Collectivité Territoriale de Corse

L'Agence du Tourisme de la Corse à la conquête du marché britanique

Vendredi 11 Décembre 2009



L’ATC de retour du WTM : reprise économique annoncée en Grande Bretagne mais l’année 2010 sera encore délicate avec un taux de croissance prévisionnelle qui ne devrait pas dépasser 1,3%.
L’Agence du Tourisme de la Corse a participé du 9 au 12 novembre 2009 au World Travel Market de Londres, un des principaux rendez vous Européens des professionnels du tourisme. A cette occasion, la SNCM, Europe Active et l’Office de Pôle Calvi – Balagne avaient rejoint le stand de l’ATC pour aller à la rencontre des professionnels du 4ème marché étranger pour la Corse.

On sait que durant l’année 2009, l’économie de la Grande Bretagne a été fortement secouée par la crise économique mondiale et le secteur du tourisme n’y a pas échappé ; d’autre part, si les départs en vacances des britanniques ont été globalement moins nombreux en raison du contexte économique général, il est à souligner qu’en raison d’un taux de change Livre Sterling / Euro qui leur était fortement défavorable, les britanniques se sont généralement détournés des destinations touristiques de la zone Euro, dont la Corse.

Les chiffres définitifs de l’activité touristique 2009, devraient confirmer la baisse des flux en provenance de ce marché ;

Ainsi, plusieurs opérateurs britanniques vers la Corse ont fortement souffert durant la saison passée ; certains tour opérateurs « historiques » sont en sérieuse difficulté financière ; parmi eux, Holiday Options (Tour Operateur & affreteur programmant la Corse depuis 18 ans) a fermé boutique.

L’Agence demeure vigilante quand à la suite de ce dépôt de bilan afin d’informer les hôtels concernés de la marche à suivre pour s’assurer du paiement des sommes dues et de la reprise de la programmation par un autre TO, la société Blue Light Travel.

Ainsi, cette situation a amené les autres opérateurs –avec plus ou moins d’anticipation- à reconsidérer et / ou ré organiser leur approche commerciale et stratégique de la destination ;

Corsican Places envisage la mise en place d’un vol (Calvi), Thomson / Simply Corsica se concentrent sur le sud Corse ; d’une façon générale les tour opérateurs britanniques s’accordent pour abandonner la politique commerciale du « vide pour plein ».

En dépit des mutations ou adaptations réalisées par les prescripteurs touristiques britanniques et d’un retour à des perspectives économiques plus optimistes, la partie n’est pas gagnée pour autant : avec une Livre Sterling qui s’échange pour « seulement » 1,1€ environ, la Corse restera en 2010 une destination plus « upmarket » que jamais pour les ménages britanniques ;

Et si une plus grande proportion de visiteurs ont choisi, en 2009, d’attendre les offres de dernière minute il n’en demeure pas moins que la période la plus forte des réservations de vacances par les britanniques (notamment la clientèle familiale) se situe en tout début d’année, sur la période fin janvier / mi mars. C’est précisément cette période déterminante que vise en premier lieu l’ATC à travers un dispositif de communication qui alliera, entre autre, des actions sur internet et des campagnes d’affichage sur les fameux bus « double deck » londoniens.



Source : http://pro.visit-corsica.com/L-Agence-du-Tourisme-...