Collectivité Territoriale de Corse

Présentation des aménagements routiers de la RT 40 (ex RN 196) 28 février 2015 à Cauro

Dimanche 1 Mars 2015



Paul Giacobbi, Député de la 2e circonscription de Haute-Corse et Président du Conseil exécutif de Corse, Pascal Leccia, Maire de Cauro, ont présenté à la presse et réceptionné les aménagements routiers de la RT 40 (ex RN 196) à la mairie de Cauro.

Le Schéma Directeur des Routes Territoriales de Corse défini une stratégie d’aménagements routiers, en cohérence avec les attentes des professionnels et des usagers. Pour assurer cette orientation stratégique, la Collectivité territoriale de Corse (CTC) alloue 600 M€ répartis sur 10 ans.

L’un des objectifs de ce schéma directeur vise à l’aménagement de la RT 40 (ex RN 196) sur la section dite de la traverse de Cauro. Sur cette portion de route, au regard de l’accroissement important des flux de véhicules, en moyenne 8 000/jour, il était nécessaire de doter la commune d’ouvrages en lien avec ces nombreux échanges.

Un axe structurant qui revêt un intérêt primordial pour le développement économique du Grand Sud de l’Île.
Le coût total des travaux présentés samedi 28 février 2015 s’élève à 4,05 M € TTC.
La CTC a pris en charge 3,28 M€ TTC dans ce cadre, mais aussi 200 000 € TTC d’études et d’acquisitions foncières.
 

Débuté en avril 2013, le plan de réalisation prévoyait une réduction significative de l’activité des entreprises durant les périodes estivales et des fêtes de la Nativité, soit une durée réelle de concrétisation d’un an et demi. 
 
Le marquage des entrées/sorties de l’agglomération par un aspect visuel (de type : résine) renforcera très prochainement l’incitation à une réduction de la vitesse. Afin d’accentuer davantage sur la sécurisation de la traverse, un parking de 27 places et des emplacements de stationnement ont été créés.
 
Des cheminements piétons, continus et particulièrement sécurisés complètent le large panel dont est dorénavant équipé Cauro. L’ensemble de ces aménagements a également permis la réalisation d’un réseau sous-terrain d’eaux pluviales et d’eaux potables. Dans la continuité des travaux restant à mener, le réseau électrique sera enfouit sur toute la traversée de l’agglomération.
 
Avec un aménagement s’étalant sur 1 500 mètres, les principaux objectifs de travaux ont donc permis de rendre à la traverse sa fonction de voirie principale de desserte urbaine, d’améliorer la sécurité, voire le confort des usagers et des habitants.

Contexte général

La traversée de Cauro nécessitait des aménagements cohérents au regard de l’axe structurant que représente la RT 40 (ex RN 196). En effet, cette route territoriale permet la liaison entre Ajaccio et Bonifacio. Avec un rôle économique de grande importance, la commune de Cauro a profité de son emplacement géographique pour développer ses activités économiques.
 
Mais la situation a également engendré des conséquences négatives car les flux routiers sont devenus très importants, trop au regard des équipements dont bénéficiait la commune. Avec une moyenne de 8 000 véhicules/jour associée à d’autres facteurs tel que le comportement inadapté de certains conducteurs, l’insécurité était constante, tant pour les usagers de la route que pour les piétons.
 
La traverse de Cauro se devait donc d’être dotée d’une véritable traverse, mais aussi de bénéficier d’ouvrages en liens avec ses besoins et ce, dans une démarche prospective à 30 ans. 
 
Avec un aménagement s’étalant sur 1 500 mètres, les principaux objectifs de travaux réalisés consistaient à rendre à la traverse sa fonction de voirie principale de desserte urbaine, à améliorer la sécurité et à assurer le confort des usagers.
 
Concrètement, les objectifs visés ont été définis de la façon suivante :
  • Rendre à la traverse sa fonction de voie principale de desserte urbaine
  • Améliorer les conditions de sécurité des riverains et des usagers, tout en assurant une fluidité correcte dans la traverse 
  • Marquer les entrées / sorties de l’agglomération par un aspect visuel (résine) 
  • Gérer et rationaliser le stationnement par la création d’un parking et d’emplacement de stationnement dans la traverse 
  • Sécuriser les mouvements des automobilistes au niveau des carrefours tout en conservant le côté urbain du site 
  • Créer des cheminements piétons continus et sécurisés
  • Réaliser un réseau sous terrain d’eaux pluviales, d’eaux potables et un réseau électrique sur toute la traversée du village.

Aspects techniques et coût

D’un point de vue technique, les travaux ont été constitués :
 
Ø     Sur la section courant, d’une chaussée de 6 mètres (2 voies de 3 mètres). 
Ø     Les 2 principales intersections (RD 27 et chemin communal) seront traitées en mini giratoire et îlot franchissable.
Ø     2 chicanes en entrées d’agglomération avec, très prochainement, un aspect visuel important par l’application d’une résine incitant les automobilistes à réduire leur vitesse à l’approche des entrées d’agglomération.
Ø     Des trottoirs de part et d’autre de largeur de 1.4 mètres ont été aménagés. 
Ø     Le stationnement a été réorganisé avec la création d’un parking de 27 places et par des emplacements bien définis le long de l’agglomération 
Ø     L’assainissement comprend une canalisation longitudinale et des avaloirs à grille pour collecter les eaux pluviales. 
Ø     L’éclairage a été amélioré avec des candélabres espacés d’environ 20 mètres.  
Ø     Un maximum d’arbres ont été conservés afin d’apporter un caractère paysager à la traverse.  
Ø     Des plantations nouvelles ont été mises en place sur le parking.
 
 
Le coût des travaux s’élève à 4,050 M€ TTC, avec la répartition financière suivante :
  • Collectivité territoriale de Corse : 3 280 000 € TTC
  • Commune de Cauro : 230 000 € TTC
  • Réseau eau potable (SIVOM) : 430 000 € TTC
  • Enfouissement des lignes (EDF) : 100 000 € TTC
  • Conseil général de la Corse-du-Sud : 10 000 € TTC
 


Les études et les acquisitions foncières ont été intégralement prises en charge par la Collectivité territoriale de Corse pour un coût de 200 000 € TTC.

Les travaux structurants (génie civil et enrobés) sont aujourd’hui terminés. Des ilots centraux seront très rapidement réalisés avec pour rôle d’empêcher les mouvements cisaillant sur la RT 40. Des bordures au giratoire situé au Nord, des gardes corps pour protéger les piétons, le marquage en entrée/sortie d’agglomération seront autant d’outils permettant la diminution de la vitesse. Un dispositif complété par un marquage en résine le long de la ligne continue pour dissuader les automobilistes de stationner le long de la chaussée. Ces travaux seront achevés dans 1 mois environ.