Collectivité Territoriale de Corse

Cinémathèque de Corse : le programme du mois de novembre 2008

Samedi 1 Novembre 2008



Cinémathèque de Corse : le programme du mois de novembre 2008
Samedi 8 novembre : Les 65 ans de la Libération de la Corse

A cinquante ans d'écart, deux films traitent d'un même sujet : la participation des troupes d'Afrique dans la Libération de la France, lors de la Seconde Guerre mondiale. Le sujet historique est commun, mais les traitements sont différents, le regard sur les armées d'Afrique aussi. Dans le premier film, l'accent est mis sur les cadres européens alors que dans le second, ce sont les troupes elles mêmes qui sont mises en valeur.

16 h 00 : Tabor. Georges Peclet. 1953. 1h40
Avec Jean Berton, Pierre Larquey, Armand Mestral
En 1944, le 12ème goum d'El-Ksiba, en pays berbère, dont les hommes sont surnommés les Lions de l'Atlas, se prépare à rejoindre l'Italie pour y participer aux opérations de libération de l'Italie, puis de la France. De la Corse, ils débarquent en Provence.

18 h 00 : Indigènes. Rachid Bouchareb. 2006. 2h08
Avec Jamel Debbouze, Sami Bouajila, Samy Naceri, Roschdy Zem
En 1943, alors que la France tente de se libérer de la domination nazie, le parcours de quatre "indigènes", soldats oubliés de la première armée française recrutée en Afrique. Abdelkader, Saïd, Messaoud et Yassin, réputés pour leur courage, sont envoyés en première ligne.

En partenariat avec l'Association Nationale des Anciens et Amis de la Résistance.

Lundi 10 novembre 21 h 00

Le Vieux jardin. Im Sans-soo. Corée du Sud. 2007. 1h50
Avec Yum Juung-ah, Jin-Hee Ji, Hee-sook Yoon

Mai 1980, fuyant une manifestation réprimée par l'armée, un jeune militant socialiste, trouve refuge dans la montagne auprès de Yoonhee. Après avoir vécu une histoire d'amour passionnée, il fait le choix de retourner à ses activités politiques. Après des années de prison il redécouvre alors son pays et se souvient de son passé avec Yoonhee.

Mercredi 12 novembre, 17 h 00 : Ciné Junior

Chasseurs de Dragons. Guillaume Ivernel. France. 2008. 1h20 

La petite Zoé décide de se débarrasser d'un dragon. Elle rencontre deux chasseurs, Gwizdo et Lian-Chu, mais ce ne sont pas les meilleurs.
Cette séance est précédée de 2 courts métrages tournés par les élèves de CP d'Aléria.

Jeudi 13 novembre : Intégrale Nicole Garcia

La Cinémathèque de Corse rend hommage à Nicole Garcia, « nous aimons l'actrice qui a incarné au cinéma des femmes modernes, sensibles, sensuelles. Nous aimons aussi depuis son premier court métrage, la réalisatrice, qui suit des parcours sinueux de personnages toujours interprétés par des comédiens de premier plan ».
Deux rencontres avec elle auront lieu afin d'aborder les différents aspects de son travail.

10 h 00 : Un week-end sur deux.
Nicole Garcia. 1990. 1h40
Avec Nathalie Baye, Joachim Serreau, Henri Garcin
Camille est comédienne. Elle vit séparée de son mari et de ses enfants, dont il a la garde. Elle ne les voit qu'un week - end sur deux.

14 h 00 : l'Adversaire
Nicole Garcia. 2002. 2h09
Avec Daniel Auteuil, François Berléand, Emmanuelle Devos
Ce film s'inspire du tragique destin de Jean-Claude Romand, un homme qui s'est inventé une vie de mensonges pendant près de vingt ans.

