Collectivité Territoriale de Corse

L’ingénierie et la prospective

Mardi 22 Novembre 2011



L’ingénierie culturelle et patrimoniale

L'ingénierie culturelle est la capacité d'apporter une aide optimale aux demandes exprimées par les partenaires de la vie culturelle pour la définition d'objectifs, la mise en œuvre de programmes, la mobilisation de financements et la réalisation technique de projets. Elle fait référence à l’étude et à l’utilisation de méthodes particulières d’analyse et d’action pour la conduite des projets ; elle permet d’améliorer la mise en œuvre de projets culturels.

L’apport en ingénierie et en appui logistique est appelé, à l’avenir, à prendre une importance accrue, nécessitant en particulier une amplification des actions menées en matière d’information, conseil, médiation, formation, prêt de matériel, promotion et communication. Les missions de cette ingénierie culturelle et patrimoniale participent au développement des emplois culturels, à la professionnalisation et à l’accompagnement des acteurs culturels conformément aux prescriptions de la loi de janvier 2002.

La CTC, « chef de file » dans les domaines de la culture et du patrimoine en Corse, doit s’affirmer ainsi comme pôle de compétence et doit renforcer sa fonction d’expertise, de conseil et d’accompagnement des projets publics et privés dans tous les secteurs de la vie culturelle insulaire (action culturelle, industries culturelles et patrimoine).

Au delà de cette mission d’assistance, et de facilitateur des projets, notamment au travers de l’aide à l’obtention des labels, tous régis par des procédures contraignantes, la CTC doit s’organiser afin d’entamer des démarches prospectives en vue de l’obtention de fonds privés.

Enfin, il est nécessaire d’acquérir une meilleure connaissance de l’état sanitaire de l’ensemble du patrimoine mobilier et immobilier, ce qui nécessitera un effort de formation du personnel technique afin de mieux maîtriser le diagnostique des pathologies de bâtiments anciens.

Néanmoins, il apparaît opportun, pour optimiser l’action de la CTC auprès de ses partenaires dans ces 2 secteurs, de créer un observatoire de la Culture et du Patrimoine.

La création d’un observatoire de la culture et du patrimoine

La fonction d’ingénierie culturelle confère à la CTC un rôle moteur d’appui à la mise en œuvre de la politique régionale et doit lui permettre de développer une mission de prospective au travers notamment de la création d’un observatoire de la culture et du patrimoine.

Les méthodes d’observation et d’évaluation permettent de rendre des analyses, de les mettre en débat, d’affiner les stratégies de l’action publique et d’en évaluer l’impact.

La mission d’observation régionale dédiée au secteur culturel et patrimonial, conduite de façon scientifique et pérenne, doit nous permettre d’améliorer notre connaissance du terrain afin de répondre de manière optimale à ses besoins en direction des acteurs culturels mais au-delà, surtout du public.

En outre, l’observation culturelle permet de synthétiser les éléments de connaissance du secteur artistique et culturel et ainsi de favoriser le développement des coopérations entre ses différents acteurs, publics et privés. La mission d’observation doit ainsi être perçue comme un élément important de l’action de la politique publique en faveur de la culture et du patrimoine avec 3 objectifs :
  1. Améliorer la connaissance du tissu culturel insulaire et des pratiques culturelles, des institutions patrimoniales, de leurs publics et des attentes de ces publics
  2. Permettre l’évaluation de la politique de la Culture et du Patrimoine mise en œuvre par la CTC 
  3. Aider à la prise de décision.