Collectivité Territoriale de Corse

L'Assemblée de Corse adopte à l'unanimité le principe de financement de l'enquête épidémiologique relative aux conséquences du passage du nuage radioactif de Tchernobyl en Corse

Vendredi 4 Novembre 2011



L'Assemblée de Corse adopte à l'unanimité le principe de financement de l'enquête épidémiologique relative aux conséquences du passage du nuage radioactif de Tchernobyl en Corse
La Corse est l’une des régions occidentales parmi les plus exposées, en avril et mai 1986, aux retombées du nuage radioactif de Tchernobyl.

La carence des réponses des autorités publiques au moment des faits, que ce soit dans l’information et la mise en œuvre de contre-mesures, conjuguées à l’insuffisance des enquêtes chargées d’établir le niveau de contamination et son impact pathologique, ont contribué à générer doutes et inquiétudes au sein de la population.

Face à ce constat et bien que dépourvue de compétences directes en la matière, l’Assemblée de Corse a été conduite à intervenir à plusieurs reprises jusqu’à décider, en avril 2006, la réalisation d’une nouvelle enquête épidémiologique sous l’égide de la CTC ; enquête destinée à apporter un éclairage objectif et précis sur l’impact sanitaire de cette catastrophe nucléaire dans l’île et confiée à un organisme indépendant par appel d’offres européen.

C’est dans ce cadre qu’un groupe de travail a été chargé d’examiner les conditions de l’appel d’offres européen et faire des propositions pour rédiger le cahier des charges.

Cette démarche a été poursuivie par la commission Tchernobyl constituée sous l’actuelle mandature dont les travaux ont abouti à la formalisation du cahier des charges de l’enquête épidémiologique et de l’appel d’offre européen associé.

L’enquête s’articule autour de 4 objectifs quantifiable

  1. Analyser la prévalence des pathologies thyroïdiennes survenues dans la période postérieure au passage du nuage radioactif
  2. Evaluer l’impact de ce nuage sur la catégorie la plus vulnérable, les enfants âgés de moins de six ans au moment des faits
  3. Définir et mettre en œuvre un registre des cancers, outil que la CTC revendique depuis de nombreuses années
  4. Etudier des facteurs spécifiques de vulnérabilité tels que le statut tabagique et la carence en iode de la population

Compte tenu de l’état d’avancement de ce dossier et de la volonté politique de concrétiser une action engagée par la Collectivité Territoriale s’inscrivant dans le contexte particulier du non-lieu décidé par la cour d’appel de Paris sur les retombées du nuage de Tchernobyl, le Président du Conseil exécutif a proposé le financement de l’enquête épidémiologique pour un montant de 400 000 €.