Collectivité Territoriale de Corse

Après les propos de Ségolène Royal sur la Corse : la réaction d'Ange Santini, Président du Conseil exécutif

Dopu à i detti di Segolene Royal nantu à a Corsica : a reazzione di Ange Santini, Prisidente di u Cunsigliu esecutivu

Vendredi 26 Janvier 2007



Après les propos de Ségolène Royal sur la Corse : la réaction d'Ange Santini, Président du Conseil exécutif
Madame Ségolène Royal vient de tenir de graves propos sur l'indépendance de la Corse à laquelle, à l'en croire, les Français ne seraient pas opposés.
Certes, elle s'est fait piéger ; il n'en demeure pas moins qu'elle pensait s'adresser à un chef de gouvernement étranger.
Comment une candidate à la magistrature suprême peut-elle traiter avec une telle légèreté et une telle dérision, un sujet aussi important que l'avenir d'une région de France partie intégrante de la République, alors que le chef de l'Etat est le garant de l'unité nationale aux termes de la Constitution ?

Avec mes collègues du Conseil exécutif de Corse, je condamne fermement ces propos. Cela laisse, hélas, augurer la manière dont Madame Royal, si elle venait à être élue, traiterait les affaires de la Corse et plus généralement celles de la France.