Collectivité Territoriale de Corse

Intrapresa, le 2ème salon régional de l'entreprise

Jeudi 19 Octobre 2006



Intrapresa, le 2ème salon régional de l'entreprise
entreprendre pour la Corse avec la CTC : intrapresa, le 2ème salon régional de l'entreprise corse ouvrira ses portes les 19 et 20 octobre 2006

la CTC partenaire leader du salon

Ce salon a pour vocation d'aider les entrepreneurs à s'informer pour créer, reprendre et pérenniser leur entreprise. Il s'adresse à tous les entrepreneurs en général et les futurs entrepreneurs en particulier.
En Corse, la création d'entreprise évolue favorablement : 2 259 créations ou reprises en 2003.

La CTC, partenaire leader, sera présente tout au long de ces journées, à travers notamment la direction des sports et de la jeunesse qui présentera l'action Défi Jeunes, la mission des Technologies de l'Information pour la Corse, l'Agence de Développement Economique de la Corse.

le mot du Président du Conseil Exécutif de Corse

Avec une augmentation des créations de 7 % les entreprises corses, sotenues par une action régionale volontariste en faveur du développement, des moyens publics importants (en près de 6 ans, la CTC a consacré près de 70 MEUR pour l'actions économique) ainsi qu'une croissance touristique forte, présentent aujourd'hui de réelles opportunités de développement. Avec elles, l'économie insulaire, qui a largement engagé sa modernisation au cours des dernières années, dispose désormais d'atouts diversifiés qu'il faut optimiser. Aujourd'hui le 1er objectif doit être celui de la valorisation de nos entreprises par la performance et la qualité. Les chefs d'entreprises qui ont démontré leur esprit d'initiative et leur capacité à agir sont prêts à relever ce défi.

Parce que nous savons que la création d'entreprises est un moteur essentiel de la croissance économique et sociale,
parce que nous savons qu'une entreprise qui se développe crée des emplois à haute valeur ajoutée, suscite de nouveaux besoins, innove, appelle d'autres innovations et conquiert de nouveaux marchés,
il est de notre responsabilité de créer les conditions les plus favorables afin que les porteurs de projets se lancent et que les chefs d'entreprises osent toujours plus et voient loin.

Notre politique économique va dans ce sens. Nous avons ainsi pour ambition de développer la filière nautique, d'accroître l'attractivité de la corse pour les investissements économiques et développer les zones d'activités, de repenser les dispositifs de soutien au développement et à l'attractivité de nos entreprises afin qu'ils deviennent plus incitatifs et plus efficaces.

C'est dans cet esprit ambitieux pour nos entreprises et pour le développement économique de notre île que je me réjouis que la CTC soit le partenaire fort de cette 2ème édition du salon Intrapresa.

Plus qu'une simple manisfestation, Intrapresa est à la fois le "rendez-vous" des chefs d'entreprises insulaires, qui ainsi appréhendent mieux les enjeux liés à la création, la transmission et le financement de leur société, mais également notre "rendez-vous" : l'occasion de dire aux chefs d'entreprise et aux porteurs de projets que nous sommes avec eux, prêts à entreprendre à leurs côtés.


participation de Camille de Rocca Serra à la table ronde
« Quelles mesures fiscales et sociales pour la Corse »


C'est dans le cadre du salon Intrapresa 2006 et en présence d'un auditoire d'une vingtaine de personnes que Camille de Rocca Serra, Marie-Dominique Cavalli, Antoine-Jean Giuseppi et Pierre Casalonga ont échangé leurs points de vue afin de répondre à la question « quelles mesures fiscales et sociales pour la Corse ?».

Pour Camille de Rocca Serra, au-delà de l'octroi de mesures par principe, il convient d'orienter la réflexion vers un ciblage des dispositifs tant au niveau fiscal que social que cela soit autour d'une logique territoriale ou d'une logique de secteurs d'activités.
« Une demi mesure, n'est jamais une mesure efficace, mais une mesure gaspillée », c'est en ces termes que le président de l'Assemblée territoriale a argumenté l'indispensable évaluation des mesures existantes afin d'envisager les solutions les plus adaptées.

La problématique ne se situe plus aujourd'hui au plan national, mais au plan européen. Si l'ensemble des acteurs s'accordent à reconnaître les effets positifs de la zone franche, les aides dites d'Etat à finalité régionale ont leurs limites. Il convient avant toute négociation avec Bruxelles, d'engager une analyse affinée des résultats des dispositifs en vigueur.
Répondant à la sollicitation de l'Ordre des Experts-Comptables, Camille de Rocca Serra a confirmé la mise en place d'un groupe de travail informel sur cette thématique au sein de l'Assemblée de Corse, composé d'élus et de l'ensemble des acteurs de l'économie.

intervenants :
Marie-Dominique Cavalli, présidente de l'association des Experts-Comptables et Commissaires aux Comptes de Corse.
Antoine-Jean Giuseppi, président délégué de l'Ordre des Experts-Comptables de Corse.
Pierre Casalonga, CGPME.




horaires d'ouverture du salon
jeudi 19 octobre : 10 h 00 - 19 h 00
vendredi 20 octobre : 10 h 00 - 20 h 00