Collectivité Territoriale de Corse

L'Agence du tourisme de la Corse, un outil au service du développement et de la promotion touristique

Vendredi 20 Juillet 2007



L'Agence du tourisme de la Corse,  un outil au service du développement et de la promotion touristique
Stimuler la demande sur les marchés et donner envie aux visiteurs de choisir la Corse dans l'univers très large des destinations aujourd'hui proposées, telle est la mission que s'est fixée l'Agence du Tourisme de la Corse, établissement de la Collectivité Territoriale de Corse, présidée par Antoine Giorgi, Conseiller exécutif.

En 2006, 2,5 millions de séjours

Forte des données de son observatoire du tourisme, qui a recensé, pour l'année 2006, 2,5 millions de séjours (dont 75% de touristes français et 25% d'étrangers), l'ATC développe, chaque année, des stratégies et des actions de promotion en fonction de l'évolution des marchés.

Un budget annuel de l'ordre de 4 millions d'euros

Pour promouvoir la destination Corse, l'ATC investit, toutes actions confondues, un budget annuel, constant depuis quelques années, de l'ordre de 4 millions d'euros.
Elle diversifie ses actions de promotion de façon stratégique vers 15 pays avec le parti pris de travailler par filières et par niches de produits et non plus uniquement par marchés géographiques.
L'un des objectifs consiste à étaler de plus en plus la saison sachant qu'à ce jour 50 % des séjours s'effectuent hors juillet/août.

Les axes de communication retenus sont notamment de mettre en valeur l'aspect spécifique mer/montagne de la destination, en effet, la Corse avec ses immenses plages de sable fin, ses petites criques désertes et ses falaises sauvages est également l'île la plus montagneuse de toute la Méditerranée avec plus de cent sommets dépassant les 2 000 mètres (le Monte Cinto constitue le point culminant avec 2.706 mètres).

Les pays concernés par les actions de promotion sont notamment l'Italie, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, et la Suisse, le Benelux, la Scandinavie, la Catalogne et l'Europe de l'Est, mais aussi, exceptionnellement, deux pays émergents plus lointains à fort potentiel comme le Canada, particulièrement le Québec en raison de sa proximité linguistique, et la Russie qui s'ouvre de plus en plus avec des vols directs.