Collectivité Territoriale de Corse

La Corse obtient des mesures pour un meilleur financement des établissements de santé

Mardi 21 Février 2017



Depuis le début de la mandature, le Président du Conseil Exécutif de Corse, Gilles Simeoni, a souhaité faire de la santé une priorité et a alerté le Ministère de la santé sur la nécessité de prendre en compte les contraintes liées à l’insularité.

Par courrier en date du 22 février 2016, il a demandé à la Ministre de la santé, Marisol Touraine, de prendre en compte, en matière de santé, les contraintes liées à l'insularité en faisant valoir notamment le coefficient géographique de 8 % en Corse, alors qu'il est de 26 % en Guyane, Martinique, Guadeloupe et 31 % à la Réunion.

Le 24 mars 2016, la Ministre a donc accepté de mettre en place un groupe de travail, co-animé par le Conseil exécutif de Corse et par l’Agence régionale de santé de Corse (ARS) et réunissant l’ensemble de la communauté médicale insulaire.

Pendant 6 mois, la communauté médicale s’est considérablement investie pour proposer des contributions de qualité et de nombreuses données chiffrées, faisant apparaître des surcoûts immobiliers, salariaux et fiscaux importants, liés à l’insularité, et ce pour tous les établissements de santé publics et privés insulaires.

Sur la base de ces éléments, Gilles Simeoni demandait, dans un courrier en date du 23 décembre 2016, une réévaluation du coefficient géographique, ainsi que des moyens spécifiques sur les activités à seuil et une revalorisation des missions d’intérêt general.

La Ministre de la santé a fait part, dans un courrier du 13 février dernier, des mesures qu’elle entend mettre en œuvre, dès le 1er mars prochain, visant à un meilleur financement des établissements de santé en Corse. Ces décisions ministérielles seront donc présentées aux membres du groupe de travail le mercredi 22 février 2017.

Cette réunion sera suivie d’un point presse à 15 h à l’Hôtel de la Collectivité territoriale de Corse aux fins de présenter les avancées obtenues.