Collectivité Territoriale de Corse

L'action culturelle

Mardi 15 Juillet 2014




L'article 9 de la loi du 22 janvier 2002 relative à la Corse stipule, « la Collectivité Territoriale de Corse définit et met en œuvre la politique culturelle en Corse en concertation avec les départements et les communes, et après consultation du Conseil Economique, Social et Culturel de Corse. »

Les lois de 1991 et de 2002 ont donné à la Collectivité Territoriale de Corse la compétence du développement culturel. Son rôle est donc de définir les axes de ce développement en mettant en œuvre des actions concrètes mais aussi de préparer le terrain pour que des projets puissent y trouver leur place.

Elle doit avoir un rôle moteur, « de chef de file ». Dans ce cadre là, l'action de la CTC ne se situe plus sur le plan de l'intervention directe mais sur le plan de l'ingénierie, de l'accompagnement de projets.

Depuis 2003, la CTC déploie son action dans le vaste champ de compétences qui est désormais le sien. En 2004, dans les domaines de la formation, de la promotion de la culture corse, elle a notamment soutenu l'Ecole nationale de musique et de danse, lancé l'opération d'implantation du Centre d'art polyphonique à Sartène, soutenu la préfiguration du Centre des musiques traditionnelles. Dans le domaine de la diffusion, l'année passée aura marqué une étape décisive pour la constitution du parc de matériel devant faciliter l'organisation de manifestations, en particulier dans les zones dépourvues d'équipement. 2004 aura été aussi une année très importante pour la création phonographique et cinématographique avec la mise en œuvre de nouveaux systèmes d'aide et le renouvellement de la convention avec le Centre national de la cinématographie.

L'épanouissement individuel, la démocratie culturelle, la cohésion sociale, l'affirmation identitaire, l'insertion dans les grands courants contemporains, l'ouverture et la valorisation économique demeurent des composantes du référentiel de la politique de la CTC. Cependant, tout en s'inscrivant dans la continuité de l'effort de mise à niveau de l'Ile en matière d'équipements et de professionnalisation des structures ayant à conduire des programmes artistiques et culturels, l'action de la CTC sera marquée par des inflexions politiques majeures : en particulier une dimension nouvelle impliquée par la « territorialisation » des politiques, facteur d'équité et de développement local.

Enfin, de manière générale, concernant aussi bien la formation que la diffusion et la création, l'exigence de qualité, d'innovation et de professionnalisme conduira à l'amélioration des procédures d'expertise et d'évaluation.