Collectivité Territoriale de Corse

Les lauréats du Certificatu in lingua corsa à l'honneur à la CTC

Mercredi 25 Mai 2016




Gilles Simeoni, Président du Conseil exécutif de Corse, Jean‐Guy Talamoni, Président de l'Assemblée de Corse, Saveriu Luciani, Conseiller exécutif, chargé de la langue corse, ont convié à une réception les agents de la CTC lauréats du Certificatu in lingua corsa le mercredi 25 mai 2016 dans le salon d’honneur, de l'hôtel de la Collectivité territoriale de Corse


Discours du Président de l'Assemblée de Corse

discorsu_certificatu_25052016.pdf Discorsu certificatu  (330.83 Ko)


Dans le cadre de la politique initiée en faveur de la promotion de la langue corse, la Collectivité territoriale de Corse a adopté un Plan de développement de la langue corse (Lingua 2020).
L’objectif stratégique de Lingua 2020 – reposant sur le moyen stratégique que représente la coofficialité — est donc de promouvoir l’usage de la langue corse dans tous les domaines d’usage possibles d’une langue vivante et officielle, sans volonté d’hégémonie ou de monopole.

Pour cela, 5 objectifs opérationnels sont poursuivis :
  1. permettre à chacun d’apprendre le corse, quels que soient son âge, sa situation professionnelle ou ses origines
  2. offrir à chaque locuteur un maximum d’opportunités d’usage de la langue corse
  3. créer les conditions de l’offre de services bilingues par les organismes publics et privés
  4. veiller à la qualité de l’équipement de la langue
  5. assurer le rayonnement de la langue corse, en Corse et à l’extérieur.

Le plan vise à affirmer l’importance de la langue corse en tant que lien social, en mobilisant l’ensemble des acteurs insulaires autour des défis du développement et de la diffusion de la langue dans tous les champs de la vie sociale.
Rappelons le plan de formation adopté par la CTC : « Valoriser la compétence en langue corse, accompagner le développement de l’usage de la langue corse dans les domaines professionnels, mettre au point et utiliser une certification pour la formation d’adultes fondée sur le cadre européen commun de référence. »
La CTC compte avancer sur ce terrain et soutenir toutes les volontés, pour faire de la coofficialité une conclusion naturelle d’une dynamique collective.
Ainsi, cette année sera consacrée d’une part à la sensibilisation de tous les acteurs de la société et d’autre part, au travail prospectif et stratégique sur tous les axes d'intervention. « U Certificatu di lingua corsa » s’inscrit en droite ligne dans cette politique de planification pour la normalisation de la langue corse et le progrès vers une société bilingue que 90 % des corses espèrent.
En tant que chef de file reconnu de la politique linguistique, la CTC a une responsabilité d’exemplarité en matière de promotion de la langue corse. Elle se doit d’appliquer les principes et dispositifs qu’elle suggère à ses partenaires.
La CTC établira une stratégie interne quant à la place de la langue et aux modalités de son utilisation en son sein : visibilité, obligations de formation et bonus associés.
A défaut de mesure d’officialisation de l’Etat, notre projet de coofficialité devra se construire dans les faits, à travers un accompagnement et une incitation à l’utilisation du Corse à tous niveaux d’activités, qu’elles soient rattachées à l’environnement familial, professionnel ou loisir.

CERTIFICATU IN LINGUA CORSA - LA CERTIFICATION EN LANGUE CORSE (CLC)

La CTC s’est engagée en faveur de l’apprentissage, de promotion et de diffusion de la langue Corse et, dans le même temps, dans la mise en place d’une certification à travers la prise en charge du « Certificatu in lingua Corsa ».
Cette certification vise à attester une compétence de communication opérationnelle en langue corse. Pour ce faire, la CTC s’appuie sur les compétences du GRETA en matière d’organisation des épreuves.
Le CLC est une certification de l'Education nationale qui atteste une compétence de communication opérationnelle en langue corse. ll se décline en 3 niveaux ancrés sur l’échelle de niveaux du cadre européen commun de référence du Conseil de l’Europe.
Cette certification soutenue par la CTC est élaborée dans le cadre d'une réflexion commune entre les services académiques représentés par les GRETA et l'Université de Corse.
Le public visé par cette certification financée par la CTC est celui des adultes, en formation ou non, résidant ou non sur le territoire régional.
Il s’agit par ordre de priorité :
  • Des stagiaires qui suivent l’action de formation « apprentissage de la langue corse par immersion » financée par la CTC,
  • Des candidatures consécutives à « A festa di a lingua »,
  • Des personnes suivant des cours de corse dans le cadre d’une association financée à ce titre par la CTC,
  • Des stagiaires de la formation professionnelle inscrits sur une action du Plan régional de formation de la CTC,
  • Des demandeurs d’emploi qui ont un projet professionnel précis en lien avec la langue corse.
 
 
Il concerne particulièrement les entreprises qui souhaitent s’assurer de la compétence en langue de leurs collaborateurs au-delà de la formule « lu, écrit, parlé ».
Aucun niveau préalable de diplôme ou de formation n’est exigé pour se présenter à l’examen. Le candidat qui souhaite passer les épreuves des niveaux s’inscrit sur le site : www.certificatu.fr

La certification se déroule en deux temps :
1. Une série d’épreuves en ligne d’une durée approximative de 30 minutes.
2. Un entretien avec un examinateur d’une durée approximative de 30 minutes. Le candidat qui souhaite passer les épreuves des niveaux s’inscrit auprès des services de l’Université de Corse.
La CTC prend en charge les frais d’inscription au « Certificatu di lingua corsa ».

Les agents de la CTC certifiés

Nathalia Bartoli-Pagano, service de la santé et de l’insertion sociale
Clothilde Biancardini, service de la communication
Josiane Bichicchi, service des actions éducatives
Renaud Boniech-Orsoni, service des relations internationales
Pierre Jean Campocasso, service des patrimoines
Marie-Jeanne Chiappini, service de la séance
Rose-Marie Costantini, service de la jeunesse et des sports
Diane Marie de Lanfranchi, délégation générale à la coordination et aux méthodes
Marie-Emilie Delpoux, service des relations sociales
Laetitia Giacobetti, conseil linguistique
Andrée Grimaldi-Gouth, service de l’ingénierie culturelle
Marc Guidicelli, service études et investissements routiers
Maria-Anghjula Leca, service de la diffusion linguistique
Muriel Lesling, service foncier
Benoît Mancini, service études et investissements routiers
Pascale Mariani, conseil linguistique
Toussaint Mariani, conseil linguistique
Catherine Paoletti, service de la communication
Bernard Pazzoni, Musée de la Corse
Hélène Peraldi, service de la création, de la diffusion et des pratiques artistiques
Claude Polifroni, délégation générale à la coordination et aux méthodes Dominique Rognoni, service de l’évaluation
Rosa Santoni, service de l’assistance technique secrétariat général de l’Assemblée de Corse
Christiane Spinosi, service relations sociales
Marie-Pierre Valli, service de l’ingénierie culturelle
Patricia Goise-Mazzoncini, service des actions éducatives (retraitée depuis le 1er mai 2016)