Collectivité Territoriale de Corse

Attentats d'Ajaccio : la réaction d'Ange Santini

Jeudi 20 Décembre 2007



la réaction d'Ange Santini 

Les deux attentats qui ont détruit cette nuit les locaux de la Direction Départementale de l'Equipement (DDE) et visé la Préfecture de Corse à Ajaccio ont pris un tour nouveau et dramatiquement prévisible. Une personne a cette fois été blessée dans l'immeuble situé au-dessus de la DDE et, par miracle, la grenade lancée en direction de la Préfecture a épargnée les deux fonctionnaires de police en faction. 

Ces actes, que je condamne totalement, sont lâches et insensés. Ils conduisent à plonger la Corse dans un climat de violence délétère, alors que celle-ci s'est durablement engagée sur la voie du développement. Nous en sommes, nous Corses, les premières victimes. J'en appelle les auteurs à une profonde prise de conscience. Il faut que cela cesse. 

Au nom du Conseil exécutif, je tiens à apporter tout mon soutien à Monsieur le Préfet de Corse et à tous les fonctionnaires de la Préfecture et de la DDE, ainsi qu'à la victime de l'attentat de la DDE pour laquelle j'ai une pensée toute particulière.