Collectivité Territoriale de Corse

Occupation d’un navire par la SNCM : la réaction de Paul Giacobbi

Mardi 1 Juillet 2014



Malgré de multiples mises en garde, la Collectivité Territoriale de Corse (CTC) constate qu'aucune mesure sérieuse permettant de prévenir et d’éviter des atteintes à la liberté de circulation portuaire n'a été prise !

La Corse se trouve ainsi menacée d’un blocage dramatique.

En effet, l’occupation d’un navire n’appartenant pas à la SNCM met en danger l’ensemble des activités économiques de l’Ile.

Face à ce manquement grave, la CTC met en œuvre les procédures devant conduire au rétablissement de la liberté de circulation et, en cas de refus, de mise en cause de la responsabilité financière de l'Etat.

C’est en ce sens que Paul Giacobbi, Président du Conseil exécutif de Corse, a envoyé ce jour, 1er juillet 2014, une lettre au Préfet des Bouches-du-Rhône, dans laquelle il enjoint l’Etat à assumer toutes ses obligations, en faisant le nécessaire pour que le Kalliste puisse recouvrer sa liberté.

Il convient de préciser que ce courrier fait suite aux très nombreuses interventions opérées depuis plusieurs semaines et par lesquelles la CTC avait déjà rappelé à l'Etat ses responsabilités, dans tous les sens du mot !

Si, dans cette affaire, l’Etat manque de l’autorité nécessaire ce serait un signe grave, qui, de surcroît, conduirait la Corse dans une impasse !