Collectivité Territoriale de Corse

Bilan des échanges de pratiques professionnelles en matière d'insertion professionnelle avec l'Académie Régionale d'Education et de Formation de Marrakech

Samedi 26 Novembre 2005



Le défi de l'insertion, un partage des compétences

Dans le cadre de la politique de Coopération Décentralisée initiée par la Collectivité Territoriale de Corse et le Ministère des Affaires Etrangères, un plan d'échanges et d'actions dans le secteur de l'Enseignement et de la Formation a été élaboré entre le Rectorat de la Corse et l'Académie Régionale d'Education et de Formation de Marrakech.

Ce Plan d'échange qui s'est échelonné sur trois années, intitulé « Le défi de l'insertion, un partage de compétences », avait pour but de mieux comprendre les pratiques de chacun en matière d'insertion professionnelle.
Cette opération triennale a revêtu un intérêt particulier pour la Corse, car elle lui a permis de développer des partenariats économiques avec le Maroc.

Le programme arrivant à échéance, Messieurs Paul Canioni, Recteur de l'Académie de Corse, Chancelier des Universités et Abdelouahab Benajiba, Recteur de l'Académie de Marrakech, présenteront le vendredi 18 novembre prochain, aux principaux financeurs de ce projet - la Collectivité Territoriale de Corse, l'Etat, la Ville d'Ajaccio et le FASILD -, le bilan de leurs actions.

Lutter contre les exclusions

Présentation du bilan des actions de coopération décentralisée des Académie de Corse et de Marrakech

Ces actions sont financées au titre du programme 2004-2005 par la Collectivité Territoriale de Corse, le Ministère des Affaires Etrangères, la Ville d'Ajaccio et le FASILD.

Ce projet, orchestré par les services respectifs des académies de Corse et de Marrakech, a pour but de créer une nouvelle solidarité éducative entre les deux régions et de favoriser ainsi la cohésion sociale.

Le Groupement d'Intérêt Public de l'Académie de Corse et son service pédagogique, le centre académique de formation continue (GIPACOR-CAFOC) pilote de ce projet, a instauré un partenariat interne avec le Centre Régional d'Appui aux Acteurs de l'Insertion (CRAI) et la Délégation Régionale de l'Office National d'Information sur les Emplois et les Professions (ONISEP), afin de s'assurer le soutien d'un large éventail de compétences académiques.
Dans le même temps l'Académie de Marrakech a mis en place une importante équipe locale de cadres, très étoffée, pour travailler dans le même sens.

Ces deux équipes, animées du même souci de service public, ont mis en oeuvre un plan d'actions dynamique sur les deux territoires.

Trois actions ont été pilotées dans la Région de Marrakech-Tensift-El-Haouz, sur trois sites distincts

- la première, au collège Sidi Al Mokhtar à Chichaoua, a permis d'aborder la question de l'insertion éducative, sociale et économique des jeunes filles en milieu rural.
- la deuxième action, dans l'Ourika, a consisté à apporter un appui technique et pédagogique en partenariat avec la Fédération Régionale Corse de Montagne à la création d'un établissement secondaire des arts et métiers de la montagne, afin de favoriser l'insertion professionnelle des élèves en milieu montagnard.
- la troisième action, fruit d'un partenariat actif avec la Mairie de Marrakech, a abouti à la mise en place d'un comité inter-institutionnel pour favoriser l'implantation d'un centre permanent de formation des tanneurs, de leurs épouses et de leurs enfants, afin de lutter contre la pauvreté de cette catégorie de population.

Dans le même temps, deux actions corses ont été mises en place

il s'agit d'une part de la création d'un outil documentaire destiné aux acteurs locaux de l'intégration en Corse et à Marrakech pour accompagner leur travail de terrain ;
et d'autre part, de la conception d'un nouvel outil en langue française et arabe, constitué d'un diaporama sur le système éducatif destiné aux familles et permettant l'accueil à l'école des élèves nouvellement arrivés et des élèves en difficulté.

C'est à l'Hôtel de Région que Messieurs Paul Canioni, Recteur de l'Académie de Corse, Chancelier des Universités et Abdelouahab Benajiba, Recteur de l'Académie de Marrakech, vont présenté aux principaux financeurs du projet (la Collectivité Territoriale de Corse, l'Etat , la Ville d'Ajaccio et le FASILD), le bilan de ces actions.