Collectivité Territoriale de Corse

Collectivité Territoriale de Corse

Les hommages rendus à Marie-Claire Scamaroni

Jeudi 20 Juillet 2006


l'hommage du Président de l'Assemblée de Corse

C'est avec une vive émotion que j'accompagnerai lundi à Paris Marie-Claire SCAMARONI en sa dernière demeure. Je sais que nous saurons nombreux dans le cortège, à nous remémorer cette grande dame dont la vie fut un combat, fait de drames et de joies, mais sans cesse éclairé par un idéal.

Cet idéal était celui de la République ; idéal personnel tout autant qu'héritage familial. La République, son père Préfet l'avait servi, son frère l'a défendu jusqu'à la mort. Car évoquer la mémoire de Marie-Claire SCAMARONI c'est également honorer une nouvelle fois celle de son frère Fred SCAMARONI, qui en 1943 en mission pour la Résistance au service du Général de GAULLE préféra se donner la mort plutôt que de subir le joug fasciste.

La Corse toute entière perd une femme d'exception dévouée au bien commun. Avocate et élue du peuple - que cela soit comme Conseillère Générale de Bonifacio et comme élue de la ville de Paris - sa plus grande aspiration de Marie-Claire SCAMARONI était celle de la Justice.

Elevée à la dignité de Grand Officier de la Légion d'Honneur il y a à peine deux ans par Jacques CHIRAC, Marie-Claire SCAMARONI avait reçu bien des hommages de la Nation. Cette Nation qu'elle aimait tant et dont sa fierté fut que la Corse en fasse partie intégrante.

Par delà l'hommage collectif, j'ai une pensée très personnelle pour celle qui entretenait des liens d'amitiés très forts avec ma famille. De Marie-Claire SCAMARONI, je me souviens plus particulièrement de ces moments privilégiés de mon enfance, où elle venait me rendre visite au collège, cette grande dame de culture et d'engagement m'accordant ainsi un échange d'une rare intensité.

Je sais qu'au moment du dernier hommage, nous serons nombreux à saluer celle pour qui la flamme de la Résistance ne devait pas s'éteindre. En nous rappelant son combat, en saluant son engagement, faisons en sorte que cette mémoire perdure afin que le souvenir d'une génération dévouée à la République et à la Liberté ne faiblisse pas.



l'hommage du Président du Conseil Exécutif de Corse

Avec une grande émotion et un immense respect, je m'incline devant la mémoire de Marie-Claire SCAMARONI qui vient de disparaître.

A l'image de Fred, son frère, qui restera un symbole de la résistance à la barbarie fasciste, elle était une femme d'honneur et de courage, pétrie des valeurs qui font la richesse des êtres d'exception.

Animée jusqu'à ses derniers jours d'une énergie peu commune, elle aura vécu moins pour elle même que pour le service militant de ses convictions profondes. Attachée à sa Patrie et à la République, elle défendait avec force l'idée que la liberté des hommes et des Peuples est un combat permanent, et que la flamme du souvenir de tous ceux qui se sont sacrifiés pour elle ne doit jamais faiblir.

Dans ses mandats électifs, dans ses activités associatives, comme dans sa vie de tous les jours, elle aura donné l'exemple d'une âme forte.
Au nom de la Collectivité territoriale de Corse, et en mon nom personnel, j'adresse à sa fille et à tous les siens mes amicales et bien attristées condoléances.