Samedi 15 novembre : La Famille Tomasi

Des vies consacrées aux images

Les Tomasi
Michel Tomasi est installé dans son studio de photographie, cours Grandval à Ajaccio. C'est là que son père Toussaint a travaillé à la suite de son grand-père Ange, installé au début du XXème siècle.
Michel Tomasi dresse avec son film Les Tomasi, l'héritage d'un regard, le rapport à l'image des 3 générations. Ange Tomasi a composé la plus riche collection d'images sur la Corse du siècle précédent.
Avec son père, puis seul, Toussaint Tomasi a lui aussi parcouru l'île et a enregistré l'évolution de la société insulaire. Formé à son tour avec son père, Michel Tomasi a très jeune pris des photos, avant de devenir chef opérateur et aujourd'hui, pour notre plaisir, réalisateur.

17 h 00 : Les Tomasi, l'héritage d'un regard. Michel Tomasi. 2008. 52'
L'histoire et le cheminement du fonds et de la famille Tomasi sont indissociables
et il n'est possible de les comprendre qu'au regard du parcours de chacune des trois générations de photographes qui se sont succédées au sein de cette famille. C'est cette histoire qui est racontée avec ce film.

En présence de Michel Tomasi.

Lundi 17 novembre, 21 h 00
Rencontre avec Wassyla Tamzali et Danièle Maoudj

Une éducation algérienne, Rives en chamade

Deux publications récentes nous ont donné envie de réunir leur auteur.
Wassyla Tamzali et Danièle Maoudj. Elles nous parlent chacune à leur manière de leurs combats : la lutte contre le racisme, l'égalité des femmes et le dialogue méditerranéen. La projection de Bled number one nous permettra de croiser leur regard sur le thème de l'immigration, sur l'histoire récente et l'actualité du Maghreb.

21 h 00 : Bled number one. Rabah Ameur-Zaimeche. 2006. 1h35
Avec Rabah Ameur-Zaimeche, Meriem Serbah, Adel Jafri
A peine sorti de prison, Kamel est expulsé vers son pays d'origine, l'Algérie. Cet exil forcé le contraint à observer avec lucidité un pays en pleine effervescence, tiraillé entre un désir de modernité et le poids de traditions ancestrales.

Wassyla Tamzali
Avocate à Alger pendant dix ans, Wassyla Tamzali a dirigé à partir de 1980,
le programme de l'UNESCO sur la condition des femmes. Sous forme de récit, Une éducation algérienne revient sur les décennies qui ont suivi 'Indépendance de l'Algérie.

Danièle Maoudj
Poète, essayiste et enseignante, Danièle Maoudj a publié de nombreux textes. Dans Rives en chamades, elle a réuni une soixantaine de poésies qui évoquent les deux rives de la Méditerranée

Vendredi 21 novembre, 21 h 00 : Rencontre avec Nicole Garcia

Nicole Garcia présentera à la Cinémathèque son premier court métrage et son dernier long métrage, en compagnie de son scénariste Jacques Fieschi.

15 août. Nicole Garcia. 1986. 10'

Selon Charlie
. Nicole Garcia. 2006. 1h55
Avec Jean-Pierre Bacri, Benoit Poelvoorde, Benoit Magimel 

Une ville au bord de l'Atlantique, hors saison. Trois jours, sept personnages ,sept vies en mouvement, qui se croisent, se frôlent et qui en se quittant, ne seront plus les mêmes.

Samedi 22 novembre 14h30 : Festival Arte Mare de Bastia, Le Cinéma de Nicole Garcia

En s'appuyant sur la projection d'extraits de films, la Cinémathèque de Corse abordera, avec Nicole Garcia sa formation théâtrale au Conservatoire de Paris, ses débuts sur les planches et ses rôles au cinéma. Elle s'attachera aussi à définir son style de metteur en scène, en s'appuyant sur des passages de ses cinq longs métrages tournés à ce jour.

Lundi 24 novembre 21 h 00

Faro, la Reine des eaux. Salif Traore. Mali. 2008. 1h30 

Avec Sotigui Kouyaté, Michel Mpambara, Fily Traore
Zan, enfant adultérin, retourne dans son village, plusieurs années après en avoir été chassé, afin de découvrir qui est son père. Son arrivée coïncide avec les brusques mouvements de Faro, l'esprit du fleuve, manifestations interprétées comme un signe de colère liée à l'arrivée du bâtard.

