Collectivité Territoriale de Corse

Lancement des travaux du CFA de Furiani

Sò mossi i travagli di u CFA di Furiani

Mardi 14 Novembre 2006



Lancement des travaux du CFA de Furiani
Ange Santini, Président du Conseil exécutif de Corse, accompagné d'Antoine Giorgi, Conseiller exécutif délégué à la Formation, ont effectué une visite au CFA de Furiani à l'occasion du lancement des travaux du futur centre de formation des apprentis de Haute-Corse.



La politique de la Collectivité Territoriale de Corse en faveur de l'Apprentissage.

Compétence exclusive de la Collectivité Territoriale de Corse en matière d'organisation des filières de Formation, l'Apprentissage est plus que jamais une priorité de la politique de formation.

Passerelle entre le monde de la formation et celui de l'entreprise, il a été un des axes prioritaire des réflexions dans les travaux du PRDF.

L'insertion professionnelle de cette voie de formation s'améliore d'année en années : 70 % des apprentis ont un emploi 18 mois après la fin de la formation, le plus souvent dans l'entreprise où ils ont été accueillis.

le Contrat d'objectifs et de moyens
C'est pourquoi la Collectivité Territoriale de Corse développe une politique volontariste dans ce secteur qui s'est traduite en décembre 2005 par la signature d'un Contrat d'objectifs et de moyens avec l'Etat, sur cinq ans. Ce contrat prévoit de mobiliser sur la période, un budget de 6,5 M/EUR financé à parité entre la Collectivité Territoriale de Corse et l'Etat qui vient compléter le budget de fonctionnement consacré à l'Apprentissage 4,3 M/EUR auquel il convient d'ajouter 3,2 M/EUR pour les primes versées à l'employeur qui embauche un apprenti.

Ce sont ainsi plus de 8 M/EUR qui sont mobilisés en Corse pour le fonctionnement de l'Apprentissage, c'est-à-dire 40 % de l'effort de formation professionnelle et continue.

Les axes principaux du développement de l'Apprentissage

un accroissement quantitatif de 40 % sur 5 ans

On peut constater dès cette année un accroissement de 20 % (la Corse vient en tête des régions).
Ce sont 1 450 apprentis qui sont prévus en formation sur 2007, répartis principalement dans les deux CFA polyvalents de Furiani et d'Ajaccio auxquels il convient d'ajouter les deux CFA Agricoles en nette progression.

Les formations se situent à 90 %, au niveau du CAP dans des secteurs aussi variés que les métiers de bouche, la mécanique, la coiffure, le bâtiment, le commerce, l'agriculture la banque et les assurances.

Il convient toutefois de souligner que la Collectivité Territoriale de Corse favorise le développement de l'apprentissage dans l'enseignement supérieur avec l'ouverture de BTS - DUT, Licence professionnelle à l'Université, à l'IUT, à la CCI 2B comme dans les lycées de l'éducation nationale : ouverture d'un BTS Tourisme à Porto-Vecchio.

Par ailleurs elle encourage toute initiative de formation novatrice de nature à déboucher sur l'emploi.


au plan qualitatif

Une série d'initiatives ont été initiées dans le cadre du Contrat d'Objectifs, dès 2006, pour améliorer la qualité de cette voie de formation afin qu'elle trouve toute sa place dans le système de formation professionnelle insulaire :

en direction des apprentis

- aide au premier équipement en relation avec le métier choisi
- mise en place de la carte d'apprenti et du livret d'accueil
- accroissement des bilans de compétences
- aide à la mobilité, au logement et suivi social
- accueil individuel

en direction des entreprises

- information et formation des maîtres d'apprentissage
- accroissement des visites en entreprise du centre de formation

en direction des centres de formation

- mise en place du contrôle en cours de formation
- développement des outils d'évaluation
- mise en place et renforcement de l'enseignement à distance

Il est par ailleurs envisagé d'expérimenter un dispositif d'accompagnement des jeunes handicapés vers et dans l'apprentissage et de développer un large plan de communication au niveau régional en 2007.

Enfin la Collectivité Territoriale de Corse a souhaité s'engager dans « l'apprentissage junior ». Dans cette perspective l'Assemblée de Corse, sur proposition du Conseil exécutif, à voté la mise en place d'un dispositif en faveur des élèves âgés de 14 à 16 ans pour répondre à 3 types de situations.

- en priorité des jeunes scolaires qui ne trouvent pas dans le collège un contexte qui leur permettrait de réussir pleinement
- des élèves qui ont un projet personnel et professionnel confirmé qui souhaite intégrer rapidement une formation professionnelle par la voie de l'apprentissage
- des élèves de l'enseignement spécialisé qui désirent accéder à une formation de l'apprentissage

Cette formation se déroule en deux étapes :

- une première phase dite « parcours d'initiation aux métiers » : accessible à partir de 14 ans, qui vise deux objectifs :
l'acquisition du socle commun de connaissances et la découverte des métiers
un projet pédagogique est élaboré au début de la formation sur la base d'un positionnement initial,
- une seconde phase : à partir de 15 ans, à travers un contrat d'apprentissage « de droit commun », sous conditions (âge, bilan de la première phase, accord représentant légal).

Ce dispositif prévoit en outre, le retour à tout moment du jeune dans le cursus scolaire classique, s'il le désire. Il s'agit d'une démarche individuelle et volontariste du jeune et de sa famille.

A ce jour plus de 70 jeunes sont entrés en apprentissage junior à parité pour les deux départements. Les premiers contrats d'apprentissage sont en cours de signature.

l'Apprentissage et le territoire

Pour accompagner cette politique de développement la Collectivité Territoriale de Corse favorise l'implantation au plus près des besoins.

Ainsi, pour l'apprentissage junior, est-il envisagé la création d'un CFA « hors des murs », structure académique organisée sur tout le territoire.

En ce qui concerne le CFA de la Corse du Sud, il est prévu que la Collectivité Territoriale de Corse intervienne à hauteur de 10 % sur l'ensemble des projets d'investissement

- extension du site d'Ajaccio et création d'un foyer de jeune travailleur
- création d'une structure à Propriano.

Quant au CFA de la Haute-Corse, il développe des antennes en Balagne, à Corte et à Ghisonaccia.