Collectivité Territoriale de Corse

Les arts plastiques

Vendredi 19 Septembre 2014



La politique et l’action culturelle de la CTC dans le secteur des arts plastiques a pour vocation de soutenir la création insulaire tout en l’ouvrant toutefois aux expressions plastiques extérieures

Les arts plastiques
L’aide à la création dans le secteur des arts plastiques est représentée en 1er lieu par l’aide aux projets de création portés par des artistes.

Ainsi en 2013, le plasticien Alexandre Perigot reconstruit l’espace du musée d’Art et d’Histoire de Bastia avec un projet qui joue des limites de l’architecture d’une exposition.

Le sol en mouvement invite à reconstruire un parcours en découvrant des œuvres d’artistes qui ont participé à l’émergence de l’art contemporain en Corse depuis les années soixante. 

Cette exposition « Polka Palace » se décline en 2 épisodes :
« Récit d’une exploratrice » est centré autour du travail de Gabrielle Vitte et de la galerie Artco à Ajaccio durant les années 80 et 90. Il permet aussi de faire découvrir la jeune scène artistique insulaire.
« Bastia, l’école » rend compte du climat créé autour de la « section artistique » du lycée de Bastia à la fin des années 60.

Cet épisode permet aussi de mettre en avant l’action du collectionneur et mécène Henry Orenga de Gaffory.

Le soutien et la valorisation de la création insulaire de la CTC se traduit par un programme conséquent d’achats d’art

Jean-Paul Pancrazi - Entre nuit et glèbe
Jean-Paul Pancrazi - Entre nuit et glèbe
La commande publique est un outil majeur de la politique de la Collectivité Territoriale de Corse tant en matière d’aide à la création que d’accès au plus grand nombre à l’art.

Cette commande publique « artistique » se traduit notamment par ce qui est communément appelé l’achat d’œuvres. 

La Collectivité Territoriale de Corse, depuis 1998, s’est attachée à développer cette partie de son activité culturelle, notamment dans le domaine des arts plastique. Elle a ainsi composé une collection importante constituée de 44 œuvres (sculptures, peintures et objets d’art) issues de la création insulaire.
Cette collection a vocation à s’étoffer année après année. 

Parmi celles-ci, peuvent notammentêtre citées :
Le « Bonaparte »
Installation de Linda Calderon dans le hall de l’hôtel de Région (2009)
« Entre nuit et glèbe »
de Jean Paul Pancrazi en 2011
« L’envers du décor » 
de Jean Marc IDIR en 2012

Par ailleurs, la Collectivité Territoriale de Corse soutient les autres acheteurs publics tels que les communes. L’exemple le plus récent est l’achat en 2013 du buste de Pascal Paoli par la Ville d’Ajaccio ou celui de la statue équestre de Vincentello d’Istria par la Ville de Biguglia en 2009, ou encore de Linda Calderon en la représentation de la bataille de Ponte Novu.