Collectivité Territoriale de Corse

Actes de vandalisme à Piana : la condamnation d'Ange Santini

Jeudi 4 Juin 2009



" C'est avec consternation que j'ai découvert, comme tous les Corses, les dégradations qui viennent de défigurer le village de Piana. Un des plus magnifiques sites de notre île, inscrit sur la liste des Plus Beaux Villages de France, a été saccagé sans vergogne, sans coeur et sans conscience. Les murs de Piana ont été souillés pour rien, ou plutôt pour le seul plaisir d'affirmer lâchement, en pleine nuit, un dérisoire et méprisable petit pouvoir de nuisance.

Face à la bêtise et à l'inanité de tels actes, qui se répètent trop souvent, on est partagé entre l'écoeurement et la révolte. Les efforts des élus et des citoyens pour embellir leurs villages, la fierté légitime qu'a chaque habitant de son paese, l'image, enfin, qui est donnée à nos visiteurs, sont ainsi régulièrement attaqués par les manifestations d'un fanatisme qui ne respecte ni les lieux publics ni les propriétés privées. 
Qu'elles soient minoritaires ne doit pas conduire à s'y habituer et à s'y résigner ; qu'elles aient un prétexte « politique » devrait faire réfléchir ceux qui préfèrent l'obstruction systématique et les invectives au débat démocratique libre et respectueux ".  

Je tiens à exprimer à ma collègue Aline Castellani, maire de Piana et Conseillère territoriale, à Nicolas Alfonsi, ancien maire, conseiller général et sénateur, ainsi qu'à tous les habitants de Piana les sentiments de totale solidarité du Conseil exécutif de Corse.