Collectivité Territoriale de Corse

Inauguration de la station de traitement d’eau potable de Calvi vendredi 4 novembre 2016

Lundi 7 Novembre 2016



Saveriu Luciani, Président de l'Office de l'équipement hydraulique de la Corse et Marie-Antoinette Maupertuis, Conseillère exécutive déléguée aux affaires européennes et internationales ont inauguré la station de traitement d’eau potable de Calvi vendredi dernier.

Cette réhabilitation engagée en 2015, sous maîtrise d’ouvrage de l’OEHC est cofinancée par l’Etat au titre du PEI, la Collectivité territoriale de Corse et l’Agence de l’Eau.
 La seconde tranche venant tout juste d’être achevée a permis de créer une pré ozonation et une filtration sur charbon actif, la mise en place d’un pompage intermédiaire et d’une inter ozonation, ainsi que de réaliser divers types d’aménagements.
 

Un réaménagement complet

Pour l’essentiel, les travaux ont consisté à réaliser en tête de filière une étape de pré‐oxydation à l’ozone et à adjoindre à la filtration sur sable existante, une filtration sur charbon actif et une inter‐ozonation.

Autre phase importante, l’ensemble des postes d’injection de réactifs (stockage – dosage – injection par pompage) ont été rénovés, notamment avec la réalisation de stockages extérieurs permettant de réduire les contraintes de manutention.

Achevée en septembre 2016, la dernière étape comprenait l’extension des locaux nobles : la réalisation d’un local électrique indépendant recevant l’ensemble des armoires de puissance et de commande des installations de traitement, d’un laboratoire d’autocontrôle et d’une salle de commande et de supervision.

En termes de process, le nouvel ouvrage de pré‐ozonation a pour objectif le traitement des composés minéraux (Fer et Manganèse) que l’on peut retrouver dans les couches profondes du barrage d’E Cotule, l’oxydation de micropolluants organiques, l’élimination de certaines algues et la réduction de la couleur.
La station étant déjà dotée d’un générateur d’ozone, l’objectif était de réaliser un ouvrage de génie civil, d’environ 5,00 m de hauteur, assurant ainsi un temps de contact suffisant entre l’eau à traiter et l’oxydant fort qu’est l’ozone.

La station existante ne comportant qu’un seul étage de filtration sur sable, un second étage de filtration sur charbon actif, précédé par une inter‐ozonation a également été réalisé. La mise en œuvre de cette double filtration permettra ainsi de traiter les pics de matières organiques pouvant être rencontrés en période estivale, tout en améliorant les conditions d’élimination des formes dissoutes.
Cette extension de filière a également nécessité la réalisation d’un pompage intermédiaire, la charge en sortie de la filtration sur sable existante étant insuffisante, pour conserver une circulation gravitaire de l’eau à traiter.

Une filière de traitement de pointe

L’inter‐ozonation, sera mise en œuvre afin d’’augmenter la biodégradabilité des matières organiques qui, transformées en molécules plus petites et plus oxydées seront plus facilement adsorbées par le charbon actif.
Dans le cadre des travaux sur la station de Calvi, la surface de filtration est d’environ 30 m2 réparties sur deux filtres, supports d’une couche filtrante d’environ 1,60 m d’épaisseur.
Ce second étage de filtration constitue une sécurité, au regard de la problématique des blooms algaux, constatés ces dernières années sur le plan d’eau d’E Cotule, avec présence de cyanobactéries.
Enfin, il convient de noter que les différents aménagements effectués sur la filière de traitement de Calvi ont pour but d’améliorer les qualités organoleptiques de l’eau produite (odeur, goût) et donc d’offrir un meilleur confort à l’usager.

Financement

L’ensemble des travaux d’une montant HT global de 1.750.000 € a été réalisé par le groupement d’entreprises OTV – SA BEVERAGGI et financé comme suit :
Etat - PEI : 40 %
Agence de l’Eau RMC : 30 %
CTC : 10 %
OEHC : 20 %

Historique

En Balagna, l’Office d’équipement hydraulique de la Corse, exploite depuis 1993, une station de traitement d’eau potable, située au lieu‐dit Cardettu.
Alimentée en hiver depuis la rivière de la Figarella et par le barrage d’E Cotule durant la période estivale, cette station permet de répondre aux besoins en eau potable de la commune de Calvi, mais également de l’ensemble de la microrégion.
Au regard des paramètres caractérisant les eaux brutes à traiter, de l’évolution des exigences réglementaires et de l’apparition de nouveaux phénomènes liés notamment au réchauffement climatique, la filière existante nécessitait une remise à niveau.
La première filière de traitement qui reposait sur une clarification des eaux, une filtration sur sable et une désinfection finale à l’ozone a donc bénéficié de travaux.