Collectivité Territoriale de Corse

La Corse accueillera le Grand Départ du Tour de France 2013

Jeudi 24 Novembre 2011



Le Grand Départ de la 100ème édition du Tour de France aura lieu en Corse en 2013

Paul Giacobbi, Député de la Haute-Corse, Président du Conseil exécutif de Corse et Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France, ont annoncé cet évènement à l'occasion d'une conférence de presse qui s'est tenue le 6 décembre 2011 à l’Hôtel de la Collectivité Territoriale de Corse à Ajaccio.

C’est la première fois que l’Ile de Beauté et ses deux départements accueilleront le peloton de la plus grande course cycliste du monde. Bien que nombre d’épreuves cyclistes se soient déroulées sur son territoire, la Corse demeurait la seule région de France métropolitaine à n’avoir jamais reçu la visite du Tour de France.

Visitez le site du Tour de France

tdf13_gd_depart_dp_corse_20p_v5.pdf Plaquette du Grand Départ 2013.pdf  (4.2 Mo)



Une première

La Corse accueillera le Grand Départ du Tour de France 2013
Faire de la centième une première. Proposer une entame marquante, inédite et spectaculaire. Voilà ce qui a prévalu au choix de la Corse. Encore fallait-il, pour que le rêve se réalise, que nous sentions chez nos interlocuteurs une ambition collective et une envie partagée. Nous les avons trouvées, l’une et l’autre. Elles seront capitales pour relever le défi : que le Grand Départ 2013 soit, pour tous, un moment inoubliable.
Ces dernières années, notamment grâce à l’organisation du Critérium International à Porto-Vecchio, nous avons appris à mieux nous connaître.
L’écrin de l’Île de Beauté offre, assurément, un terrain et des routes taillées pour l’offensive et nous nous délectons déjà des somptueuses images de mer et de montagne qui nous sont promises !
Lorsque j’ai été nommé à la direction du Tour, j’avais souhaité organiser une réunion intitulée « Le Tour de mes rêves ».
J’ai gardé en mémoire cette remarque du jeune fils d’un de mes collaborateurs, qu’on m’avait rapportée : « Le Tour de mes rêves, c’est le Tour qui passe chez moi ! ». Comme le public au bord des routes dans l’attente du peloton, je peux aujourd’hui vous dire avec joie : « Les voilà ! ».

Christian Prudhomme
Directeur du Tour de France

Historique

Photo Michel Lucioni
Photo Michel Lucioni
2013 : l’événement est historique. Le Tour de France célèbre cette année la centième édition de la plus grande manifestation cycliste mondiale.

Historique également la venue du Tour en Corse. Dernière région de France à n’avoir jamais été traversée, l’Île de Beauté accueillera cette année sur ses terres les cyclistes, les suiveurs du Tour, le public et toute la logistique garante du succès de l’événement. La Corse et les Corses se préparent pour être à la hauteur de l’immense engouement sportif et médiatique accompagnant le peloton.

Toutes les forces vives de notre île se mobilisent pour accueillir le Tour avec chaleur et professionnalisme : à l’appel de la Collectivité Territoriale de Corse, les villes de Porto- Vecchio, Bastia, Ajaccio et Calvi ont répondu présentes, tout comme les Conseils généraux de Corse du Sud et de Haute-Corse. Les professionnels du tourisme et les acteurs socio-économiques se sont également investis. Tous se préparent pour garantir le succès d’un événement préparé pour être une réussite collective.

C’est donc en notre nom à tous que je vous exprime notre satisfaction, notre joie et notre impatience de recevoir le Grand Départ du Tour de France 2013. Au plaisir de vous accueillir !

Paul Giacobbi
Député de la Haute-Corse, Président du Conseil exécutif de Corse


Téléchargez le discours de Paul Giacobbi

discours_president_6_12_11.pdf Discours Paul Giacobbi.pdf  (105.02 Ko)


Les étapes

La Corse accueillera le Grand Départ du Tour de France 2013
  • 1ère étape - samedi 29 juin 2013 - Porto Vecchio-Bastia - 200 km
Le top départ de la 100e édition du Tour de France sera donné sur le port de Porto-Vecchio. Le peloton prendra alors la direction du sud de l’île jusqu’aux portes de Bonifacio et de ses célèbres falaises et, après un nouveau passage à Porto-Vecchio, empruntera vers le nord la route de la côte orientale qui mène, par Ghisonaccia, jusqu’à Bastia.

Ce sera une étape en terrain plat, sans difficultés majeures. Avant de se lancer dans l’emballage final, les coureurs auront peut-être le temps de jeter un coup d’œil aux vestiges romains de Mariana. La ligne d’arrivée sera tracée sur la route de la lagune, le long de la réserve naturelle de l’étang de Biguglia.

  • 2ème étape - dimanche 30 juin 2013 - Bastia-Ajaccio - 155 km
C’est la superbe place Saint-Nicolas, l’une des plus vastes d’Europe, qui accueillera le départ de la 2e étape. Puis, en passant devant le stade de Furiani, haut lieu du football insulaire, à nouveau cap au sud. C’est après Corte, sur les routes escarpées du centre de l’île, que les choses risquent de « se corser ». Il faudra notamment escalader les cols de Bellagranajo (723 m), de la Serra (807 m) et de Vizzavona (1163 m) sans oublier de garder des forces pour l’ascension de la sévère côte du Salario, située à dix kilomètres du but. L’arrivée sera jugée sur la pointe de La Parata avec, en toile de fond, le majestueux décor des Îles Sanguinaires.

