Collectivité Territoriale de Corse

Politique agricole

Mardi 18 Janvier 2011

La Collectivité Territoriale de Corse détermine les grandes orientations du développement agricole, rural et forestier de la Corse, de la pêche et de l'aquaculture.



Les grandes étapes

Politique agricole
Dès 1982, la Région est associée à la gestion et à l'activité de l'Office du développement agricole et rural, créé cette année-là pour succéder à la SOMIVAC.
Avec la transformation en 1992 de cet office en établissement public territorial, la CTC devient compétente pour définir et mettre en œuvre une politique de développement agricole et d'équipement rural.

En partenariat avec les services de l'État, les chambres d'agriculture et le CREPAC, elle contribue ainsi à la modernisation des exploitations agricoles, à l'installation des jeunes agriculteurs, au développement des filières de production.
L'ODARC gère deux stations d'expérimentation agricole pour la diversification des cultures et l'amélioration des techniques d'élevage.
La CTC a créé des services spécialisés en matière de forêt, de pastoralisme et de prévention des incendies.

La politique territoriale agricole, entre 1994 et 1999, a consisté à maintenir le niveau de production agricole insulaire. Les efforts se sont portés sur la diversification de la production, la modernisation de l'appareil de production, la maîtrise de la qualité et la promotion des produits spécifiques corses. 
Situation de l'agriculture insulaire  (Délibération - 9 janvier 1998)

Les objectifs de la politique agricole pour 2000-2006 sont de professionnaliser l'agriculture, de l'engager dans des démarches de qualité apportant des plus-values aux produits et de stabiliser la structure foncière des exploitations agricoles. 

Orientations du développement agricole en Corse  (Délibération - 22 mars 2002)
Adoption du Guide des aides : agriculture - forêt  (Délibération - 17 avril 2003)
Modification du Guide des aides : agriculture - forêt  (Délibération - 25 septembre 2005)
 
Le 28 septembre 2006, l'Assemblée de Corse a adopté le Plan de développement rural de la Corse 2007-2013. Ce plan fixe les grands axes du développement agricole et rural en se coulant dans le moule défini par Bruxelles pour l'octroi des aides.
 
Convention d'application pour l'année 2008 de la convention cadre pour la relance de l'agriculture de Corse et avenant à la convention d'application pour l'année 2007  (Délibération - 24 avril 2008). Cette délibération prévoit les modalités de soutien aux investissements des exploitations viti-vinicoles et des entreprises et coopératives vinicoles. 
 

L'agriculture insulaire

  • 5.000 emplois sur 3.600 exploitations
  • surface agricole : 18 % de la superficie de la Corse (57 % pour la France)
  • agriculture de montagne : élevage (porc, veau, brebis), olivier, châtaignier, production de spécialités locales (fromage et charcuterie)
  • agriculture de plaine et de coteaux : productions végétales, viticoles et fruitières
  • viticulture : 1ère production agricole de l'île (7.100 ha de vignoble)
  • vins AOC et vins de pays : 80 % de la production
  • cultures fruitières : 2ème production de l'île : agrumes (clémentines)