Collectivité Territoriale de Corse

Gilles Simeoni a reçu l’artiste peintre Petru Pà Marchini pour la présentation de son œuvre " U Slanciu "

Jeudi 9 Juin 2016



Gilles Simeoni a reçu ce mercredi 8 juin l’artiste peintre Petru Pà Marchini pour la présentation de son œuvre " U Slanciu "  dans le salon d'honneur de l'Hôtel de la CTC.

L'artiste a créé cette œuvre au lendemain des élections territoriales de décembre 2015 et a exprimé le souhait de l'offrir au Président du Conseil exécutif de Corse. Après habilitation par l'Assemblée de Corse, cette œuvre sera intégrée au patrimoine de la Collectivité territoriale de Corse. 

L’artiste Pierre-Paul Marchini

Ambassadeur pour la Corse auprès de l'institut européen des Arts Contemporains

Pierre-Paul Marchini est né à Ajaccio, où il a effectué ses études secondaires et où il réside toujours. Autodidacte, il peint par passion depuis une quinzaine d'années. Ses principales sources d'inspiration viennent de l'âme et des couleurs et lumières de la Corse.

Il dévoile un univers empreint de couleurs et de techniques. Il peint à l’horizontal et non à la verticale, révélant une simplicité d’âme au naturel discret.

Son travail lui vaut une reconnaissance par ses pairs en 2015, lorsque le peintre est retenu pour figurer au sein de l’ouvrage répertoriant les 50 nouveaux maîtres de l’Art contemporain « The best modern and contemporary artists 2015 » réalisé par les frères Russo, historiens de l’art italien.

Salvatore Russo, critique d'Art international de Rome, le décrit comme « Le grand souverain de la Corse, de l'art contemporain, a reçu une reconnaissance artistique majeure : le Prix Leonardo da Vinci. Marchini est un vrai peintre informel qui laisse sur la toile des traces éternelles. Pour moi, il est l'artiste français le plus important. » 

Son œuvre « U Slanciu »

L’interprétation de son auteur en est celle-ci :

« La Corse semble s'émanciper lentement de l'emprise colonialiste française. À présent nous avons notre gouvernement. Voici mon interprétation de cet espoir de liberté qui souffle de nouveau sur notre pays ! ».

La politique culturelle de la CTC

La Collectivité territoriale de Corse s’implique fortement dans le secteur culturel depuis 1982, domaine de compétence alors partagé avec l’Etat jusqu’en 1991. La loi du 13 mai 1991 qui étend largement ses compétences lui permet d'intensifier ses actions culturelles par des moyens accrus, notamment en matière d’aide à la création artistique (ateliers d'artistes, commande publique et achat d'œuvres).

Quelques années plus tard, la loi de janvier 2002 instaure un modèle inédit en France et fait de la CTC l'acteur principal dans la définition et la mise en œuvre de la politique culturelle. Elle lui attribue notamment des compétences exclusives en matière de création et enseignement artistiques, lieux de création et de diffusion artistiques. La CTC consacre alors 36 € par habitant à la culture ce qui la place au 1er rang des régions françaises.

Cette donation viendra enrichir, après habilitation de l'Assemblée de Corse, le patrimoine de la CTC, composé d’une part des œuvres acquises dans le cadre de la politique d’achat d’art – œuvres d’artistes, de peintres et de sculpteurs – pour valoriser la création, la diffusion et les pratiques artistiques et qui sont exposées à l’Hôtel de Région ; et d’autre part des collections du Musée de la Corse, du fonds régional d’art contemporain Corse (FRAC) et du centre méditerranéen de la photographie.