Collectivité Territoriale de Corse

Fonctionnement des lycées et collèges

Mardi 5 Septembre 2017



Les grands chantiers pour l’année 2017/2018

- Le collège du Stilettu, ce nouveau collège doit accompagner la fermeture du collège des Padule, de structure obsolète, devenu inadapté pour accueillir les 600 élèves venant principalement des écoles de St. Jean, des Cannes, des Salines et d'Alata. Il permettra l’accueil de 800 élèves, effectif nécessaire compte tenu de la montée en puissance prévisible des effectifs dans le secteur est de la ville d’Aiacciu. Construit selon les normes les plus récentes en matière de performance énergétique, il comprendra également une cuisine centrale permettant de produire 1 750 repas/jour pour trois établissements (Stilettu, Baleone et Purtichju).
Le montant de l'opération est de 30 M€, financée à 70 % par l’Etat au titre du PEI. Elle devrait être achevée pour la rentrée scolaire 2018.

- L’internat du lycée agricole de Sartè, cette opération de 1,1 M€ s’inscrit dans l’objectif général d’amélioration de l’accueil des élèves en internat. La rénovation des chambres, la création d’espaces de travail et de convivialité, la mise en accessibilité PMR et l’amélioration des performances énergétiques du bâtiment constituent l’essentiel du programme de travaux. Les travaux seront livrés en fin d’année 2017.

- La mise en accessibilité des EPLE
Dans le cadre de la mise en œuvre des Agendas d’Accessibilité Programmée, la CTC a approuvé un plan de mise en œuvre sur neuf ans, basé sur des hypothèses réalistes en matière d’investissement.
Ce plan, d’un montant global de 8,5 M€, sera décliné successivement dans les plus grands établissements scolaires, puis de manière équilibrée dans les différentes micro-régions de Corse, de manière à couvrir rapidement les besoins en matière d’accueil des personnes à mobilité réduite.
Les études sont en cours à la Cité Technique (CT) de Montesoru à Bastia, à la Cité Scolaire (CS) Laetizia Bonaparte d’Aiacciu et à la CS P. Paoli de Corti. Les travaux sont prévus pour 2018.

- La sécurisation des EPLE
Dans le cadre de la mise en œuvre des mesures Vigipirate renforcées, la CTC et les établissements ont réalisé des travaux depuis la rentrée scolaire 2016 (clôtures, vidéosurveillance, locaux de surveillance, alarme de confinement et/ou évacuation).
Parallèlement, un programme de 746 000 € a été préparé, en concertation avec l’Académie de Corse, sur la base des diagnostics de sécurité et des Plans Particuliers de Mise en Sûreté élaborés au sein de chaque établissement. Les crédits nécessaires ont été inscrits au budget 2017.

Poursuivre l’équipement des établissements

Pour l’année 2017, le budget consacré au fonctionnement quotidien et courant des collèges et lycées s’élève à 7 millions d’euros, en légère augmentation.
Pour permettre le fonctionnement de ces établissements, 492 agents de la CTC exercent des missions d’accueil, de restauration, de nettoyage et d’entretien général et technique.
La CTC intervient intégralement dans le domaine de l’investissement mobilier des EPLE : équipements informatiques, scientifiques et techniques, équipement des pôles de restauration et d’hébergement, assurances, aides à l’investissement des établissements privés...

Dans ce domaine, la CTC poursuit trois objectifs :
  1. Maintenir un bon niveau d’usage des technologies de l’information et de la communication au service de l’enseignement par le renouvellement des équipements informatiques obsolètes et la fourniture d’équipements novateurs. Dans le cadre du « plan numérique collèges 2017 », 2 098 tablettes seront livrées dans les 17 collèges qui participent à cette opération visant à doter les élèves et les enseignants des classes de cinquième de tablettes numériques.
  2. Continuer à valoriser les enseignements professionnels et technologiques en permettant la rénovation de la voie professionnelle
  3. Assurer l’acquisition des matériels nécessaires à la sécurité des personnes et des biens.

Adapter la formation initiale et soutenir l’action culturelle et éducative

Depuis 1983, la Collectivité territoriale de Corse est pleinement responsable de la programmation des formations dispensées dans les établissements du second degré. Selon les termes de la loi du 22 janvier 2002, elle élabore et arrête la carte scolaire et les documents de planification scolaire : le schéma prévisionnel des formations et le programme prévisionnel des investissements. Sur la base de ces documents, elle définit et arrête chaque année la structure pédagogique générale des établissements et décide des ouvertures et fermetures des sections ou options nouvelles.

