Collectivité Territoriale de Corse

Le réseau routier

Mercredi 11 Janvier 2012



Le réseau routier
Le réseau comprend 576 km de routes nationales (245 km pour la Corse du Sud et 331 pour la Haute-Corse) ainsi que les ouvrages d’art (tunnels, ponts et murs de soutènement) et dépendances y attenant.
 
Le patrimoine relatif au réseau routier national sur le territoire de la Corse ainsi que la compétence en matière de gestion de ce réseau ont été transférés à la Collectivité Territoriale de Corse aux termes de la Loi n° 91- 428 du 13 mai 1991.
 
Ce transfert est entré en vigueur au 1er janvier 1993. 
L'Assemblée de Corse dans sa délibération du 15 octobre 1999 donne un avis favorable au projet de loi relatif aux routes territoriales ainsi qu'à son projet de décret d'application.

Pour l’exercice de cette compétence, la Collectivité Territoriale de Corse dispose depuis 1992 de ses propres services au sein de la direction générale des services techniques, renforcés depuis avril 2007 par les personnels d’exploitation des directions départementales de l’équipement de Haute-Corse et Corse du Sud, transférés en application de la Loi n° 2000-809 du 13 août 2004.


Les dates-clé

<i>Echangeur de Bastelicaccia</i>
Echangeur de Bastelicaccia
1er janvier 1993
Entrée en vigueur du transfert du réseau routier national prévu par la loi du 13 mai 1991. 
Septembre 1993
Adoption du Plan de développement de la Corse faisant état de l’aménagement du réseau routier. 
22 décembre 1995
Décision de mise en place du Programme exceptionnel d’investissement (PEI) par l’article 53 de la loi relative à la Corse
22 avril 2002
Signature de la convention-cadre du PEI prévoyant un montant total de travaux de 1 127 M€ en faveur du réseau routier insulaire, y compris les routes départementales. 
22 octobre 2002
Signature de la 1ère convention d’application du PEI prévoyant un montant de travaux de 167 M€ en faveur du réseau routier insulaire pour la période 2000-2006. 
19 décembre 2003
Actualisation du Schéma directeur des routes nationales de Corse par l’Assemblée de Corse. 
13 août 2004
Loi de transfert des personnels des DDE pour l’entretien du réseau routier national. 
4 mai 2007
Signature de la 2ème convention d’application du PEI prévoyant un montant de travaux de 320 M€ en faveur du réseau routier insulaire pour la période 2007-2013. 
23 juin 2011 


Actualisation du Schéma d’aménagement des routes territoriales du 23 juin 2011

Axe Bastia / Ajaccio
Axe Bastia / Ajaccio
Ils portent essentiellement sur l’amélioration des conditions de fluidité et de sécurité du réseau. Après diagnostic, ils ont été déclinés par axe de la manière suivante : 

  1. améliorer la sécurité de la route territoriale
  2. garantir la capacité de l'axe
  3. mener une réflexion avec les communes et départements sur l'aménagement des traverses - ces opérations de moindre ampleur que les opérations de déviation permettront toutefois d'améliorer le temps de parcours pour l'usager.

  1. améliorer le confort sur la liaison Ajaccio-Bastia en désengorgeant les entrées/sorties des 2 agglomérations - cette amélioration passe par une réflexion sur des aménagements conférant à la route territoriale la capacité nécessaire à l’évacuation des flux 
  2. améliorer la sécurité de la route territoriale
  3. améliorer le temps de parcours avec la généralisation sur l’ensemble de l’axe de créneaux de dépassement.
  4. mener une réflexion avec les communes et départements sur l’aménagement des traverses - ces opérations, de moindre ampleur que les opérations de déviation permettront toutefois d’améliorer le temps de parcours pour l’usager.

  1. améliorer la sécurité de la route territoriale
  2. mener une réflexion avec les communes et départements sur l’aménagement des traverses - ces opérations, de moindre ampleur que les opérations de déviation permettront toutefois d’améliorer le temps de parcours pour l’usager, notamment en période estivale.

  1. améliorer la sécurité de la route territoriale
  2. améliorer le temps de parcours avec la généralisation sur l’ensemble de l’axe de créneaux de dépassement
  3. mener une réflexion avec les communes et départements sur l’aménagement des traverses - ces opérations, de moindre ampleur que les opérations de déviation permettront toutefois d’améliorer le temps de parcours pour l’usager.

  1. améliorer la sécurité de la route territoriale
  2. améliorer le temps de parcours.