Collectivité Territoriale de Corse

Attentats en plaine orientale et dans la région d'Ajaccio : réaction de Camille de Rocca Serra

Jeudi 4 Janvier 2007



La vague d'attentats commise cette nuit, visant des résidences secondaires de la plaine orientale, des établissements bancaires de la région ajaccienne et la trésorerie principale d'Ajaccio ne peut susciter qu'une réaction d'indignation et d'horreur.

Tout d'abord parce que ces exactions se font au mépris de la vie, occasionnant la mort une fois encore et risquant toujours de la provoquer.

Avec l'immense majorité des Corses, je reste consterné par cette violence qui enferme notre île dans le désespoir et le chaos.

Au-delà du drame humain qu'ils génèrent, ces actes méprisent les valeurs démocratiques et hypothèquent toujours davantage les efforts de tous ceux qui défendent l'intérêt général et oeuvrent pour que la Corse connaisse l'essor qu'elle mérite.

En ce début d'année où chacun exprime ses voeux, notre île ne doit pas se résigner à subir cette folie destructrice. Le retour à la raison et à la responsabilité de chacun est impérieux. Plus que jamais, la Corse inquiète et exaspérée a besoin de paix pour offrir un avenir serein à ses enfants.