Collectivité Territoriale de Corse

Campagne de communication relative aux Hélicoptères d’Etat en Corse : le communiqué du Président du Conseil exécutif de Corse

Lundi 5 Mai 2014



La rumeur a couru sur une prétendue menace relative à la « carte d’implantation d’hélicoptères d’Etat en Corse ».

Aussi, l’Assemblée de Corse a-t-elle adopté une motion déposée par Madame Josette Risterucci pour leur maintien et j’ai pris immédiatement, l’attache, avec le Président Bucchini, de Manuel Valls, alors Ministre de l’Intérieur.
Ce dernier m’a assuré, par courrier en date du 25 mars dernier, que cette rumeur était sans fondement et confirmé qu’il n’avait jamais été question de modifier l’implantation des appareils.

S’agissant d’une rumeur infondée, je n’ai pas communiqué sur le sujet. Il ne me serait pas venu à l’esprit de prétendre avoir « sauvé » un service public qui n’a pas été menacé. Cette lettre a simplement été transmise aux groupes à l’Assemblée de Corse.

Mes collègues députés de la Corse ont, après coup, saisi le nouveau ministre, Bernard Cazeneuve, qui leur a confirmé un mois plus tard ce que son prédécesseur m’avait déjà répondu.

Par une manœuvre éhontée, mes collègues ont publié cette lettre prétendant avoir « sauvé les hélicoptères ».

La seule chose qu’il faut saluer dans cette affaire, c’est la compétence, le courage et le dévouement des équipages des « Dragons » et des « Bravo Fox ».

S’attribuer le « sauvetage » d’un service qui n’est nullement en péril dans un tel domaine est non seulement ridicule mais indécent.
Comme on dit chez nous : « Mancu a vergogna ».

Paul Giacobbi

piece_jointe_au_communique_du_president_du_conseil_executif_de_corse_du_05_05_14.pdf Copie du courrier adressé à Manuel Valls du 25/03/2014  (334.54 Ko)