Collectivité Territoriale de Corse

Maîtrise de l'eau

Jeudi 22 Octobre 2009



Barrage de Tolla
Barrage de Tolla
La loi du 30 juillet 1982 portant statut particulier de la région de Corse a créé l'Office d'équipement hydraulique de Corse (OEHC) sous la forme d'un établissement public, industriel et commercial, placé sous la tutelle de l'Etat et ayant pour mission l'aménagement et la gestion de l'ensemble des ressources hydrauliques de l'île. 

Avec la loi du 13 mai 1991, l'OEHC est devenu un établissement public industriel et commercial de la Collectivité Territoriale de Corse. 

De 1982 à 2002, l'OEHC a mis en œuvre un programme d'investissements hydrauliques de l'ordre de 145 M€, financés à hauteur de 23 M€ par la Collectivité Territoriale de Corse.

La politique de la Collectivité Territoriale de Corse en matière d'équipement hydraulique est définie par trois axes principaux : 
  • l'étude,
  • la réalisation 
  • l'exploitation des infrastructures nécessaires au prélèvement, au stockage et au transfert des eaux. 

Quelques réalisations principales récentes

Maîtrise de l'eau
  • Les barrages et retenues de Padula dans le Nebbio (1,9 Mm3), Ortolo dans le Sartenais (3,0 Mm3), Figari dans le Sud-Est (5,5 Mm3), Bacciana en Plaine Orientale (2,4 Mm3). 
 
  • A ces ouvrages, viennent s'ajouter les rehausses des barrages déjà existants (Alzitone, Teppe Rosse, Ospedale) ainsi que le réservoir de Stullone et la réserve du Prunelli. 

  • L'aménagement de plusieurs dizaines de kilomètres de conduites de transfert et canalisations dans les principales micro-régions de l'île. 

  • L'extension de réseaux d'irrigation (plus de 3400 ha nouveaux).

  • La mise à disposition du service de distribution d'eau potable, notamment, aux communes de Sartène, Corte, Rogliano et à la Communauté d'Agglomération de Bastia. 

  • La mise en place du SATESE régional (service d'assistance technique à l'exploitation des stations d'épuration), sur proposition de l'Assemblée de Corse. Ce service intervient sur 123 communes de l'île. 

  • Le renforcement des infrastructures a également permis le développement des réseaux d'irrigation tant dans les périmètres déjà irrigués (Balagne, Plaine Orientale, Arrière Pays Ajaccien, Sud-Est) que dans les zones nouvellement desservies (Nebbio, Sartenais) (plus de 3400 ha nouveaux irrigués). 

Un service d'assistance technique à l'exploitation des stations d'épuration

Barrage de Figari
Barrage de Figari
Parallèlement, l'OEHC s'est affirmé comme le partenaire naturel des collectivités locales qui font de plus en plus appel à ses services pour tous leurs problèmes liés à l'hydraulique. 

C'est ainsi qu'à l'initiative de l'Assemblée de Corse, a été mis en place au sein de l'OEHC, un service d'assistance technique à l'exploitation des stations d'épuration (SATESE). 
Créé dans le cadre d'une convention, le 29 janvier 1998, liant l'Office d'équipement hydraulique de Corse et l'Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée Corse, le SATESE est un service gratuit de conseils aux exploitants qui suit actuellement 123 stations.

Un laboratoire d'analyses

Par ailleurs, le laboratoire d'analyses, agréé par le Ministère de la Santé, continue à vérifier la qualité des eaux destinées à la consommation humaine dans l'ensemble des communes de Haute-Corse. 

Il assure aussi le suivi estival des eaux de baignade (piscine ou mer), procède à des analyses d'eaux usées et intervient dans d'autres domaines, notamment les sols et végétaux, ainsi qu'en cas de pollution dans le milieu naturel. 

Enfin, les équipes techniques de l'OEHC ont effectué de nombreuses études et missions de conseil et d'assistance technique dans le bassin méditerranéen, notamment en Algérie, en Lybie, en Grèce, au Maroc et ainsi qu'en Afrique Noire (Bénin, Togo, Côte d'Ivoire...).