Collectivité Territoriale de Corse

Les agriculteurs de Corse-du-Sud reçus à l'Assemblée de Corse

L'agricultori di Corsica Suttana ricivuti à l'Assemblea di Corsica

Vendredi 7 Décembre 2007



Les agriculteurs de Corse-du-Sud reçus à l'Assemblée de Corse
Une délégation d'agriculteurs conduite Jean-Dominique Musso, président de la Chambre d'agriculture de la Corse-du-Sud a été reçue ce jour en marge de la séance publique de l'Assemblée de Corse par le Président de l'Assemblée de Corse, Camille de Rocca Serra , le Président du Conseil exécutif, Ange Santini , le président de l'Office du développement Agricole et Rural de la Corse, Jean-Claude Bonnacorsi et les présidents des groupes politiques de l'Assemblée de Corse.

Lors de cette réunion informelle, les agriculteurs ont exprimé leurs inquiétudes notamment concernant la mise en oeuvre du Programme de Développement Rural de Corse au travers d'un document remis à l'ensemble des participants.
A l'issue de cette rencontre, le président de Rocca Serra a fait part en séance publique des conclusions de cet échange.

Réaffirmant le rôle de première importance de l'ODARC comme outil de programmation et de mise en oeuvre des politiques agricoles votées par l'Assemblée de Corse, Camille de Rocca Serra a relayé les engagements pris par les présidents du Conseil exécutif et de l'ODARC.
Sans nier, les difficultés liées à la période transitoire de mise en oeuvre de la nouvelle programmation, ni les retards de l'Etat dans son financement, le Président de l'Assemblée de Corse a déploré le décalage induit pour la perception des financements et a exprimé le souhait de voir garantir les engagements contractualisés de l'Etat.

Face aux inquiétudes et aux attentes exprimées par les agriculteurs, Ange Santini a rappelé lors de cette réunion la volonté du conseil Exécutif de Corse de renforcer un dialogue fondé sur la confiance réciproque avec une méthode clairement définie :

Apporter une réponse avant la fin de l'année, dans le cadre du conseil d'administration de l'ODARC, aux difficultés du financement des actions pour 2007 au-delà même de la validation du Programme de Développement Rural de Corse.

Mettre en place rapidement un espace de concertation - à définir avec l'ensemble des acteurs du monde agricole dans le respect du cadre législatif et de l'institution - afin de trouver notamment des solutions en matière d'ingénierie financière et de répartition des compétences.

Concerter une démarche auprès du ministère de l'agriculture afin de veiller au respect des engagements de l'Etat.