Collectivité Territoriale de Corse

Marie-Antoinette Maupertuis a représenté la CTC à l’AG de la Commission Interméditerranéenne de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes 2016 à Venise

Mardi 5 Juillet 2016



Marie-Antoinette Maupertuis, conseillère exécutive chargée des affaires européennes et internationales, a représenté la Collectivité territoriale de Corse, à l’Assemblée Générale de la Commission Interméditerranéenne (CIM) de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM) les 30 juin et 1er juillet derniers à Venise.

La CIM regroupe une cinquantaine de régions, membres de 10 pays (Chypre, Espagne, France, Grèce, Italie, Liban, Malte, Maroc, Portugal, Tunisie) et a pour vocation d’exprimer les intérêts communs des régions méditerranéennes dans les principales négociations européennes.

Lors de cette Assemblée, les membres, dont fait partie la CTC, ont adressé des messages politiques aux Institutions européennes, internationales, ainsi qu’aux acteurs et parties prenantes principalement actifs en Méditerranée pour répondre aux défis communs, en matière notamment sécuritaires et migratoires, par des solutions conjointes pour le développement territorial intégré et la cohésion en Méditerranée.

La CIM a aussi réaffirmé la nécessité de combiner tous les types d’investissements dans le domaine maritime afin d'associer au développement de l'économie bleue la prise en compte des risques environnementaux. En ce sens, elle a pu, par le biais de son groupe de travail « Transport et Politique Maritime Intégrée » produire plusieurs recommandations techniques et politiques.

Cette Assemblée Générale a été l’occasion pour la CTC de développer de nouvelles synergies avec des acteurs clés et d’étendre le réseau de ses relations institutionnelles avec les autres îles de la Méditerranée afin de promouvoir la prise en compte de l’insularité et la problématique de la dépendance au transport maritime.

A cette occasion, les amendements déposés par les Iles Baléares soutenus par la CTC et la région autonome de Sardaigne portant sur l'inscription des trois régions dans les Autoroutes de la Mer et l'élaboration d'un programme de coopération territoriale spécifiques aux îles, ont été intégrés à la déclaration finale et adoptés à l'unanimité.