Collectivité Territoriale de Corse

Les chemins de fer

Jeudi 22 Mars 2012



Un enjeu réaffirmé par les études au sein des agglomérations de Bastia et Ajaccio

Les chemins de fer
Les PDU dans les agglomérations de Bastia et d'Ajaccio ont conforté les éléments de diagnostic du SRT et le rôle important que devra jouer le train dans la desserte des agglomérations.

Bastia : un projet de TCSP développant l'offre actuelle

A Bastia, le PDU a défini la réalisation d'un transport en commun en site propre (TCSP) sur la voie ferroviaire comme axe prioritaire de développement.

Cette orientation s'est basée sur un certain nombre de constats montrant l'enjeu important de développer, pour les années à venir, l'offre ferroviaire pour les déplacements internes à l'agglomération :
  • Des contraintes importantes existent déjà sur la congestion de la voie, notamment sur la route de front de mer et sur le stationnement en centre-ville de Bastia. Le déficit actuel est estimé à 1800 places dans le centre de Bastia, et pourrait atteindre 3900 places à l'horizon 2020 avec les projets de requalification des rues hypercentrales, l'augmentation de la demande et les besoins liés au développement du port. 
  • L'enquête réalisée dans le cadre du PDU a montré un desserrement important de l'agglomération dans le corridor de la voie de chemin de fer avec des déplacements en croissante évolution vers Furiani et les communes du sud. De plus, sur ce corridor, des projets de développement majeurs sont en cours (notamment la ZAC et le port de la Carbonite). Cet accroissement de population est favorable au développement du train et va contraindre encore plus la RN 193 permettant l'accès à Bastia. Ce développement vers le sud a également été mis en évidence par le diagnostic du SRT. 
  • À long terme, une poursuite de la demande de déplacements que l'hypothétique réalisation d'une nouvelle infrastructure routière (contournement ouest ou rocade centre-ville) ne serait pas à même d'absorber. Le développement d'une offre alternative à la route est donc vital pour l'agglomération de Bastia. 
Le développement du train dans l'agglomération répond à plusieurs objectifs identifiés du PDU :
  • Un transfert modal important vers les modes collectifs : l'objectif du PDU est d'augmenter la part modale des transports publics de 5 % actuellement à 8 %. 
  • La requalification de l'hypercentre, qui passe notamment par une suppression de places de stationnement en voiries et par une requalification urbaine des voies de circulation. Ce projet n'est possible qu'avec une réorganisation du stationnement en interne dans le centre vers l'extérieur de la commune avec la création de parkings de rabattement le long de la voie ferrée.

Les chemins de fer
Ajaccio : mise en place d'une offre périurbaine et d'un tramway 

À Ajaccio, le train est également un élément central du PDU qui s'articule autour de 2 projets utilisant l'emprise ferroviaire actuelle : la mise en place d'un tramway urbain nécessitant de prolonger l'emprise existante et la mise en place d'un train périurbain, à l'instar des missions existantes à Bastia, permettant de densifier l'offre ferroviaire au sein de la partie agglomérée Ajaccio / Mezzana. 

Le constat établi par le diagnostic du PDU montre l'enjeu important de développer le train : 
  • L'agglomération d'Ajaccio est l'une des 2 plus importantes de la Corse, elle compte un bassin de vie de 70 000 habitants et de 28 000 emplois (chiffres 1999). Malgré une grande concentration dans la commune même d'Ajaccio (près de 53 000 habitants et 18 500 emplois), l'agglomération connaît un étalement de ses densités avec le développement de l'habitat dans les communes périphériques. Ce développement, mis en avant dans le cadre du diagnostic du SRT Corse, s'effectue notamment le long des axes routiers dans la vallée de la Gravona et le long de la côte. 
  • Le projet de territoire de la CAPA (Communauté d'agglomération du Pays ajaccien) confirme cette tendance à la périurbanisation dans les années à venir. Les possibilités d'extension sur le territoire de la ville sont limitées du fait de contraintes importantes (raréfaction du foncier, servitudes Seveso,…) et le diagnostic porte sur une forte pression sur le développement de l'habitat pavillonnaire dans les communes périphériques. 
  • Sur ce territoire, la voie de chemin de fer dispose d'un tracé particulièrement attractif, pour une desserte de type pénétrante. Le terminus de la gare en centre-ville dispose d'une situation privilégiée ainsi que d'une réserve foncière importante pour la création d'un quartier gare. Le tracé actuel longe le front de mer, dessert la plage du Ricanto, passe à proximité de l'aéroport et dessert ensuite la vallée de la Gravona en longeant l'axe routier principal RN 193 et les communes de l'est ajaccien. 
  • Le projet de territoire comme le diagnostic du PDU insistent sur la congestion routière importante dont souffre l'agglomération et de l'insuffisance des transports en commun dans certaines zones. Le PDU estime à 800 le nombre de véhicules en permanence en stationnement interdit dans le centre ville. Les bus qui desservent actuellement le centre-ville sont considérablement affectés par cette congestion, notamment dans l'artère principale de la ville (Cours Napoléon), ce qui met en avant la nécessité urgente de disposer d'un système de transport en site propre pour desservir le centre. 
  • L'usage des transports collectifs est actuellement sous-développé : le train assure peu de déplacements internes à l'agglomération. Le SRT a montré que la desserte actuelle ne correspondait pas aux attentes des usagers compte tenu des faibles fréquences et des horaires actuels qui ne permettent pas d'accéder aux emplois centraux par exemple. Le bus, quant à lui, n'assure que 3 % des déplacements domicile / travail. Il existe donc un potentiel important et des marges de manœœuvre pour développer l'offre.