Marie-Madeleine Molini (Corsica Diaspora), Stéphane Orsini (Fagec), Jacques Orsoni (Université de Corse), Guy Pacini (Femu Qui), Roger Pantalacci (OEC), Henri Parsi (Fédération des Corses des Bouches du Rhône), Pascal Perraut (Pallas Consulting), Joseph Pollini (Corsica Diaspora), François Renucci (enseignant), Paul-Marie Romani (Université de Corse), Marcel Rocchesani (Corsica Diaspora), Paule Rocchesani (Corsica Diaspora), Jean-Claude Rogliano (Corsica Diaspora), Marc Simeoni (MSC), Jacques Thiers (Centre Culturel Universitaire), Colette Tomasi (Université de Corse), Martin Tomasi (Corsica Diaspora), Charles Vellutini (ECOPA).

Samedi 25 juillet 2009

9h30 - conférence / échanges - Jacques Vauthier - Eric Ferrari
" Corsica Diaspora : un réseau pour la Corse "

Internet oblige à une radicale remise en question de tout ce qui concerne le paysage contemporain. Que se soit par les nouvelles attitudes des jeunes générations vis-à-vis du partage d'information, par les ressources nouvelles qui sont mises à disposition, les enjeux culturels sont immenses. Le résultat sera-t-il darwinien avec une lutte pour la vie intellectuelle, le succès des meilleurs mais qui seront-ils ?
Le poète T.S. Eliot s'interrogeait déjà en 1922 : " qu'avons-nous fait de la Sagesse, nous l'avons dégradée en connaissances, qu'avons-nous fait des connaissances, nous les avons dégradées en information " (The Waste Land). Que devient la spécificité d'une terre corse si marquée par sa culture dans cette explosion planétaire de l'information ? Est-ce une chance ou une grave atteinte à son identité ? L'utilisation de ces Nouvelles Technologies, initiées par Corsica Diaspora, dans le cadre d'un réseau d'information et d'échanges à destination des corses et amis de la Corse ouvrent aujourd'hui un champ infini de possibilités.

11h30 - exposition
" Corse et environnement "
Parc Naturel Régional de la Corse - Office de l'environnement

14h00 - débat
"Médias : la donne euro-méditerranéenne"

L'Union pour la Méditerranée fêtera son premier anniversaire le 13 juillet prochain. Ce projet a cristallisé les attentes et les espoirs des responsables politiques, mais aussi de la société civile en Corse et dans le reste du bassin méditerranéen.
Faisant suite aux orientations déjà définies par les Conseils européens (Lisbonne en 1992, Corfou en 1994, Essen en 1994) et aux propositions de la Commission, l'Union européenne (UE) a décidé d'établir un nouveau cadre de ses relations avec les pays du bassin méditerranéen à travers une Union Pour la Méditerranée (juillet 2008).

Les principaux buts de cette organisation sont d'ordre énergétique et environnemental : l'eau, l'énergie (en particulier l'énergie solaire), l'environnement (avant tout la dépollution de la Méditerranée), l'autoroute de la mer, sont au cœur du projet.
Cette Union succède au projet Euromed, dit aussi Processus de Barcelone, qui avait réuni, en novembre 1995, les quinze ministres des Affaires étrangères des états membres de l'UE et de douze pays tiers méditerranéens (PTM). 
Le processus avait donné naissance à une entente reposant sur les principes de l'appropriation commune, du dialogue et de la coopération.
La déclaration de Barcelone, faite à l'issue du sommet constitutif, énonçait les principaux objectifs de ce partenariat : construire ensemble un espace de paix, de sécurité et de prospérité partagée. Pour y parvenir, elle prévoyait des actions dans les domaines politique, économique, financier, culturel et social.
La nouvelle donne euro-méditerranéenne de l'Union pour la Méditerranée va de fait influer sur l'avenir de la Corse (à son détriment ou à son avantage). 
 
En effet, le Processus de Barcelone a permis de bâtir un cadre multilatéral fondé sur le compromis délicat entre, d'une part, l'existence, la reconnaissance et le respect mutuel de traditions, de cultures et de civilisations diverses de part et d'autre de la Méditerranée, et d'autre part la mise en valeur des racines communes ; 

mettant entre autre l'accent sur : 
l'importance du dialogue interculturel et inter-religieux, 
le développement des ressources humaines dans le domaine culturel (échanges culturels, apprentissage des langues, mise en œuvre de programmes éducatifs et culturels respectueux des identités culturelles), 
l'importance du rôle des médias pour la connaissance et la compréhension réciproque des cultures, ... 
 
