Collectivité Territoriale de Corse

Intempéries et inondation en Corse du Sud : mobilisation des services de la Collectivité Territoriale de Corse

Vendredi 30 Mai 2008



Intempéries et inondation en Corse du Sud : mobilisation des services de la Collectivité Territoriale de Corse
Les équipes de la direction des routes de la Corse du Sud et de la direction de la formation, de l'enseignement et de la recherche (DFER) sont mobilisées depuis cette nuit suite aux très fortes intempéries qui ont touchées la Corse du Sud, en particulier les régions d'Ajaccio, de Propriano et de Sartène.

Concernant le réseau routier national, dont la Collectivité Territoriale de Corse a la propriété, ce sont essentiellement les secteurs entre Propriano et Olmeto (RN 196) ainsi que le front de mer d'Ajaccio qui ont été touchés (RN 193).

RN 196
Les dégâts ont été assez nombreux et importants sur la RN 196, notamment dans la traversée d'Olmeto. Pour permettre le rétablissement le plus rapide de cet axe, suite à des éboulements et des affaissements partiels de routes, les équipes de la CTC se sont mobilisées toute la nuit.
La circulation a ainsi pu être rétablie dès 7 heures ce matin.

front de mer d'Ajaccio
La circulation sur le front de mer d'Ajaccio (quartier des Cannes et Salines) a, quant à elle, du être coupée pour la voie entrante et mise en double sens pour la voie sortante.

Les équipes de la direction des routes de la CTC restent toujours mobilisées et continuent à intervenir sur différents points du réseau national. Une estimation complète des dégâts et une enquête de sécurité seront effectuées dans les prochaines heures.

A Ajaccio, le collège des Padules a subi d'importants dégâts. Les services de la CTC sont sur place depuis les premières heures de la matinée pour nettoyer le site et estimer les montants des travaux de remise en état. Les autres établissements scolaires de la région ajaccienne appartenant à la CTC n'ont pas été touchés.

Les services de la Collectivité Territoriale de Corse participeront à une nouvelle réunion de crise à la Préfecture en début d'après-midi pour faire un point sur la situation.