  • 3ème étape - lundi 1er juillet 2013 - Ajaccio-Calvi - 145 km
C’est sur les bords de la plage et de la Méditerranée, sur la place Miot, que s’ouvrira, dans la Cité impériale, le troisième acte du Grand Départ en Corse. Puis, le long de la côte occidentale, le peloton se dirigera vers le nord sur des routes sinueuses qui traversent notamment, après Cargèse, les somptueuses calanques de Piana, classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Comme la veille, il y aura également au programme des reliefs accidentés avec, dès le quinzième kilomètre, le col de San Bastiano (415 m) puis, plus loin, ceux de Lava (498 m), de Palmarella (374 m) et de Marsolino (443 m). L’arrivée de l’étape aura lieu sur la route de Calenzana à Calvi.

La Corse et le cylisme

Pour beaucoup, le Tour de Corse évoque le fameux « rallye des 10 000 virages », étape historique et spectaculaire du Championnat du monde des rallyes.

Mais les férus de vélo savent aussi qu’une course éponyme, désormais réservée aux amateurs, a longtemps été l’un des rendez-vous de début de saison prisés par les champions. Juste avant de s’expliquer sur Paris-Nice, ils se jaugeaient déjà sur les reliefs de l’Île de Beauté. Le palmarès de l’épreuve, née en 1920, compte notamment deux vainqueurs du Tour de France, Stephen Roche et Bernard Hinault. Et Gilbert Duclos Lassalle, titré en 1980, analyse avec le recul que « la Corse a été le déclic de ma carrière ».

Avant le Tour de France, d’autres courses par étapes de prestige ont inclus dans leur programme un séjour corse. Les sauts de puce entrepris par Paris-Nice entre l’île et le continent (1963-64-66) ont notamment permis à Raymond Poulidor d’accoler son nom aux villes de Porto-Vecchio et de l’Île-Rousse. Depuis l’arrivée sur l’île du Critérium International en 2010, l’élite du vélo fréquente à nouveau les routes corses. C’est notamment dans l’ascension du col de l’Ospedale que Pierrick Fédrigo et Fränk Schleck ont construit leurs succès sur le triptyque de la route.

Une île vivante

Au cœur de la Méditerranée, la Corse se caractérise par la force de son identité : une identité visuelle, historique et collective.

L’Île de Beauté recèle mille aspects. La richesse de son patrimoine naturel permet aux paysages, à la flore et à la faune de s’exprimer dans toute leur diversité. Entre mer et montagne s’étendent les forêts de pins, les lacs, le maquis ou les vignes. Le long de plus de 1000 kilomètres de côtes, les eaux cristallines bordent des plages de sable fin, des criques sauvages ou des falaises granitiques plus abruptes.

La Corse est avant tout une île vivante. Les villes qui seront traversées par le peloton du Tour de France 2013 offrent chacune leur spécificité : Porto-Vecchio, la Cité du sel, conjugue activité économique et beauté typique du sud de l’île. Bastia l’authentique, plus au Nord, est le symbole d’une Corse urbaine, classique et baroque à la fois qui s’exprime et sait montrer qu’elle est à la pointe de la modernité. Ajaccio, la Cité impériale, présente mille atouts : un cœur de ville dynamique et des sites naturels incomparables, comme La Parata que l’on découvre en empruntant la route des Îles Sanguinaires. Enfin, Calvi, Semper fidelis et capitale de la Balagne, séduit par les charmes de sa citadelle et l’activité de son port qui permettent de mesurer les atouts qui en font l’une des villes les plus prisées des visiteurs.

La richesse de la Corse, c’est également son savoir-faire, résultant du défi que représente l’alliance de fondements anciens comme les foires de villages, la culture viticole ou la gastronomie avec les vecteurs de la modernité, caractérisée par le développement des services, le maillage des infrastructures et la préservation du territoire.

C’est donc fière de son histoire et forte de son unité que la Corse vous invite à la découverte de sa culture, de son patrimoine et de son dynamisme

Corse Infos

Située à 170 kilomètres environ au sud-est de l’Hexagone, la Corse est une île de la Méditerranée d’une superficie de 8 680 km2 et peuplée de près de 300 000 habitants.

Elle est composée de deux départements, la Corse du Sud et la Haute-Corse qui forment la Collectivité Territoriale de Corse (CTC). Dotée d’un statut particulier par rapport aux autres régions françaises, la CTC comprend trois organes : le Conseil exécutif, l’Assemblée de Corse et le Conseil économique, social et culturel qui a un rôle consultatif.

Siège de la CTC et préfecture de la Corse-du-Sud, Ajaccio compte 65 000 habitants. Bastia (44 000 habitants) est la préfecture de la Haute-Corse et Calvi (5 500 habitants) l’une de ses sous-préfectures. Porto-Vecchio (11 500 habitants) est un chef-lieu de canton de la Corse du Sud.

  • Accès
Par avion : liaisons quotidiennes de la métropole vers les aéroports d’Ajaccio, Bastia, Calvi et Figari

Par bateau : départ de Marseille, Nice ou Toulon ; arrivée à Ajaccio, Bastia, Calvi, L’Île-Rousse, Porto-Vecchio ou Propriano

Durée du trajet : de 3 heures avec le NGV (navire à grande vitesse) à 10 heures

  • Dates à retenir
Mercredi 26 juin : ouverture de la permanence d’accueil et du centre de presse qui seront installés sur un navire transbordeur. Le navire sera ancré dans le port de Porto-Vecchio et suivra ensuite chaque jour la progression de la course
Jeudi 27 juin : présentation des équipes du Tour de France 2013 à Porto-Vecchio
Samedi 29 juin : première étape, Porto-Vecchio > Bastia
Dimanche 30 juin : deuxième étape, Bastia > Ajaccio
Lundi 1er juillet : troisième étape, Ajaccio > Calvi