Collectivité Territoriale de Corse

Antenne médicale d'urgence de Calvi-Balagne : le ministère de la Santé annonce le déblocage des fonds nécessaires à l'ouverture des unités moyens et longs séjours

Jeudi 6 Août 2009



La constance de la volonté politique locale, associée à celle des citoyens, et les négociations régulières et soutenues auprès des plus hautes instances de l'Etat, parmi lesquelles l'implication personnelle du ministre et ami de la Corse, M. Xavier Bertrand, avaient permis l'an dernier l'ouverture, tant attendue, du nouveau service des urgences de l'AMU de Calvi.

Cependant, malgré les investissements considérables consentis, ce nouvel établissement n'offrait toujours pas la possibilité de fonctionner comme un «véritable petit hôpital», à cause de l'absence de structure de moyens et longs séjours permettant notamment d'accueillir des personnes âgées. Ce constat, partagé avec Xavier Bertrand -qui, malgré ses nouvelles fonctions réitérait ainsi son attention soutenue au suivi de ce dossier-, nous avait alors conduit à saisir la Ministre de la Santé et des Sports, Mme Roselyne Bachelot, ainsi que l'Agence Régionale d'Hospitalisation, afin que des moyens financiers et humains supplémentaires soient affectés à l'AMU dans les meilleurs délais.

Dans un récent courrier, Roselyne Bachelot vient de nous faire connaître sa décision de majorer sa dotation annuelle de financement, en complément des crédits prévus par l'agence régionale d'hospitalisation. Ces fonds contribueront ainsi à l'ouverture prochaine de l'unité de soins de suite et de réadaptation ainsi que celle de longue durée de l'AMU. « La dotation annuelle de financement de la Corse sera (ainsi) majorée de 335 800 euros en 2009, dont 120 200 pour couvrir six mois de coût de fonctionnement de l'unité de soins de suite et de réadaptation et 215 500 euros pour couvrir cinq mois de coût de fonctionnement de l'unité de soins de longue durée. L'extension en année pleine de cette mesure sera financée à hauteur de 422 000 euros en 2010 dont 120 200 euros pour l'unité de soins de longue durée. »

Je me réjouis qu'une solution pérenne ait pu être trouvée pour le bon fonctionnement de cette structure médicale, dont la mission de service public est essentielle pour toute la micro-région de Balagne mais aussi de ses environs.