Collectivité Territoriale de Corse

Mitraillage contre la gendarmerie de Zicavo et attentats de résidences à Calalonga : réaction de Camille de Rocca Serra

Samedi 15 Décembre 2007



La réaction de Camille de Rocca Serra, Président de l'Assemblée de Corse

Je condamne avec la plus grande fermeté le mitraillage qui a visé la gendarmerie de Zicavo, ainsi que les attentats qui ont touché des résidences privées à Calalonga, dont celle d'une proche de la famille Erignac qui a été entièrement détruite.

Aucune cause, aucune revendication ne peut justifier de tels actes. La violence n'entraîne que le désespoir et le chaos. Je n'aurai de cesse de la condamner car elle gangrène toujours un peu plus notre île. Aussi, j'en appelle à la responsabilité de chacun pour que cela cesse.

En ces circonstances, j'assure les gendarmes de la brigade de Zicavo et leurs familles, les propriétaires des résidences de Calalonga ainsi que toutes les personnes touchées directement ou indirectement par ces actes de mon total soutien.