Collectivité Territoriale de Corse

La Paghella, le plus ancien des chants polyphoniques insulaires, entre dans le patrimoine immatériel de l'humanité

Lundi 28 Septembre 2009



La <i>Paghella</i>, le plus ancien des chants polyphoniques insulaires, entre dans le patrimoine immatériel de l'humanité
La 4ème session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine immatériel s'est tenu à Abou Dhabi (Émirats arabes unis) du 28 septembre au 2 octobre 2009. Le Comité a eu pour mission, entre autres, d'inscrire les 1ers éléments du patrimoine culturel immatériel sur la Liste de sauvegarde urgente et la Liste représentative, ainsi que la sélection de programmes, projets et activités pour la sauvegarde du patrimoine dont le Comité considère qu'ils reflètent le mieux les principes et les objectifs de la Convention.

88 éléments étaient inscrits en 2009 sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente et la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité parmi lesquels figuraient Le Cantu in paghjella profane et liturgique de Corse de tradition orale.

La " paghella ", le plus ancien des chants polyphoniques insulaires, entre dans le patrimoine immatériel de l'humanité adopté par l'Unesco.

Chant immémorial, généralement à trois voix, la " paghella " était caractérisée par un répertoire différent dans chaque vallée de la montagne corse.

Les Etats concernés " pourront bénéficier d'une aide financière du Fonds créé à cet effet ", a indiqué l'Unesco.

Exprimant sa joie après cette " grande victoire ", Simone Guerrini, Conseiller exécutif, chargée du Patrimoine et de la Culture a déclaré que le mérite de cette " avancée extraordinaire " revient d'abord à ceux " qui ont fait subsister et ressurgir le patrimoine insulaire ".

Mme Guerrini, qui avait fait voter à l'unanimité en 2005 l'Assemblée de Corse pour porter ce projet, a souligné que " c'est toute une chaîne qui a permis d'aboutir à ce succès ".