Collectivité Territoriale de Corse

Le Centre culturel Laurent Casanova présente le festival « La Corse et le cinéma » à Sartène du 16 au 20 juillet 2013

Avec le soutien de la Collectivité Territoriale de Corse

Mardi 16 Juillet 2013

Comédies, fictions, documentaires, téléfilms, courts-métrages s’entrecroiseront durant 5 jours avec 3 avant-premières et de nombreux invités.



Le 16 juillet : Ouverture du festival

Le Centre culturel Laurent Casanova présente le festival « La Corse et le cinéma » à Sartène du 16 au 20 juillet 2013
Suis-je le gardien de mon frère ?
Réalisateur : Frédéric Farrucci


Acteurs : Christian Ruspini, Jean-Philippe Ricci, Nathanaël Maïni
Production déléguée : La Voie Lactée
Genres : Fiction 24 mn

Antoine tient le bar du village. Joseph, assez fruste, vit de l'élevage. L'hiver, ils chassent le sanglier et trinquent le soir avec leurs compagnons. L'été, le village se remplit. La bar d'Antoine se tranforme en endroit à la mode, fréquenté par la jeunesse. Jean-Baptiste, un jeune coq originaire du village, cherche à se mesurer à Antoine et, pour le provoquer, s'en prend au naïf Joseph qui devient un sujet de moquerie. Les limites sont franchies, la tragédie se noue et éclate au petit matin.


Les anonymes. 
Réalisé par :Pierre Schoeller


Avec : Olivier Gourmet, Mathieu Amalric Genre : Drame
Nationalité : Français 
Ce film revient sur le groupe dit des "Anonymes", qui a été condamné pour l’assassinat du préfet Érignac le 6 février 1998 à Ajaccio. Arrestations, aveux, rétractations, les 96 heures de garde à vue au sein de la DNAT (Direction nationale de l’antiterrorisme) et l’instruction judiciaire sont au coeur du récit. « Pour moi, l’assassinat du préfet Erignac, c’est la plus grosse connerie du nationalisme corse », lâche l’acteur Paul Prudenti, qui reconnaît être « allé au casting en hésitant. C’est un sujet très délicat.» « Cette affaire nous a tous bouleversés – pas en tant que Corses, mais en tant qu’êtres humains », complète Jean-Philippe Ricci, qui joue le rôle d’Yvan Colonna.

Le film a été tourné alors que le dossier était toujours en cours sur le plan judiciaire, les auteurs ont dû veiller à ne pas interférer avec la procédure. Et le film était monté lorsqu’un des avocats d’Yvan Colonna, Antoine Sollacaro, a été tué dans une station-service sur la route des îles Sanguinaires – coïncidence : l’endroit figure dans une des dernières scènes du film.

Les Anonymes prend parfois ses distances avec le dossier : « Il y a des moments qui ne sont pas inscrits dans les procès-verbaux, que l’on a eus par des témoignages ; la scène où l’inspecteur fait craquer Maranelli par exemple, ou encore les pressions physiques », précise Pierre Schoeller. « On a voulu montrer le lien interrogateur-interrogé. »

« C’est difficile d’incarner des hommes qui existent. Après avoir rencontré Pierre j’ai composé avec le personnage, j’ai compris qu’il ne fallait pas jouer l’icône », confie Jean-Philippe Ricci. « Il fallait oublier l’homme pour le personnage », complète Nathanaël Maïni. Même si le tournage a parfois collé directement à la réalité : « on a tourné les 96 heures de garde à vue en 96 heures, sur trois jours de tournage. On ressentait la fatigue comme nos personnages. »

Pour autant, pas question de faire un documentaire : la productrice Florence Dormoy y tient, il s’agit d’une vraie fiction. Pierre Schoeller ironise : « On ne voulait pas faire l’affaire Erignac pour les Nuls. » Mais le film revendique une dimension pédagogique ; « c’était nécessaire, même sur un plan didactique, de parler du nationalisme corse », conclut la productrice. Difficile alors d’éluder la question lors de la promotion du film.
Jean Saint-Marc et Youness Bousenna

Le 17 juillet

Un autre monde 2011
Réalisé par : Gabriel Aghion


Avec : Dominique Blanc, Claude Brasseur, Samuel Labarthe plus
Genre : Drame , Historique
Nationalité : Français

