Collectivité Territoriale de Corse

Après l'incendie de Calenzana et l'attentat contre la Mairie de Calvi, le Président du Conseil exécutif de Corse communique

Dimanche 23 Juillet 2006



Ange Santini condamne des "pratiques d'un autre âge"

Alors que la Corse commence à bénéficier quelque peu des efforts entrepris pour son développement économique, certains individus continuent à penser et à agir à contre-courant, en allumant des incendies ou en mettant des bombes.

C'est ce qui vient de se passer ces deux derniers jours en Balagne, avec le dramatique incendie de Calenzana et l'attentat contre l'hôtel de ville de Calvi.

Brûler et détruire, régler des comptes par la violence, au mépris de la morale, de la démocratie et de la vie, tel est sans doute, pour une poignée d'esprits arriérés, la meilleure façon de faire avancer la solution des problèmes, qu'ils soient individuels ou collectifs.
Il est temps que la condamnation de ces pratiques d'un autre âge soit générale et sans réserves, afin que, profitant de la confusion, les initiatives personnelles ne puissent plus prospérer et entretenir le trouble.

Avec le Conseil exécutif de Corse, je salue l'immense courage des sapeurs pompiers gravement blessés à Calenzana ; je forme des voeux pour leur complet rétablissement et j'assure leurs chefs et leurs collègues de toute notre gratitude pour le combat qu'il mènent au péril de leur vie contre un fléau qui, lui aussi, est le pire ennemi de la Corse.