Collectivité Territoriale de Corse

Le prix Corsica Doc décerné au jeune réalisateur Camille Plagnet pour son film, La tumultueuse vie d'un déflaté

Mercredi 23 Septembre 2009

Festival international du film documentaire d'Ajaccio



Le prix Corsica Doc décerné au jeune réalisateur Camille Plagnet pour son film, <i>La tumultueuse vie d'un déflaté</i>
Bilan édition 2009 : « Migrations »


La troisième édition du festival international du film documentaire d'Ajaccio s'est achevée mercredi 23 septembre 2009 par la présentation du palmarès de la « Compétition Premier Film » où concourraient 15 documentaires :

Le jury professionnel, présidé par le cinéaste Georgi Lazarevski a remis le prix Corsica Doc au jeune réalisateur Camille Plagnet pour son film, La tumultueuse vie d'un déflaté. 
Le film sera diffusé sur France 3 Corse/Via Stella.

Le jury jeune, composé de cinq lycéens et étudiants ajacciens, a primé La vie sombre trois fois, se relève sept, et neuf fois flotte à la dérive… de Xuân-Lan Guyot.


Durant cinq jours, plus de 1500 Ajacciens ont pu voir 37 films déclinant, chacun à sa manière, la question des migrations. Suivant l'épopée transhumante d'une tribu kurde, le parcours d'un réfugié politique, le voyage initiatique d'un vieux violoniste, l'exil forcé par la violence d'une occupation… Autant d'odyssées modernes tissées de tragique et d'espoir.

Parmi les moments forts de cette édition : 
 
La soirée d'ouverture du festival avec Shawaks, le film du cinéaste kurde Kazim Oz ;
la programmation de l'intégrale des films documentaires et fictions de Tariq Teguia, suivie d'une rencontre intense entre le cinéaste algérien et le public ajaccien ;
la programmation des deux films de Georgi Lazarevski, Voyage en sol majeur et Le jardin de Jad.
l'atelier scolaire qui a réuni près de 200 lycéens et collégiens ajacciens ;
la carte blanche au festival algérien de Bejaia qui a présenté, en avant-première, le film de Malek Bensmaïl, La Chine est encore loin et celui de Habiba Djahnine, Lettre à ma soeur.

L'équipe de Corsica Doc

Le jury professionnel :
Président : Georgi Lazarevski, réalisateur
Anne-Marie Faux, réalisatrice
Pascale Risterrucci, enseignante de cinéma à Paris VIII
Habiba Djahnine, réalisatrice
Laurent Simonpoli, producteur à France 3Corse

Le commentaire du jury : " Ce que nous avons vu, écouté, ici, durant deux jours, c'est tout un peuple d'images et de sons, un archipel de pensées, un peuple auquel nous ne demandons pas ses papiers et dont nous attendons rigueur, courage, instants de grâce, attentes ici comblées d'une île cinématographique à une autre, comme dans un écho infiniment multiplié

Et puis, il nous a fallu choisir le film qui nous semblait le mieux répondre à cette terrible responsabilité de faire entrer le monde entre les images, de résister encore et toujours, de nous appeler envers et contre tout à ne pas nous résigner, un film qui évoque en même temps la fragilité de nos existences, ici et ailleurs, et nos volontés aussi obstinées que celles des ânes corses, à fabriquer des pensées que Nietzsche souhaitait "faites pour nos pieds pour qu'elles se puissent danser". Et c'est un Fred Astaire africain, téméraire, entêté, drôle, qui danse sa vie dure, qui nous y invite généreusement, fabuleusement, celui de la tumultueuse vie d'un déflaté. "  



Contact :
Bureau (ouvert jusque fin septembre) :
Tel : 04 95 10 49 93 / 06 71 57 06 32
Annick Peigné-Giuly
Mobile : 06 13 21 39 87