1915... A la mort de sa mère, Louis débarque sur l’île de la Réunion pour rencontrer son père le comte de Kerdiguen. L’ile est alors agitée par la mobilisation pour le front. Des planteurs, soutenus par le gouverneur et l’église, tentent d’empêcher le départ de leur main d’oeuvre noire. Ils dépendraient alors des travailleurs indiens, qui pourraient faire valoir leurs droits qui n’ont jamais été respectés. Le Capitaine De Boissieu, recruteur de l’armée, n’a que faire de cette résistance. Il trouve en Fanny, l’épouse du gouverneur, une alliée, et emporte ainsi le soutien du comte. Désormais sur l’île deux clans s’affrontent. Dans cette ambiance lourde, dans cet "autre monde", Louis doit apprendre à trouver sa place. C’est auprès de sa demi soeur Sita et du jeune indien Moustien qu’il pensera un instant pouvoir construire son avenir, mais à quel prix…

Un autre Monde se présente comme un film historique, inspiré du roman L'indien du domaine Mon Caprice, et "valorise la mémoire et l'histoire de la population réunionnaise, par le prisme de la première guerre mondiale", insiste la société de production.

Jusqu'au 24 juin, l'île française accueille le tournage de cette fiction, qu'elle a financée à hauteur de 350 000 euros, produite par Paul Rognoni pour Mareterraniu Productions, sous la direction de Gabriel Aghion (Pédale Douce et Belle-Maman), également auteur du scénario.

Le 18 juillet

Soirée courts métrages  
« Tutt’in casa cumuna ! »
Fiction/ Documentaire : Fiction

Durée exacte : 17’25
Année de production : 2013
Langues : Français et corse sous-titré en français
Scénario et réalisation : Michè D’ONOFRIO
Direction de production : Thomas LE GALLIC
Image : Alexandra SABATHÉ
Prise de Son : Benoît ALLARD
Montage : Floréal FILIPPI
Montage son : Benjamin FALSIMAGNE
Mixage son : Lionel GUENOUN
Musique traditionnelle adaptée par : Jean-Baptiste DENOBILI, Dumè GAMBINI, Charles NICOLINI et Jérôme SANSONETTI
Production : IUT de Corse – G.R.E.C. / DU CREATACC
Interprétation : Jean-François PERRONE, Toinou MASSIANI, Philippe GUERRINI, Eric LABERENNE et Francis COPPOLA

Les élections municipales approchent dans le village de Santa Maria di Pazzu. Dédé Stracciatelli, ancienne vedette de football, décide d'être candidat pour contrer le maire actuel. Le bar du village va alors devenir le théâtre de cette lutte électorale...

Le 19 juillet

Par un après-midi d’octobre
Un film de Paul Filippi.52mn

Genre : documentaire
« Corsicans punish traitorous women ». « Des Corses punissent des femmes qui ont trahi ».
C’est sous ce titre que le 17 juillet 1944, le journal américain Life publie 7 photos et un court article relatant la tonte et la dénudation de 3 femmes dans la région d’Ajaccio.
Il est reproché à ces trois femmes d’avoir entretenu des relations intimes avec les occupants italiens.
Cette série de photos jette une lumière crue sur un événement qui pour beaucoup ne fait pas partie de l’histoire de la Corse.
Hormis quelques échos lointains, les tontes de femmes sont en effet considérées comme étrangères aux « pratiques » de la société insulaire. Tant et si bien, que leur évocation tient du tabou, du sujet dérangeant que l’on préfère taire, dût-il en fin de compte disparaître purement et simplement des récits et des mémoires.
En enquêtant sur cette série de photographies et sur leur scénographie brutale, le film Par un après-midi d’octobre tente de réveiller la mémoire embrumée de ce passé honteux, de cette tâche dans la geste héroïque de la résistance et de la Libération de la Corse

« D’uttrovi un dopu meziornu », un film de Paul Filippi.

Le 20 juillet

Dead man talking

Sortie :27 mars 2013 (1h 41min) 
Réalisé par : Patrick Ridremont
Avec : Patrick Ridremont, François Berléand, Virginie Efira, Didier Ferrarri plus
Genre : Comédie dramatique
Nationalité : Belge ,français ,luxembourgeois

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

20 h. Une prison quelque part. William Lamers est condamné à mort. La loi ne précisant pas la longueur de sa dernière déclaration, il va profiter de ce vide juridique pour dérouler le fil de sa vie afin d’échapper à la sentence. Son exécution qui ne devait être qu’une formalité va alors devenir le plus incroyable des enjeux politique et médiatique.