Collectivité Territoriale de Corse

L'ODARC consacre 6,017 millions d'euros au programme d'action "filières" pour 2005

Jeudi 22 Septembre 2005



L'ODARC consacre 6,017 millions d'euros au programme d'action "filières" pour 2005
Dossier de presse

programme d'action 'filières' 2005

Bureau de l'ODARC du 22 septembre 2005



Le raisonnement en termes de filières, tel qu'il a été mis en avant par la Collectivité Territoriale de Corse dans sa délibération de mars 2002, s'impose peu à peu à tous les niveaux d'intervention. Le développement des exploitations, l'installation des jeunes, la question du revenu des agriculteurs, autant de problématiques qui s'envisagent sous un jour nouveau grâce à l'approche filières.

La structuration des filières est aujourd'hui la condition essentielle du maintien du tissu agricole, de l'existence des exploitations.

En effet, elle est une garantie de :
- reconnaissance du produit par le consommateur
- maintien du savoir-faire
- structuration de l'offre

Ces trois données entraînent un impact économique sur les exploitations. Les filières, dont le produit n'est pas encore clairement défini et qui ne bénéficient d'aucune action collective, sont aussi celles dont l'image est peu maîtrisée, qui connaissent un déclin du nombre d'exploitants et qui dégagent les plus faibles revenus. En revanche, les filières organisées depuis longtemps sont les plus rémunératrices et prouvent leur capacité à résister en période de crise, la viticulture en est un exemple.

L'organisation en filières permet tout à la fois de se structurer collectivement pour mener une réflexion sur le produit et les systèmes de production mais également d'utiliser le collectif pour réaliser des opérations que la seule exploitation ne peut mener soit par manque de moyens, soit parce qu'une action isolée serait totalement improductive.
C'est pourquoi le CPER-DOCUP a prévu d'accompagner l'ensemble des initiatives professionnelles à travers trois mesures :
- production et diversification
- maîtrise de la qualité
- encadrement technique

Ces trois mesures sont mobilisées sur des projets annuels présentés par les bénéficiaires qui peuvent être les organisations professionnelles, les chambres d'agriculture ou d'autres organismes susceptibles d'apporter un concours dans les projets de filière, par leur vocation et leurs compétences.

Pour l'année 2005 les subventions proposées à l'individualisation représentent un montant total de 6,017 MEUR