Collectivité Territoriale de Corse

Installation des 1ères nurseries artificielles "Biohut" en Corse, le 30 septembre 2016 à Saint Florent

Mercredi 28 Septembre 2016



Claudy Olmeta, Maire de Saint Florent et Agnès Simonpietri, Présidente de l'Office de l’environnement de la Corse installent les premières nurseries artificielles "Biohut" en Corse, le vendredi 30 septembre 2016 à 11 h sur le port de Saint Florent.

Cette démarche, avec le concours de l’Agence de l’Eau et de l’Office de l’environnement de la Corse, a pour objectif d’accroître la biodiversité et de contribuer ainsi à la préservation de l’environnement.

Le Biohut

Le biohut est un habitat artificiel qui permet de réhabiliter la fonction écologique de nurserie des petits fonds rocheux et sableux qui ont été dégradés par la construction d’aménagements côtiers tels que le port.

En effet, les aménagements côtiers impactent la fonction de nurseries des petits fonds, en modifiant profondément l’habitat essentiel des larves. Cette pression entraine une baisse des populations adultes.

Avec la mise en place de tels habitats, les quais et les pontons deviennent de véritables refuges pour de nombreuses espèces aquatiques.
Spécialement conçu pour accueillir les très jeunes stades de poissons, ce procédé vise à fournir une nourriture adaptée et variée ainsi qu’une zone de protection de la prédation.
Le Biohut, qui bénéficie d’un contrat d’exclusivité (NAPPEX/Ecocéan), permet de contribuer efficacement à l’accroissement des populations adultes alentours.

Le coût de cette opération est estimé à 82 300.00 € HT répartie sur 3 années. Puisque différentes prestations y sont associées telles que la maintenance, le suivi écologique ainsi que des supports de communication.

Cette opération a été financée à hauteur de 80 % répartie entre l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse (60 %) et l’Office de l’environnement de la Corse (20 %).

Cette journée d’inauguration sera l’occasion de réunir différents acteurs impliqués dans le domaine portuaire et environnemental tels que les collectivités, bureaux d’étude scientifiques, socio professionnels du nautisme et de la pêche ainsi que les services de l’Etat. Ont dors et déjà répondu à notre invitation des mairies du littoral, la prud’homie de Balagne, la Stareso…
 
Aussi, d’autres ports souhaitant s’engager dans une telle démarche visualiseront  la mise en œuvre de ce projet.
 
Cela  également permettra également de sensibiliser une soixantaine de scolaires de CE2, CM1, CM2 de l’école primaire de St Florent avec un atelier animé par des agents de l’OEC sur le thème des macro déchets, à la protection de l’environnement, en général, et l’intérêt de ce type de dispositif, en particulier. »