Collectivité Territoriale de Corse

La CTC vous vous invite à écouter des airs d'Opéra Baroque sur le site antique d'Aleria

Samedi 19 Juillet 2008



La CTC vous vous invite à écouter des airs d'Opéra Baroque sur le site antique d'Aleria
La Collectivité Territoriale de Corse renouvelle l'expérience de l'année passée en lançant une opération artistique sur le site archéologique d'Aleria.
Afin de promouvoir et mettre en valeur ce lieu historique, propriété de la Collectivité Territoriale de Corse, le groupe « Orfeu Isulanu » spécialisé dans la musique baroque, se produira pour un concert gratuit « L'antiquité en Musique », le samedi 19 juillet 2008 à 21h..



La loi du 22 janvier 2002 reconnaît à la Collectivité Territoriale de Corse une compétence générale dans le domaine culturel et mentionne explicitement ses attributions en matière de patrimoine protégé, d'archéologie, d'inventaire, de recherche ethnologique, de musées, de monuments historiques, de création et d'enseignement artistiques, de lieux de création et de diffusion artistiques.
La Collectivité Territoriale de Corse a engagé depuis ce transfert, une politique volontariste et ambitieuse en matière d'étude, de conservation et de valorisation du patrimoine, en lien avec la politique de territorialisation et les programmes de développement durable. Son rôle est de définir les axes de ce développement en mettant en oeuvre des actions concrètes.
Afin de promouvoir auprès du grand public le site antique d'Aleria, la Collectivité Territoriale de Corse renouvelle l'expérience de l'année passée en finançant une opération artistique sur ce site, propriété de la CTC..
C'est ainsi qu'Orfeo Isulanu, groupe musical spécialisé dans la musique baroque, se produira samedi 19 juillet 2008 à 21 h. pour un concert gratuit : « l'Antiquité en musique » qui réunira une soprano, un comédien et deux musiciens de violoncelle et de clavecin. Cette représentation permettra de faire découvrir ou redécouvrir la musique du XVIIIème siècle.

la Collectivité Territoriale de Corse et le patrimoine archéologique

La loi du 22 janvier 2002 sur la Corse a élargi les compétences de la Collectivité Territoriale de Corse.
Dans le respect des lois relatives aux monuments historiques (1913), à l'archéologie (1941) et à l'archéologie préventive (2001), la Collectivité Territoriale de Corse a vocation à conserver et mettre en valeur les sites et monuments historiques.
Par décret d'application du 18 novembre 2003, l'Etat lui a transféré la propriété de ses 15 sites archéologiques et monuments historiques dont le site d'Aleria.

perspectives de mise en valeur du site d'Aléria

Les mesures d'amélioration des conditions de visites du site d'Aléria et celles relatives à la protection des vestiges ont déjà été engagées par la Collectivité Territoriale de Corse.
Cette double mission, de protection et de valorisation, a pour but de préserver de manière pérenne en privilégiant l'accessibilité et la compréhension du site. Ces mesures s'inscrivent dans un programme de travaux prévus sur plusieurs années.
Dans le cadre de la mise en valeur du site archéologique d'Aleria, la présentation d'un concert de musique baroque permet ainsi de sensibiliser le plus large public à ce lieu antique. L'objectif de cette action étant de poursuivre une démarche de valorisation du site au travers du spectacle vivant et notamment d'une programmation musicale en référence à la culture héritée de l'Antiquité et à l'histoire propre du site.

l'Antiquité en Musique : Mythes et Dieux en terre Baroque

Si la Renaissance a initié la redécouverte de la Mythologie grecque, c'est un peu plus tard, au Siècle des lumières que les héros grecs sont devenus les protagonistes dans les livrets d'opéra. Certains livrets, ayant eu du succès, étaient parfois réutilisés par un autre compositeur pour donner naissance à un nouvel opéra. Les aventures des héros et héroïnes de la Mythologie sont alors entrées dans la culture générale, on pouvait donc écouter un opéra en langue étrangère sans être perdu.
L'usage de la langue italienne s'étant généralisé en Europe, la tragédie
Grecque bouleversait les habitudes et certains récits faisaient état de l'état de choc des spectateurs après une représentation (par exemple lors de la création de l'Orfeo de Monteverdi à Ferrare en 1607).
La déclamation du texte devenait prépondérante et un nouveau style apparaissait : le recitar cantando, l'équilibre parfait entre le parlé et le chanté.

