Collectivité Territoriale de Corse

Journées de présentation du Centre de conservation préventive des objets mobiliers de Corse

Vendredi 23 Mai 2008



Journées de présentation du Centre de conservation préventive des objets mobiliers de Corse
En transférant à la Collectivité Territoriale de Corse la quasi-totalité de ses compétences et de son patrimoine protégé, l'Etat lui a confié une responsabilité majeure en matière de conservation et de mise en valeur du patrimoine culturel insulaire.

L'implantation d'un Centre de Conservation Préventive des Objets Mobiliers de Corse à Calvi témoigne une nouvelle fois de l'engagement de la CTC à assumer pleinement cette responsabilité.

La Corse dispose en effet d'un patrimoine mobilier exceptionnel dans ses plus petites églises et ses plus petits villages. Ces objets demandent des restaurations parfois très onéreuses car les mesures adéquates pour leur conservation n'ont pas été prises à temps. 

La Collectivité Territoriale de Corse a ainsi décidé de créer ce Centre de Conservation qui sera chargé de conseiller et d'aider les communes dans la gestion de leur patrimoine mobilier.

Afin de mieux faire connaître les objectifs et missions de ce Centre, elle organise deux Journées de présentation, les 23 et 24 mai 2008 dans la salle des fêtes de la mairie de Calvi.

Ces journées ouvertes au grand public, réuniront les élus insulaires, les représentants de la société civile, du monde associatif et culturel autour de conférenciers nationaux et internationaux spécialisés en matière de restauration et de conservation du patrimoine.
Simone Guerrini, Conseiller exécutif délégué au Patrimoine et à la Culture, ouvrira ces Journées le vendredi 23 mai 2008 à 9h30. 

Télécharger l'intervention de Simone Guerrini

Ange Santini, Président du Conseil exécutif de Corse, prononcera un discours de synthèse de ces Journées le samedi 24 mai à 15 h. suivi d'une conférence de presse. 


Le Centre de Conservation Préventive des objets mobiliers de Corse

Journées de présentation du Centre de conservation préventive des objets mobiliers de Corse
Le contexte généra

Différentes institutions consacrées à la conservation-restauration et proches du projet de la Collectivité Territoriale de Corse existent déjà en Europe : elles sont de tailles variées et parfois spécialisées dans certains domaines patrimoniaux comme l'archéologie, les arts graphiques ou le bois. 

Sur le continent, des collectivités locales ont créé des centres de conservation, notamment : 
  • Le Centre régional de Conservation-Restauration des Biens culturels (Conseil général de Basse-Normandie), 
  • Le Centre départemental de Conservation-Restauration d'oeuvres d'art (Conseil général Pyrénées orientales), 
  • Le Centre interrégional de Conservation et Restauration du patrimoine (Ministère de la Culture, Conseil général des Bouches-du Rhône, Conseil régional PACA, Ville de Marseille). 

Historique de la création du CCPOMC 

En réponse à la fragilisation du patrimoine mobilier, aux inquiétudes des professionnels de la conservation-restauration ainsi qu'aux difficultés rencontrées par les communes, la Collectivité Territoriale de Corse a lancé en 2003 une étude préalable sur l'intérêt, la faisabilité et les modes de fonctionnement d'une structure de ce type. 
Cette étude préalable a été confiée à Madame Madeleine Allegrini, conservateur-restaurateur d'œuvres d'art. Suite à ce rapport très complet, la CTC a recruté en 2005 un chargé de projet spécialisé en conservation préventive pour le secteur des objets mobiliers et la réalisation du Centre de conservation préventive. 

En juillet 2006, l'Assemblée de Corse a voté le principe d'acquisition des forts Charlet et Maillebois à Calvi pour l'implantation de ce Centre. 
Le fort Charlet qui présente des caractéristiques en adéquation avec le programme du projet sera réhabilité afin d'abriter le Centre Régional de Conservation Préventive des objets mobiliers de Corse. 

allocution_s_guerrini.pdf Allocution S Guerrini.pdf  (127.15 Ko)
allocution_a_santini.pdf Allocution A Santini.pdf  (83.11 Ko)
dp_ccpom.pdf dp CCPOM.pdf  (893.12 Ko)