Pour la rentrée 2017, l’effort d’optimisation de l’offre de formation est poursuivi avec l’ouverture de nouvelles sections : classes de sixièmes bilingues aux collèges de Vicu et Henri Tomasi en Casinca, sections sportives scolaires aux collèges Pascal Paoli à l’Isula et au collège privé Saint-Paul à Aiacciu, classe de troisième préparatoire aux formations professionnelles au collège de Baleone à Sarrula è Carcupinu, section européenne italien au sein du bac professionnel hôtellerie et création du brevet de technicien supérieur « négociation-relation-client » au lycée professionnel Jean Nicoli à Bastia.

La CTC financera également l’action artistique et culturelle dans les collèges et lycées, comme les filières théâtre ou les ateliers de pratique artistique, certaines sections sportives « montagne », ou encore – à travers les dotations « paese » et « filières bilingues » –, l’ouverture sur l’extérieur. Pour la rentrée 2017, des ateliers d’éducation aux médias bénéficient également d’une aide financière. Enfin, la Collectivité territoriale de Corse continue à financer l’accompagnement scolaire des élèves en consacrant un budget important à l’achat des manuels scolaires ou les premiers équipements nécessaires dans certaines spécialités professionnelles.

Formaliser les concertations avec les établissements et l’Etat pour moderniser l’offre de formation et élever le niveau de qualification des jeunes

Des dossiers d’importance sont à mener pour le Conseil Exécutif de Corse :

- le dialogue de gestion avec les EPLE : la Collectivité territoriale de Corse souhaite consolider le dialogue de gestion avec les EPLE. Ainsi, un séminaire s’est tenu le 18 mai 2016 avec l’ensemble des représentants des 47 établissements de l’île et des rencontres se sont déroulées en mai et juin 2017. Cela a permis d’effectuer une analyse exhaustive pour chaque EPLE et de prendre en compte leurs observations. Les réunions de 2018 permettront de mesurer les avancées dans chaque domaine.
Les EPLE ont été associés aux études menées en vue de la définition du contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelle, (CPRDFOP), qui deviendra le cadre de référence pour assurer un développement cohérent de l’offre de formation sur le territoire, mieux adapté aux besoins du développement, de l’insertion professionnelle et de l’épanouissement des jeunes.

- l’amélioration de la répartition des élèves entre les collèges par une révision de la carte des secteurs scolaires : la Collectivité territoriale, en étroite concertation avec les services académiques, s’apprête à réaliser une étude fine sur les deux micro- régions (Aiacciu - Grand-Aiacciu et Bastia ainsi que les communes voisines) afin de définir une nouvelle carte des secteurs de recrutement des collèges.

- l’adaptation de la modernisation de l’offre de formation sous statut scolaire : la modernisation de l’offre de formation se poursuit avec le futur contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelle (CPRDFOP) qui porte sur l’analyse des besoins à moyen terme du territoire en matière d’emplois, de compétences et de qualification, ainsi que la programmation des actions de formation professionnelle des jeunes et des adultes. Ces travaux visent à adapter le système éducatif insulaire en élevant le niveau de qualification, en luttant contre le décrochage scolaire et les sorties sans qualification, en poursuivant la construction et la sécurisation des parcours et en adaptant l’appareil de formation à l’émergence de nouvelles filières et de nouveaux métiers dans le domaine de la transition écologique et énergétique et du numérique.

- L’obtention d’un cadre normatif spécifique pour l’enseignement du second degré : le Conseil Exécutif de Corse souhaite exercer pleinement ses prérogatives en matière de négociation des moyens d’enseignement. Par délibération n°17/021 AC du 27 janvier 2017, l’Assemblée de Corse a adopté la demande d’un cadre normatif spécifique en vue d’obtenir notamment la conclusion d’une convention pluriannuelle d’objectifs et de moyens. De plus, le Président du Conseil Exécutif de Corse a été mandaté pour entamer toute démarche et initiative avec l’ensemble des acteurs et des partenaires et en vue d’une évolution du système éducatif de notre île, en lien avec la saisine du Conseil économique, social et culturel de Corse sur la question de l’éducation en novembre 2016.