Programme : Airs d'opéra autour d'Orfeo, Aphrodite, Œdipe et Venus - Odes de Sappho
Euridice
Giulio Caccini (1600)
Timon d'Athènes Love quickly is pall'd
Henry Purcell (1659 - 1695)
Oedipus Music for a while
Henry Purcell (1659 - 1695)
Thésée Air de Venus
Jean-Baptiste Lully (1632 - 1687)
L'Olympiade Se cerca, se dice
Giovanni Baptista Pergolesi (1710 - 1736)
Didone abandonata Ah, non lasciarmi, no
Tommaso Traetta (1727 - 1779)
La Favola di Orfeo, Récit de la messagère
Claudio Monteverdi (1607)
Sonate pour violoncelle et clavecin, Andante - Allegro assai - Larghetto -Presto Antonio Vivaldi (1678 - 1741)
Suite pour clavecin seul, Allemande - Courante - Sarabande
Georg Friedrich Händel (1685 - 1759 )Orfeo ed Euridice
Christoph Willibald Gluck
Arianna, Lamento d'Arianne
Claudio Monteverdi (1608)
L'anima del filosofo ossia Orfeo ed Euridice Joseph Haydn (1791)

le groupe ORFEO ISULANU

Le groupe Orfeo Isulanu a été retenu par la Collectivité Territoriale de Corse au terme d'un appel public à concurrence dans le cadre d'un marché public de prestations intellectuelles pour la présentation de concerts dans la perspective de la mise en valeur du site archéologique d'Aléria et de la Cathédrale d'Ajaccio.
Crée en 2002, l'Ensemble ORFEO ISULANU est le groupe en Corse spécialisé dans la musique baroque et classique sur « instruments d'époque ». Selon les programmes, Orfeo Isulanu réunit des chanteurs et musiciens vivant en Corse et sur le Continent, tous spécialistes des instruments anciens. Les recherches menées depuis 2001 dans des bibliothèques privées en Corse ont abouti à un CD « Notturno di Corsica », enregistré en 2004 au couvent Santa Catalina di Sisco.
Avec des concerts à thème, parfois liés à une vidéo-projection ou un apéritif selon les recettes d'époque, l'ensemble Orfeo Isulanu invite un large public à redécouvrir les plaisirs de la musique du 18ème siècle tout en démocratisant cette musique dite « savante ».
De la série de concerts au Musée Fesch à « L'Heure Bleue d'Orphée », en passant par « Viva Mozart » et le « Voyage musical avec Pasquale Paoli », Orfeo Isulanu est un acteur majeur de la vie musicale baroque en Corse.
Orfeo Isulanu est spécialisé dans la création de spectacles où chaque concert à thème est unique et se nourrit de recherches approfondies, aussi bien musicales que musicologiques ou littéraires. Pour cette création 2008 « L'Antiquité en musique », le groupe Orfeo Isulanu a collaboré avec Mr. Yves Battistini de Sartène, professeur en langues anciennes, érudit de la poésie grecque, traducteur de renom et passionné de culture grecque et latine.

les interprètes

Brigitte PEYRÉ, soprano

Médaille d'Or de chant du CNR de Bordeaux, Brigitte Peyré poursuit ses études au CNIPAL de Marseille et sa formation auprès de Claude Thiolas, Rachel Yakar et à Londres avec Winifred Ramsay. Sous la direction de chefs tels que Manuel Rosenthal, Patrick Fournillier, Ed Spanjaard, Lorraine Vaillancourt, elle s'illustre dans des répertoires allant du Couronnement de Poppée, Les Noces de Figaro, Didon et Enée, Noces… à l'opéra de Tom Johnson, 200 ans créé au Festival d'Avignon et Radio-France Montpellier ou encore le répertoire d'oratorio avec Le Messie de Haendel, Magnificat de Bach, Requiem de Mozart.
Soliste invitée régulièrement par des ensembles vocaux spécialisés dans la musique du 20ème siècle tels que Musicatreize, Les Jeunes Solistes, elle aborde également le répertoire baroque avec, entre autres, l'Ensemble Parnassie du Marais, Musica Antiqua, Euterpes, Arabesco Stravagante. A l'automne 1998, elle participe à la création mondiale d'un opéra de Donatoni Alfred, Alfred au Festival Musica de Strasbourg, Théâtre des Amandiers de Nanterre et en tournée aux Pays-Bas.
Elle collabore avec diverses formations instrumentales telles que Télémaque, l'Ensemble Court-Circuit, l'Ensemble TM+, l'Ensemble Apostrophe de l'Opéra de Nice, l'Ensemble Orchestral Contemporain de Lyon, et de nombreux festivals la sollicitent pour des récitals : Colla Voce de Poitiers, Festival Côté Cour d'Aix-en-Provence, Festival Les Nuits d'été d'Aix-en-Provence…

