Collectivité Territoriale de Corse

Les objets mobiliers et les musées

Mercredi 27 Novembre 2013



La Collectivité Territoriale de Corse participe aux mesures de conservation et de financement de la restauration des biens culturels mobiliers conservés notamment dans les églises mais aussi dans les musées. 
Elle s'implique également dans le financement des acquisitions et des restaurations projetées par les musées en Corse. 
L'enjeu de la CTC, chef de file d'un réseau d'institutions patrimoniales et de centres de ressources, est de contribuer à créer, sur l'ensemble du territoire de l'île, un réseau du patrimoine animé par des équipes professionnelles et complémentaires. 
Au-delà des institutions qui relèvent directement d'elle, comme le Musée de la Corse, la CTC accompagne les musées et les lieux de mémoire dans leur structuration et leur mise en réseau.


Les lieux de mémoire

La CTC accorde son attention aux musées non labellisés ou projets de musées portés par de petites communes ou des associations. 
Il s'agit avant tout de mettre en garde ces organismes contre des projets surdimensionnés ou dont les budgets sont mal évalués. Néanmoins, un réseau de lieux de mémoire, surtout s'ils ne possèdent pas de collections, ne manque pas d'intérêt. Ce réseau n'est viable que si les fonctions réelles de ces lieux de mémoire sont bien délimitées et circonscrites dans leur coût. 
Enfin, la pertinence de leur domaine thématique et de leur implantation dans un maillage du territoire corse est essentielle. 
Seule, la CTC peut œuvrer à les structurer en un réseau cohérent, complémentaire et signifiant. Pour cela, il est proposé d'accompagner les porteurs de projets de création de ces lieux de mémoire, dans la mesure où ils répondent aux critères énoncés ci-dessus. 
Sont également compris dans ces projets, les lieux de mise en sécurité du résultat de fouilles programmées et les lieux de présentation d'objets restaurés avec l'aide de la CTC. 


Les musées

La loi du 22 janvier 2002 relative à la Corse précise l'action de la CTC dans le domaine des musées portant le label « Musées de France ». La Collectivité Territoriale de Corse « définit les actions qu'elle entend mener en matière de création, de gestion et de développement des musées ». 

En Corse le réseau des labels « Musées de France » est très cohérent. Il comprend 8 musées. On peut y ajouter le projet de création du musée de Lucciana qui couvrira des périodes allant de l’époque paléochrétienne au haut Moyen Âge. Il est à noter que les musées de Corse comptent parmi les structures culturelles les plus anciennes et les plus professionnelles de l’île. Ils bénéficient de moyens (aussi bien en termes de lieux que de personnels ou de budgets) parmi les plus assurés et les plus pérennes.
Plusieurs chantiers muséaux ont été terminés grâce au concours de la CTC, notamment les musées de Bastia et d’Ajaccio.
Certains de nos musées insulaires comme le musée Fesch et le musée de la Corse atteignent, par leur action, une renommée nationale et internationale. Ils se sont également engagés dans une politique éditoriale et de médiation culturelle ambitieuse.
Les musées archéologiques, quant à eux, constituent, par leurs collections, des centres de ressources incontournables. La CTC doit les accompagner dans leur politique de conservation et de médiation culturelle.

Huit musées départementaux et municipaux portant le label : « Musée de France »

L'action de la Collectivité Territoriale de Corse consiste à : 
  • soutenir les 8 musées portant le Label « Musées de France », institutions patrimoniales historiques les plus anciennes de l'Île afin de structurer le territoire insulaire par un réseau d'institutions patrimoniales de haut niveau, 
  • aider aux programmes de rénovation des deux grands musées municipaux : le Musée Fesch d'Ajaccio et le Musée du Palais des gouverneurs de Bastia, 
  • soutenir les 4 musées départementaux et notamment les musées archéologiques en fin de chantier : Levie, Sartène, Aleria et Morosaglia, 
  • soutenir la création d'un musée de l'Antiquité tardive au haut Moyen-Âge en Corse à Mariana, 
  • soutenir les activités d'exposition, de publication et de médiation des musées auprès de tous les publics, en régularisant ce partenariat par des conventions, 
  • soutenir l'activité de conservation et de restauration des collections publiques corses, 
  • soutenir les acquisitions des musées de Corse en continuant l'effort du Fonds régional d'acquisition pour les Musées (FRAM) ; la CTC finance les acquisitions des musées corses à hauteur le plus souvent de 70 % du coût global au travers du FRAM.