Collectivité Territoriale de Corse

Le centre culturel Anima propose "In a sulitùdine di campi di cutone" le 24 mars 2013, salle Cardiccia de Migliacciaru

En partenariat avec la Collectivité Territoriale de Corse

Jeudi 14 Mars 2013



Le centre culturel Anima propose "In a sulitùdine di campi di cutone" le 24 mars 2013, salle Cardiccia de Migliacciaru
Le centre culturel proposera dimanche 24 mars à 18 h à la salle Cardiccia, une pièce bilingue corse/ français, français/ corse. « In a sulitùdina di i campi di cutonu », « Dans la solitude des champs de coton »

Après « U chjarasgetu » voici donc une deuxième pièce en langue corse qui répondra aux attentes d’un public corsophone. Comme pour « la cerisaie » de Tchekov jouée en langue corse, ils viendront, c’est sûr, remplir les gradins de la salle Cardiccia.

« Dans la solitude des champs de coton » est l'histoire d'une rencontre entre deux êtres, entre deux natures, entre deux intimités qui se cherchent et finiront par se trouver dans la violence de l'affrontement corporel après avoir exploré toutes les pistes des découvertes réciproques qui peuvent se présenter. Koltès met en scène le jeu de l'offre et de la demande, quelles qu'elles soient, dans un langage flamboyant et âpre qui déroule toutes les subtilités du rapport de force s'établissant entre un dealer et son client.

Il y a entre ces deux personnalités qui se mesurent une véritable recherche de l'autre qui va bien plus loin que les péripéties d'une transaction furtive. Il y a là une manière de parade qui oscille entre une violence revendiquée et une tendresse qui se refuse. Toute la pièce tient en quelque sorte dans cette conception développée par le dealer :
« … deux homes qui se croisent n’ont pas d’autre choix que de se frapper, avec la violence de deux ennemis ou la douceur de la fraternité. »
« …Dui òmini chì si scrochjani ùn ani un’altra scelta chè di minassi, cù a viulenza di u numicu o a dulcezza di a fraternità.»

Marco Biancarelli a traduit Dans la solitude des champs de coton en vue de la création bilingue produite par la Compagnie THEATRE ALIBI
« J'ai cherché, tant pour l'un que pour l'autre personnage, à maintenir le niveau littéraire d'origine, tout en intégrant une dimension orale qui permette de "dire" en corse. J'ai donc favorisé l'existant au dictionnaire, car sinon, personne ne comprendrait rien à ce qui se joue. Le texte de Koltes est réellement sublime, je ne regrette pas d'avoir fait ce travail. L'alchimie c'est qu'en corse ça fonctionne, à mon avis, à merveille. »
Marcu Biancarelli

Le texte de Bernard-Marie Koltès est traduit par Marcu Biancarelli
Avec Pierre-Laurent Santelli et Xavier Tavera
Mise en scène et scénographie: François Bergoin
Une production de la Compagnie Théâtre Alibi

Renseignements et réservations au 04 95 56 26 67 ou par mail : anima.centreculturel@sfr.fr