Collectivité Territoriale de Corse

Marie-Thérèse Olivesi, Conseillère exécutive en charge de l'Education communique sur le LEP du Finosello

Mardi 7 Février 2012



Marie-Thérèse Olivesi, Conseillère exécutive en charge de l'Education communique sur le LEP du Finosello
En réponse aux déclarations alarmistes concernant le LEP Finosello, nous nous devons à la fois de rassurer et d’apporter des éclaircissements concernant les financements de cet établissement.

La CTC intervient à deux niveaux sur l’ensemble des EPLE :
  1. au niveau des bâtiments,
  2. au niveau des budgets de fonctionnement des établissements.

Notre institution a placé l’éducation et la formation de nos jeunes au cœur des enjeux essentiels de notre mandature.

Le LEP Finosello a été construit en 1977 suivant un procédé qui présente des caractéristiques extrêmement médiocres concernant le confort thermique et acoustique, c’est incontestable et l’Etat, alors maître d’ouvrage, en porte l’entière responsabilité.

Cependant la CTC y réalise régulièrement des travaux de réhabilitation.

En 2010-2011, nous avons procédé à la réhabilitation de l’internat qui accueille 47 élèves pour un montant de 2 millions d’euros. Nous nous sommes attachés à des interventions d’entretien courant.

Pour 2012-2013, de nouveaux travaux sont programmés pour un montant de 500 000 euros concernant la mise en accessibilité des personnes à mobilité réduite ainsi que la réhabilitation de la façade donnant sur la Rocade pour améliorer le confort thermique et phonique.

De plus, une subvention de 21 000 euros a été notifiée en 2012 pour la réalisation de travaux urgents.

Nous pouvons donc dire que, contrairement aux allégations proférées, la CTC se préoccupe de près du LEP Finosello.

Notre deuxième niveau d’intervention concerne aussi le budget de fonctionnement de cet EPLE.

La contribution de la CTC porte sur les charges de fonctionnement matériel, à savoir les dépenses de service, d’énergie et de produits manufacturés.

Cette subvention annuelle a un caractère global et la ventilation des crédits relève de l’autonomie des établissements avec un contrôle des services de la CTC.

En 2012 la dotation a augmenté et les coefficients de barème liés aux coûts énergétiques ont été revalorisés.

De plus, une dotation complémentaire de 50 500 euros avait été attribuée au LEP Finosello en 2011 et une autre dotation de 30 000 euros sera octroyée courant février à ce même établissement.

Ainsi les services de la CTC suivent de près et de la même manière les réalités des 47 établissements dont ils ont la responsabilité et les échanges entre EPLE et CTC sont réguliers, nombreux et sincères.

Il est évident qu’après une analyse approfondie par la CTC de la situation financière du LEP Finosello, nous pourrions envisager d’attribuer une subvention complémentaire au titre de l’exercice 2012.

Et si nous reconnaissons volontiers la configuration atypique de ce lycée professionnel (vétusté des locaux, coût énergétique…), nous nous en préoccupons et cherchons à y apporter les meilleures solutions toujours dans le dialogue et la concertation.

Ainsi, nous sommes surpris de ces attaques, d’autant que les services de la CTC sont vigilants, attentifs et réactifs.