Jean-Claude DUMAS, comédien

Formé à l'ENSATT, Jean-Claude DUMAS a le bonheur de vivre sa passion sur tous les lieux offerts à la pratique de son métier : sur les scènes du sud de la France, avec Le Manteau d'Arlequin, Le Théâtre Populaire du Midi, Les Tréteaux des Cévennes, il goûte à l'éclectisme du répertoire : classique (Hector de la « Guerre de Troie », Jean Valjean dans les « Misérables », Iago dans « Othello »...) et contemporain (« Une clef pour Sacha » de Bernard Fripiat, au Festival d'Avignon 2005, « Les portes s'ouvrent » de Guy Vassal...). En 2005 et 2006, il écrit et co-réalise un spectacle théâtral et équestre autour du marquis de Montcalm, défenseur de Québec sous Louis XV, dans le parc de son château, près de Nîmes.
Lecteur, il fait partager, dans les cafés, les restaurants, les petites salles, son goût pour Cendrars, Hemingway, Rabelais, pour le polar marseillais, la poésie arabe.....
Ancien hautboïste, il est naturellement à l'aise avec les musiciens. Il aborde, en narrateur, avec le Quintette à vent d'Avignon et l'orchestre du théâtre de Nîmes, le conte musical: « L'histoire de Babar » de F. Poulenc et J. de Brunhoff, « L'histoire du petit tailleur » de Tibor Harsanyi et Grimm, « L'histoire du soldat » d'I. Stravinsky et C.F. Ramuz, mais aussi « Le carnaval des animaux » de Saint Sens, avec les textes de Francis Blanche.
Les plateaux de tournages sont des lieux qui lui sont également familiers. Il tourne dans « 2025, le futur en face » pour Jean-Luc Delarue, dans « Bellamy », récemment, de Claude Chabrol, avec Gérard Depardieu, dans « Les homards de la liberté » de Paul Carpita, « Total Khéops » de Alain Beverini, avec Robin Renucci, « Taxi 4 » de Gérard Krawczyk, « Le hussard sur le toit » de Jean-Paul Rappeneau, mais aussi « Sous le soleil », « Une femme d'honneur », « Le tuteur »....
Jusqu'en 2005, il est présentateur, tous les samedis sur France 3, du magazine « Destination Pêche ». Enfin, il fréquente régulièrement les studios d'enregistrement où il double des dessins animés (« Colipio Ripatalo » pour FR3, « Les aventures de la terre » pour Canal Plus, « Aglaé la petite abeille »....) et prête sa voix pour des documentaires et des radios.

Irmtraud HUBATSCHEK, violoncelle baroque

Irmtraud Hubatschek, a obtenu ses diplômes de violoncelle à l'Académie Mozarteum de Salzburg, où elle a travaillé pendant plusieurs années avec Nikolaus Harnoncourt. En même temps, elle a suivi de nombreux master-classes avec Christophe Coin, Gerhardt Darmstadt et Anner Bylsma.

En 1985, après un séjour d'études à Londres, elle obtient une bourse du gouvernement néerlandais pour une spécialisation en violoncelle baroque au Koninklijk Conservatorium à La Haye et elle termine ses études en 1988 avec Jaap ter Linden.
Irmtraud Hubatschek a été lauréate de plusieurs concours autrichiens ainsi que d'un concours international à Amersfoort, Pays-Bas. Elle a parcouru l'Europe avec de nombreux ensembles de musique de chambre, comme le Trio Boismortier, Il Dolcimelo, Il Gruppetto, Armonico Tributo. Elle a participé à de nombreuses émissions pour la radio et la télévision et elle a enregistré de nombreux CD.

Après avoir dirigé une classe de violoncelle au Conservatoire de Salzburg pendant sept ans, elle enseigne le violoncelle baroque depuis 1992 à l'Académie Internationale de Musique Ancienne de Prague. En 1998 Irmtraud Hubatschek est chargée de mission pour « Renaissance de l'Orgue Corse », elle est également co-auteur du documentaire « L'Île des Orgues ». Ella a produit le film « Viva Mozart » dans le cadre du spectacle « Heure bleue d'Orphée » ; actuellement, elle travaille sur les correspondances entre la musique traditionnelle corse et la musique baroque. En 2002 elle a crée Orfeo Isulanu pour faire revivre les partitions manuscrites retrouvées en Corse.

Camille MUGOT-DRILLIEN, clavecin

Après l'obtention des médailles d'or en flûte à bec, solfège et clavecin au C.N.R de Lyon elle étudie au C.N.S.M de Lyon auprès d'Huguette Dreyfus et de Françoise Lengellé et termine avec le Diplôme : D.E.N.S.M en clavecin et basse continue ; elle passe parallèlement sa licence en Musicologie à l'université.
Elle part ensuite se perfectionner avec J.Van Immerseel au conservatoire royal d'ANVERS où elle obtient le diplôme supérieur de clavecin. Depuis 1987 elle enseigne le clavecin et la basse continue à l'Académie de Musique Rainier III à MONACO. Elle se produit régulièrement en musique de chambre dans le répertoire vocal et instrumental avec les ensembles Baroc'Co, la Muse de Monaco, Musica Antiqua Provence tout autant que dans des grandes formations aussi diverses que l'ensemble Baroque de Nice, l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo.