Collectivité Territoriale de Corse

Les vœux de Jean-Guy Talamoni, Président de l'Assemblée de Corse

Samedi 31 Décembre 2016




Auguri di u Presidente di l'Assemblea di Corsica Jean-Guy Talamoni

Care è cari cumpatriotti,

A l’alba di st’annu novu, i cori è i spiriti sò à a festa, à l’allegria, à a spartera.

Vogliu avè un penseru particulare per tutti quelli chì soffrenu, è assicurà li di a mio sulidarità.

Pensu dinù à i nostri prigiuneri, à i ricercati è a e so famiglie. Li vogliu dì quant’è no pensemu à elli è quant’ella hè stintosa a nostra vulintà di fà li vultà in terra soia.

L’annu 2016 hè statu torna frasturnatu assai pè issu Mondu. Ùn hè stata priservata l’Auropa è a Corsica ùn hè à l’agrottu di parechji penseri.

Annu, vutendu per a Corsica nazione, avete sceltu di permette à u nostru paese d’ammaistrà u so avvene è di participà à u mondu à a so manera. Avete sceltu di permette à a nostra cultura è à i nostri valori di sprime si cun forza è serenità. Ogni ghjornu a ci dite. Ogni ghjornu ci ramintemu u nostru ghjuramentu.
Durante un annu, avemu travagliatu senza trigà à a custruzzione di un avvene sulidariu è appaciatu. A dicia Spinoza : « A pace ùn hè l’assenza di guerra, ghjè una virtù, un spiritu, una vulintà di ben vulè, di cunfidenza, di ghjustizia ».

Eccu u nostru scopu : permette à ogni Corsu di campà megliu nant’à a nostra terra.
À u livellu di a fiscalità di e successione, avemu digià francatu un passu maiò ind’è a difesa di u patrimoniu familiale di i Corsi. Si trattava quì di difende u principiu di ghjustizia.
Avemu principiatu dinù un travaglione per un statutu fiscale è suciale per tutti i Corsi. Ci hè cuncipita a fiscalità cum’è un arnese di sviluppu selettivu, à prò di i settori d’attività è di e regione chì abbisognanu un sustegnu da i puteri publichi. À prò, dinù, di e pupulazione in difficultà.

Per elle, in lu 2017, u travagliu fattu nant’à u particulare di u trasportu per i ritirati, serà allargatu à e so cundizione generale di vita. Travaglieremu dinù nant’à e cundizione d’alloghju, d’accessu à a salute, à l’impiegu, à a securità di certi publichi in grande difficultà. Ùn ci pò esse libertà senza una vera ugualità di e scenze è un equità suciale.

A nostra giuventù ancu ella hà bisognu di participà. Ancu ella vole piglià a parolla. È noi, a li vulemu dà. Aghju messu in ballu un’Assemblea di a giuventù, da fà ingrandà a demucrazia in Corsica è da cunsiderà infine, da veru, a nostra giuventù cum’è una risorsa per stu paese.
In lu 2017, avemu da perseguì u nostru travagliu nant’à gestione di a diversità culturale. Si tratta quì, in particulare, di e nuzione di populu corsu, d’integrazione, di lingua, di dialogu interreligiosu, di laicità. Ci tocca à impatrunisce ci di ste quistione. A ci dumandanu a sucetà è u nostru sensu di e respunsabilità.
2016 hè statu un annu di travagliu intensu. Pè l’annu chì vene, a nostra determinazione ferma tamanta per ghjunghje à avè i mezi di pruduce è di sparte e richezze, à ammaistrà u sviluppu di a Corsica, à favore di tutti i Corsi.

Abbiamu cunfidenza in l’avvene, abbiamu cunfidenza in a nostra capacità à accità e sfide chì si presentanu.
Chì l’annu novu sia quellu di un’ecunumia più forte, di a ghjustizia suciale, di a demucrazia ! Vi pregu à tutti pace, salute, libertà è amore ! Campate felici !

Evviva a nazione ! Evviva a Corsica ! 

Vœux du Président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni

Mes chers compatriotes,

A l’aube de la nouvelle année, quand les cœurs et les esprits sont à la fête, à la joie, au partage, je veux avoir une pensée particulière pour tous ceux qui souffrent et les assurer de ma solidarité.

Je pense aussi à nos prisonniers, aux recherchés et à leurs familles. Je veux leur dire combien nous pensons à eux et combien notre volonté de les ramener sur leur terre est ancrée en nous.

L’année 2016 a vu de grandes turbulences dans le Monde. L’Europe n’a pas été épargnée et la Corse n’est pas non plus à l’abri des grands maux de notre temps.

L’an dernier, en votant pour la nation corse, vous avez choisi de permettre à notre pays de maîtriser son avenir et de participer au monde à sa manière. Vous avez choisi de permettre à notre culture et à nos valeurs de s’exprimer avec force et sérénité. Vous nous le dites chaque jour. Chaque jour aussi, nous nous rappelons notre serment.

Durant l’année, nous avons travaillé sans attendre à la construction d’un avenir solidaire et apaisé. Spinoza disait : « La Paix n’est pas l’absence de guerre, c’est une vertu, un esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice ».

Voici notre objectif : permettre à chaque Corse de mieux vivre sur sa terre.

Au niveau de la fiscalité des successions, nous avons déjà franchi un pas majeur dans la défense du patrimoine familial des Corses. Il s’agissait de défendre un principe de justice.

Nous avons aussi initié un travail majeur pour un statut fiscal et social au bénéfice de tous les Corses. La fiscalité est alors conçue comme un outil de développement des secteurs d’activité et des territoires qui ont besoin d’un plus fort soutien des pouvoirs publics. Elle sera aussi orientée pour les populations en difficulté.

Pour elles, en 2017, le travail réalisé sur la question des transports pour les retraités sera élargi à leurs conditions générales de vie. Nous travaillerons aussi sur les conditions de logement, d’accès à la santé, à l’emploi, à la sécurité, pour certains publics en grande difficulté. Il ne peut y avoir de liberté sans une véritable égalité des chances et une équité sociale.

Notre jeunesse a elle aussi besoin de s’investir. Elle veut prendre la parole. Nous voulons lui donner. J’ai mis en place l’Assemblea di a Giuventù, pour faire grandir la démocratie en Corse et considérer enfin, véritablement, notre jeunesse comme une ressource pour notre pays.

En 2017, nous poursuivrons notre travail sur la gestion de la diversité culturelle. Il s’agit ici des notions de peuple corse, d’intégration, de langue, de dialogue interreligieux, de laïcité. Il nous faut nous approprier ces questions. La société nous le demande. Notre sens des responsabilités aussi.

2016 fut une année de travail intense. Pour l’an prochain, notre détermination reste immense pour créer les conditions de la production et du partage des richesses, pour maîtriser le développement de la Corse, pour tous les Corses.
Ayons confiance en l’avenir, ayons confiance en notre capacité à accepter les défis qui se présentent à nous.

Que l’année nouvelle soit celle d’une économie plus forte, une année de justice sociale, de démocratie !
Je vous souhaite à tous, paix, santé, liberté et amour !
Campate felici !

Vive la nation ! Vive la Corse !