Dans ces derniers domaines la Corse - remarquable au niveau identitaire, paysager, environnementale - a une véritable carte à jouer, à condition qu'elle trouve des niches culturelles et économiques propres ; tout en s'associant à des d'initiatives de grande qualité comme le Pôle Médias Belle de Mai Marseille, ou la COPEAM.

17h45 - conclusions et perspectives
" De la Corse vers le Monde "
La Journée Mondiale de la Corse - La Biennale des cultures euro-méditerranéennes
par Edmond Simeoni (Président de Corsica Diaspora) et Sylvain Ettori (Directeur de Corsica Diaspora).

18h15 - exposition - rencontres
" Corse et environnement "
Parc naturel régional de la Corse - Office de l'environnement

Intervenants aux débats sur les médias du samedi 25 juillet

Evelyne Adam (France Bleu), Sandra Alfonsi (Aria), Paul Amar (France 5), Florence Antomarchi (France 3), Marie-Joseph Arrighi-Landini (Terra Corsa), Paule Aurelli (Informateur Corse), Pierre-Paul Battesti (Aficom), Nadine Battisteli-Giorgi (Rectorat de Corse), Vannina Bernard Leoni (Fora), Joseph Frappaolo (Ci Simu), Fréderic Bertonchini (Alta Frequenza), Jean-Claude Casanova (Commentaires), Jean Marie Colombani (Slate), Jean-Patrick Costantini (Tanit), Chloe Durand-Parenti (le Point), Jean-Michel Emmanuelli (le Journal de la Corse), Franco Farsetti (Radio Balagne - Télé Paese), Georges Geronimi (Kalliste), Philippe Jammes (A Corsica TV), Robert Kudelka (France Bleu - COPEAM), Noël Kruslin (Corse-Matin), Petru Mari (France Bleu - COPEAM), Ange Mezzadri (Corse Santé), Henri Ordioni (Corsica Télé), Jacques Paoli (Adecec), Thierry Pardi (Méditerranéo), Joseph-Guy Poletti (Corsica), Jacques Renucci (La Corse - Votre Hebdo), Jean-François Rouchon (Balagnews), Sylvie Sarzana (Université de Corse), René Siacci (France Télévision), Emilie Simon (Université de Corse), Dominique Tieri (Version Originale), Serge Tomasini (Consultant), Liliane Vittori (le Petit Bastais), Jean-Pierre Zirn (La Seine TV)

Corsica Diaspora est une association de loi 1901. 
 
Créée en décembre 2004, Corsica Diaspora a pour mission de soutenir le développement des initiatives et les projets dans l'île et à l'extérieur en créant ou sollicitant les réseaux de la diaspora et des amis de la Corse. Elle accompagne les porteurs de projets dans leurs recherches d'informations et de partenariats dont elle assure au besoin la médiation. Elle cherche aussi à développer les synergies avec les professionnels et les institutions.
L'association « Corsica Diaspora et Amis de la Corse » est un espace commun aux Corses de l'île et aux Corses vivant à l'extérieur, un espace ouvert aux amis de la Corse, un lieu de rencontre, un lieu d'expressions et d'écoute, un lieu de réflexion commune mais aussi un lieu d'actions et de construction.

Objectifs

- L'action de promotion et de valorisation de la Corse, à travers son identité, sa culture, son économie, son patrimoine, ses ressources et richesses naturelles, ses produits spécifiques, son environnement et son cadre de vie. 
 
- La recherche et l'établissement de contacts, échanges, rencontres avec les corses de la diaspora, amis de la Corse, ou aux personnes intéressées et sensibilisées par la Corse, là où elles se trouvent.

- réaliser des échanges concrets avec d'autres régions
- fédérer et capitaliser les compétences et les retours d'expérience de la diaspora
- développer le dialogue entre les insulaires et la Diaspora
- développer les partenariats entre les porteurs de projets

renseignements Corsica Diaspora : +33 (0)495 553 732
contact : contact@corsicadiaspora.com