Collectivité Territoriale de Corse

Paul Giacobbi et Bernard Hinaut présente la Classica Corsica à la CTC

Lundi 4 Août 2014




Paul Giacobbi, Député de la Haute-Corse et Président du Conseil exécutif de Corse, en présence de Bernard Hinaut, dernier vainqueur du « Tour de Corse » en 1982, ont présenté officiellement la « Corsica Classica 2015 », course cycliste professionnelle, le lundi 04 août 2014 à l’Hôtel de la Collectivité territoriale de Corse. 


La Corse retrouve sa course cycliste professionnelle : la « Classica Corsica »

Un an seulement après le « Grand départ du 100e Tour de France », 32 ans après son dernier « Tour », grâce à l’engagement de la Collectivité territoriale de Corse (CTC), la Corse retrouve sa course cycliste professionnelle : la « Classica Corsica ». 

Le 26 mars 2015, cette course cycliste professionnelle ouverte aux hommes, catégorie Elite, aux moins de 23 ans et classe 1.1, réunira les plus grandes équipes mondiales.

Une épreuve officielle d’une journée qui marquera le début de la saison cycliste mondiale. Les coureurs partiront de la place du Diamant à Ajaccio.
L’ascension du Col de Vizzavona constituera la principale difficulté de la journée. Un col classé en 2ème catégorie, avec une altitude de 1163 mètres sur 12,4 Km, la pente moyenne est de 4,1%.
La descente sur Corté devrait aussi réserver de belles surprises, avant une arrivée sur le Boulevard Paoli à Bastia. 
Un tracé oscillant entre plaines et montagnes, donnant l’occasion aux grimpeurs, voire aux sprinters de se distinguer.
Programmée en période dite hors-saison, cette course officielle prouve le dynamisme de la Corse et offre des perspectives de développement touristique toute l’année ! 

L’Ile démontre ainsi qu’elle est bien plus qu’une destination estivale. Quelle que soit la période de l’année, elle offre un potentiel inégalable et s’affirme comme une destination de choix, pour toutes et tous, compétiteurs ou amateurs de sensations et d’émotions ! 
En inscrivant la « Classica Corsica » dans son calendrier officiel 2015, l’UCI (Union Cycliste Internationale) confirme un peu plus la qualité du travail mené par la CTC en faveur du sport.

Après le succès du « Grand départ du 100e Tour de France », la logique sportive de la CTC reste plus que jamais d’actualité. D’ores et déjà, la « Classica Corsica » s’annonce comme une grande course. Et dans ce sillage, la Corse est en passe de devenir l’incontournable destination du cyclisme mondial, une terre de vélo ! 

Le parcours

Le départ fictif se fera vers 12h00, le jeudi 26 mars 2015, depuis la place du Diamant à Ajaccio.
Les coureurs paraderont dans la ville en empruntant le Cours Napoléon puis rejoindront les Salines.

Le départ réel sera donné à Saint-Joseph, non loin du rond-point d’Aspretto
La course de 203 kilomètres débutera donc par la montée de Bocognano, avec un « Rush » peu avant le tunnel. Après cette mise en jambe, le col de Vizzavona permettra aux grimpeurs de se distinguer. Dans la descente, les cyclistes pourraient décider de s’échapper avant d’aborder la deuxième difficulté du jour. En effet, le col de Bellagranajo, entre Venaco et Saint-Pierre de Venaco, sera la dernière possibilité de grappiller les points du GPM (Grand Prix de la Montagne) et ainsi arracher le maillot du meilleur grimpeur. 
Au passage de la cité cortenaise, les équipes pourraient logiquement placer leurs leaders avant l’entame de la Plaine orientale. Rejoignant Aléria, les sprinters devront éviter le piège du carrefour du Cateraggiu pour empocher l’ultime « Rush » placé devant la mairie. 
Le long de la côte orientale, il faudra éviter les coups de bordure avec le vent fréquent soufflant sur ce secteur. Il n’est donc pas impossible que la stratégie vise à clouer les leaders à l’arrière de la course. Une hypothèse d’autant plus plausible que la traversée de Bastia sera complexe pour un peloton trop étoffé.
Passant par le front de mer puis le tunnel, les coureurs contourneront le rond-point de Toga avant de bifurquer sur l’avenue Emile Sari pour relier le haut du boulevard Paoli où sera installée la ligne d’arrivée. 
Un parcours qui a été planifié dans l’idée d’offrir une course sur mesure pour un début de saison. 
Quant à la sécurité du tracé, elle sera assurée grâce au précieux concours des forces de l’ordre à savoir 16 motards, près de 300 gendarmes ainsi que de nombreux policiers nationaux et municipaux sur Ajaccio et Bastia. 

Portée par la CTC, la « Classica Corsica » s’annonce tel un pur produit « Made In Corsica »

Plusieurs années de travail ont été nécessaires pour obtenir l’inscription de cette course au calendrier de l’UCI. Si quelques équipes professionnelles venaient déjà effectuer des stages en Corse durant la période hivernale, l’idée était de pérenniser, voire d’accroitre cette présence. Car dans le sillage des coureurs se trouvent les staffs techniques et médicaux, ainsi que les journalistes sportifs. 
Les perspectives obligeaient donc à mener une démarche prospective avec l’idée qu’à terme, ces déplacements puissent inspirer les fans à réserver des séjours à cette période de l’année.
Les retombées en termes d’images apparaissent toutes aussi importantes ! Cette réflexion a donc permis de mesurer l’offre extra-insulaire et l’analyse a démontré la multiplicité et la qualité des destinations offertes aux équipes professionnelles. Il fallait donc dynamiser la démarche de valorisation du territoire et ne surtout pas se reposer sur le seul succès du « Grand départ du 100e Tour de France ». En inscrivant cette course professionnelle sur son calendrier, l’UCI vient concrétiser un travail de fond, de longue haleine et prouve ainsi que la Corse est une terre de vélo à part entière ! 

Portée par la CTC, la « Classica Corsica » s’annonce tel un pur produit « Made In Corsica ».
Une appellation d’origine contrôlée pour un coût total inférieur à 200 000 €, tandis que le retour sur investissement devrait se mesurer dans une tranche nettement supérieure. 
Mais cette course officielle n’aurait jamais pu voir le jour sans le « Tour de Corse amateur ». Une épreuve organisée par « l’association Corsica Tour » qui a permis de créditer la candidature corse du sceau de l’excellence. Cette inscription au calendrier professionnel est avant tout la victoire de « l’association Corsica Tour » et des 27 clubs cyclistes insulaires.
C’est donc logiquement que le « Tour de Corse amateur » sera maintenu, tout comme « le programme de réinsertion sociale des détenus ». 

Les compétences et l’investissement de cette équipe de passionnés, totalement bénévoles, seront d’ailleurs au coeur de la « Classica Corsica ». Une évidence ! 

Cliquez ici pour télécharger le dossier de presse

dossier_de_presse_5.pdf Dossier de presse.pdf  (447.82 Ko)


Contacts

Dominique Bozzi, drecteur de la « Classica Corsica » 
dominique.bozzi@ct-corse.fr

Marc-Ange Ingrand, chargé de communication  
marc-ange.ingrand@ct-corse.fr  

Laurent Assoni et Sandrine Saint-German-Antona, référents communication « Corsica Classica »  
laurent.assoni@ct-corse.fr  
sandrine.saint-germanantona@ct-corse.fr  

Hôtel de la Collectivité Territoriale de Corse 
22, cours Grandval 
BP 215 - 20187 Ajaccio cedex 1