Collectivité Territoriale de Corse

PCEM de Corte - Ange Santini : le numerus clausus attribué à l'Université de Corse apparaît comme discriminatoire - PCEM di Corti - Anghjulu Santini : u numerus clausus attribuitu à l'Università di Corsica pare discriminatoriu

Vendredi 5 Mai 2006



Dans un courrier - dont la teneur suit - adressé à Xavier BERTRAND, Ministre de la Santé et des Solidarités et à Gilles de ROBIEN, Ministre de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Président du Conseil Exécutif de Corse demande à ce que le « numerus clausus » attribué à l'Université de Corse et qui apparaît comme discriminatoire, soit revu à la hausse :

« Monsieur le Ministre,

Je voudrais appeler toute votre attention sur la vive émotion qu'a suscitée en Corse l'arrêté du 19 avril 2006 fixant le nombre d'étudiants de première année du premier cycle des études médicales autorisés à poursuivre leurs études en médecine à la suite des épreuves terminales de l'année universitaire 2005-2006.

Le « numerus clausus » attribué à l'Université de Corse pour la médecine (9), l'odontologie (2) et les écoles de sage-femmes (1) est le même que celui retenu l'année dernière à l'occasion de la mise en place du PCEM 1.

Cette mesure ne tient compte ni du quasi doublement du nombre d'inscriptions, ni de la présence de nombreux redoublants, ni des bons résultats obtenus grâce à un corps professionnel de très grande qualité.

Elle apparaît d'autant plus discriminatoire que les autres universités ont vu leur « numerus clausus » progresser.

Je vous confirme que cela a provoqué, dans l'ensemble de la société insulaire, un sentiment d'incompréhension, voire d'injustice.

Je vous saurais gré de bien vouloir vous pencher personnellement sur cette affaire et préconiser qu'une solution soit rapidement trouvée, afin que les esprits s'apaisent dans une région où il n'est jamais bon de susciter et d'alimenter la contestation, a fortiori lorsque celle-ci est fondée…. »