Collectivité Territoriale de Corse

Après l'attentat contre les locaux de l'Office de l'environnement à Corte

La réaction du Président du Conseil exécutif de Corse

Vendredi 7 Septembre 2007



Après l'attentat contre les locaux de l'Office de l'environnement à Corte
" L'office de l'environnement a fait une nouvelle fois l'objet d'un attentat. Cet acte de violence est inadmissible et je suis persuadé qu'il sera unanimement condamné par tous ceux qui sont attachés à l'exercice d'une démocratie vivante qui autorise, dans la lumière, la confrontation de toutes les opinions.

Ceux qui l'ont perpétré dans l'anonymat et l'obscurité de la nuit semblent avoir été motivés par la contestation du projet de plan d'aménagement et de développement durable (PADDUC). Ce document stratégique préparé par le Conseil exécutif ne prévoit en rien la bétonisation du littoral ; il préserve tous les espaces remarquables et les terres agricoles. Il fera l'objet de nombreux débats devant le Conseil économique, social et culturel, le Conseil des sites et l'Assemblée de Corse. 
Durant l'enquête publique, chacun pourra s'exprimer librement et c'est en fonction de tous les avis recueillis que les élus territoriaux trancheront. 
 
La défense de l'environnement est une noble cause, dont personne n'a l'apanage et que la Collectivité territoriale fait sienne. Elle le fera encore plus à travers le PADDUC grâce auquel notre capital naturel deviendra un vrai moyen de développement. 
Sans doute aurai- je du mal à convaincre ceux qui s'entêtent à persuader la population du contraire. Je les invite cependant au dialogue et à l'objectivité. 
 
J'assure de ma solidarité entière le président, mon ami Jérôme Polverini, le directeur et tous les personnels de l'Office que j'encourage à poursuivre leur mission au service de la défense active et de la mise en valeur de l'environnement.