Collectivité Territoriale de Corse

La concertation

Mardi 22 Novembre 2011



La grande diversité des acteurs institutionnels et privés intervenant dans l’activité culturelle et patrimoniale est manifestement une source de richesse en termes d’initiatives mais cela impose, pour une région de dimension comme la nôtre, comportant un grand nombre de collectivités locales, un effort d’harmonisation et de cohérence dans le choix des opérations soutenues afin d’éviter tout risque d’émiettement et d’illisibilité de la politique culturelle menée.

Sans porter atteinte à la liberté d’action de chacun des partenaires il apparaît nécessaire, dans un souci de plus grande efficacité et d’une meilleure rationalisation des moyens existants, d’encourager une concertation de l’ensemble des acteurs. Il revient à la CTC, en vertu de son statut de chef de file de la culture et du patrimoine, d’être le moteur de la concertation.

Cela se fera en 1er lieu au sein de la CTC même, par la valorisation du rôle du Conseil économique social et culturel de Corse, lieu d’échanges, de concertation et propositions privilégié.

Cela se fera aussi au travers de la conférence de coordination des collectivités, outil mis en place par le législateur afin d’harmoniser et de définir des politiques communes. Au delà, cette nécessaire concertation pourra se faire au sein des différentes instances telles que les comités de pilotage, les comités scientifiques, les comités d’évaluation.

Ces comités ont vocation à intégrer les acteurs reconnus au sein des différents secteurs et seront appelés à être renouvelés régulièrement.

Cette concertation doit également être développée à l’international en intensifiant les politiques de coopération interrégionale et transfrontalière dans le cadre des différents projets européens.