Mercredi 26 novembre, 17 h 00, Ciné Junior : dans les rues de Dakar 

Formidable conteur, le cinéaste Djibril Diop Mambety a réalisé des films sur un ton critique, montrant le Sénégal d ‘aujourd'hui. Le jeune public pourra apprécier particulièrement ces 2 films qui mêlent l'ironie, l'humour et la poésie.

Le Franc. Djibril Diop Mambety. Sénégal. 1994. 40'
Un musicien pauvre achète un billet de loterie qu'il colle sur une porte dans l'attente du tirage. Son ticket est gagnant, mais il ne parvient pas à le décoller. Il part alors, la porte sur son dos ,au guichet où il doit récupérer son argent.

La petite vendeuse de Soleil. Djibril DiopMambety. Sénégal. 1998. 43'
Dans les rues de Dakar, ce sont les garçons qui vendent les journaux. Mais, Sili, une fille pleine de volonté, veut elle aussi gagner sa vie.

Vendredi 28 novembre, 21 h 00 : Les 10 ans de Ghjenti

La Cinémathèque est heureuse de saluer le travail de Ghjenti, émission de France 3 Corse, qui depuis 10 ans propose une vingtaine de documentaires par an, tournés par une équipe de moins de dix réalisateurs.

Casa di Lume a régulièrement programmé certains de ces films, en présence des équipes des films. En tout, ce sont plus de 30 séances qui ont été organisées avec ces films à la Cinémathèque, dans d'autres lieux en Corse, pour le grand public et les scolaires. 

Le spectateur idéal qui regarderait tous les films « Ghjenti » aurait une vision complexe de la Corse d'aujourd'hui, enrichie par les nombreuses approches des réalisateurs. Ces différents regards nous renseignent ainsi sur l'histoire de la Corse, ou plutôt sur la manière de traiter cette histoire aujourd'hui, mais également sur la société insulaire, sur ses aspects gratifiants comme sur ses failles, sur ses personnalités marquantes…

Cet anniversaire est l'occasion de voir sur grand écran un nouveau film Ghjenti ainsi qu'un montage réunissant des extraits de films tournés depuis 10 ans.
Enfin, cette projection nous amène aussi à nous interroger sur la représentation de la Corse sur le grand et le petit écran.

La Cinémathèque de Corse à inviter pour participer à cette discussion Lisa d'Orazio de l'association « Vox Mediterranei » qui rédige une thèse sur le rôle des magazines et des documentaires dans la construction de l'identité collective en Corse.

En présence de l'équipe de Ghjenti, de Lisa D'Orazio et de l'association Vox Mediterranei.

Samedi 29 novembre : Un film et son remake

La mouche noire version 1958 a connu un succès commercial très important, comme l'attestent les nombreuses déclinaisons du thème de « l'homme insecte ». Quelques années après, sont sorties des suites, des variations multiples et un remake, signé David Cronenberg.
Visionner les deux films à la suite nous permettra de comparer le traitement du fantastique dans les années 50 et 80, d'aborder deux manières de raconter une histoire (de manière linéaire ou en flash backs), et surtout, procurera un vrai plaisir de cinéphile.

16 h 00 : La Mouche noire. Kurt Neumann. Etats-Unis. 1958. 1h34
Avec Vincent Price, David Hedison, Patricia Owens
Suite à une négligence, un savant se retrouve, le temps d'une expérience, enfermé dans une machine à désintégrer en compagnie d'une mouche. Le résultat de l'expérience qu'il effectuait sur lui même est qu'il se retrouve moitié homme, moitié mouche.

18 h 00 : La Mouche. David Cronenberg. Etats-Unis. 1987. 1h32
Avec Jeff Goldblum, Geena Davis, Leslie Carlson
Un jeune biologiste très doué met au point une invention qui doit révolutionner le monde : la "téléportation" qui consiste à transporter la matière à travers l'espace. Il décide de se téléporter lui-même, mais il ne s'aperçoit pas qu'une mouche fait partie du voyage.

Films présentés par des étudiants de l'Université de Corse


Infos Pratiques
Casa di Lume - tél 04 95 70 35 02
Relations Presse : Nadine Battistelli-Giorgi 
port 06 15 32 52 03 - tél 08 75 25 57 76 - fax 04 95 20 11 45